Un été en bandoulière (10)

« Les fous, les marginaux, les rebelles, les anticonformistes, les dissidents…tous ceux qui voient les choses différemment, qui ne respectent pas les règles. Vous pouvez les admirer ou les désapprouver, les glorifier ou les dénigrer. Mais vous ne pouvez pas les ignorer. Car ils changent les choses. Ils inventent, ils imaginent, ils explorent. Ils créent, ils inspirent. Ils font avancer l’humanité.  »
Jack Kerouac

Photo mcgrimard

~

J’ai parcouru toute la terre

J’ai survolé toute la mer

J’ai exploré les contrées les plus reculées

J’ai découvert les secrets les mieux gardés

J’ai gouté aux fruits les mieux défendus

J’ai apprécié les plats les plus raffinés

Mais j’ai gardé ma liberté

~ ~

Je te raconterai l’océan

Et ses noces avec le vent

Je te raconterai les tempêtes tropicales

Les vagues scélérates que les marins redoutent

Je te raconterai les tornades boréales

Les glaces australes et les roses de sables

~ ~ ~

Je te raconterai la vie d’ailleurs

Les regards que tu ne croiseras jamais

Je te raconterai la vie sans toi

L’absence que rien ne vient combler

Ni les aubes orientales

Ni les crépuscules occidentaux

Je te raconterai l’ennui sans toi

~ ~ ~ ~

Et tu comprendras

Pourquoi

Malgré l’immensité

Promise

Malgré la liberté

Goûtée

Je suis revenu

À toi

~ ~ ~ ~ ~ ~

Publicités

Phrases : Mots libérés 

« Sur toutes les pages lues

Sur toutes les pages blanches

Pierre sang papier ou cendre

J’écris ton nom

Liberté « 

Paul Eluard

*

IMG_7564

Photo M. Christine Grimard

*

  • Marcher le nez en l’air, ne pas s’arrêter avant que le soleil ne disparaisse derrière la dune, se sentir libre et légère comme une plume de goéland flottant dans le vent du soir, et se fondre dans l’or roux de l’horizon.
  • Sans contrainte ni regret, j’avancerai vers l’horizon, oubliant tous les conseils, effaçant les mauvais choix, occultant les désirs stériles, sans m’arrêter jusqu’à l’ultime étoile, libre enfin, le sourire aux lèvres et les craintes envolées.
  • A l’heure où la brume encercle les vagues, j’attendrai que les nuages se fondent dans le décor pour chercher des yeux la première étoile en espérant que tu la regardes aussi par-delà l’horizon.

Phrases 35 : Mots en toute liberté

« Le génie, c’est précisément, au moins en matière poétique, d’être fidèle à la liberté. »
Yves Bonnefoy

*

bourgeaons

Photo M. Christine Grimard

Au premier soleil, je retrouverai ma liberté de pousser n’importe où, sans contrainte, sans astreinte, sans tuteur, sans vergogne; je m’élancerai vers le ciel à la recherche de la lumière sans peur du lendemain et je laisserai éclater ma joie chaque jour jusqu’à ce que l’hiver me sèche, si le sécateur ne m’a pas interrompu prématurément.

Vous ne me volerez pas ma liberté de penser, ma liberté de pousser au soleil, ma liberté de choisir mes folies et mes ivresses, ma liberté de rêver; vous ne m’obligerez pas à pousser selon votre bon vouloir et si vous me liez à ce piquet, je laisserai mes racines s’insinuer en silence sous la mousse là-bas, et vous ne me verrez pas refleurir derrière la colline puisque seul votre pré carré vous intéresse.

Liberté de penser et d’agir selon sa conscience, nourrie de la sagesse des anciens, pimentée de la folie de la jeunesse, arrosée du miel des jours d’été, liberté de choisir selon son cœur, liberté d’aimer selon ses vœux, liberté de déambuler selon ses envies, liberté de décider de son avenir, liberté d’être utile ou inutile, liberté de choisir le jour de sa mort, liberté de suivre son propre chemin de lumière, combien d’entre nous la possèdent vraiment ?

Photo du jour : Oiseaux ivres

« Ivre de soleil

Et de liberté,

Un instinct la guide à travers cette immensité. »

Verlaine

*

*

Quand la vie te lâche et tes illusions s’envolent

Que tu restes assommé au bord de ton chemin

Il ne te reste plus qu’à t’asseoir près de l’eau

Laisse ton amertume sécher sur tes lèvres

Offre à ton âme blessée le temps de se calmer

Pour retrouver le goût du plaisir et du rire

Et enfin décider de garder cet espoir

Qu’il restera par ici encore quelques hommes

De bonne-volonté à la bonté plus forte

Que le bruit des canons et l’odeur de la poudre

Regarde passer à l’horizon ces oiseaux

Qui suivent les courants en chevauchant le vent

Et laissent derrière eux un sillage de plumes

Ne craignant ni le vent ni la nuit ni la brume

Suis-les et apprends d’eux la simple liberté

*

 

 

Phrases 25 : Mots en Liberté

“Dieu fit la liberté, l’homme a fait l’esclavage.”
Marie-Joseph Chénier
*
iphone mai 2014 525

Photo M. Christine Grimard

*

  • Ma liberté envolée, étouffée sous des illusions, encadrée de nuages et de sang, hologramme de ce qui était l’espoir d’une vie meilleure, tu n’es plus que l’ombre de moi-même, j’ai oublié jusqu’aux lettres de ton nom.

*

  • Liberté, le monde que tu guidais a perdu la boussole, les cahiers d’écolier ne savent plus écrire ton nom et les arbres sont morts etouffés sous le sable du désert; les pages chantant ton nom ne sont plus lues, blanchies de cendre ou rougies de sang, devenues illisibles pour tes enfants errants désespérés.

*

  • Liberté, relève-toi, le monde a besoin de ta lumière, survole les armes des guerriers et les couronnes des rois, reviens éveiller nos nuits et redresser nos jours, lève-toi dans la tourmente et chasse les orages, prends nos mains qui se tendent, ne nous abandonne pas à nos errances, sans toi les ténèbres sont trop lourdes.

Clichés 27 : Au bord de l’eau (2)