Haïku 111 : Ciel au balcon

AOUT 2014 111

Photo M.Christine Grimard

 

Au balcon les fleurs

Ont envie de chantilly

D’un peu de douceur

Publicités

Poème : D’encre et de sel

“Les mots sont nos esclaves.”
Robert Desnos
*

photo d’auteur inconnu

*

Écrire à la main

Pour dessiner sa vie

A l’encre ou à la craie

Pour caresser les lettres

De l’endroit à l’envers

A rebrousse-poil

Ou dans le sens du vent

Dans le sens du frisson

Et qu’elles s’allongent sur la page

Voluptueusement

Amoureusement

Pour plaire à l’auteur

Qui les a fait naître

Des brumes de son âme.

Les jeter dans la lumière

Teintées d’encre violette

Pour que dans le soleil

Elles puissent enfin briller

Dans un éclat de rire

Et que le souvenir

De leur simple beauté

Et de leur goût de sel

Reste sur les papilles

Du lecteur consentant

*

To Do list (3) : Miroir

DSC_0669

Photo M.Christine Grimard

 

  • Fixer des yeux la route plutôt que de focaliser son attention sur les tourterelles perchées en haut des chênes.
  • Ne pas craindre les nuages même noirs, ils font toujours place à la lumière après l’orage.
  • Avancer sans regarder en arrière et ne rien regretter du passé que l’on ne puisse changer.
  • Emprisonner la lumière des miroirs pour s’en éclairer quand viendra la nuit, sans se prendre pour Magritte.

Clichés 77 : Prague (6)

« Vous n’avez pas besoin de quitter votre chambre. Restez assis à votre table, et écoutez.

Vous n’avez même pas besoin d’écouter, attendez simplement, ne bougez pas, restez seul.

Le monde va venir librement s’offrir à vous pour être démasqué.

Il n’a pas le choix, il va se dérouler en extase à vos pieds. »

Franz Kafka

*

13002577_974515515989396_5597111355070429679_o

Photo M.Christine Grimard

*

Prague n’est pas une ville-musée, même si les touristes se ruent sur le Pont Charles à tout heure du jour ou de la nuit.

*

DSC_0736

Photo M.Christine Grimard

*

Même si on les promène en Torpédo ou en calèche

*

DSC_0738

Photo M.Christine Grimard

*

ou en bateau…

*

DSC_0867

Photo M. christine Grimard

Même si la ville ressemble à livre d’histoire à ciel ouvert

*

DSC_0724

Photo M. Christine Grimard

*

Les jeunes se retrouvent sur les places…

*

DSC_0777

Photo M. Christine Grimard

 

*

… pavoisées pour les fêtes de Pâques

DSC_0138

Photo M. christine Grimard

*

….ou flânent dans les rues

*

12891681_957543221019959_733754931994151924_o

Photo M. Christine Grimard

*

Une ville d’artisans travaillant le bois, pour des pipes ou des jouets ou le cristal de bohème

*

DSC_0795

photo M.Christine Grimard

*

Ville où les trams d’époque sont assortis aux plaques de rue

*

DSC_0836

Photo M. Christine Grimard

*

Ville où les les cygnes font la queue pour aller au musée Kafka

*

DSC_0828

Photo M. Christine Grimard

*

Mais où il ne faut pas se garer n’importe où…

*

DSC_0790

Photo M. christine Grimard

*

Même si les parc-mètres sont hors service…

*

DSC_0091

Photo M. Christine Grimard

*

la police veille…

*

DSC_0148

Photo M.Christine Grimard

 

—> A suivre <—

 Phrases 36 : Mots d’illusion 

 « L’illusion est la première apparence de la vérité. »

Rabindranàth Tagore

*

10662205_684009525039998_4544700445076330657_o

Photo M. Christine Grimard

*

  • Tu vivras dans des maisons aussi hautes que ton orgueil, caparaçonnées de verre pour refléter le ciel et te donner l’impression d’y vivre, où l’air que tu respireras sera débarrassé des odeurs de la vie, où l’eau que tu boiras sera aseptisée, où tu seras désinfecté de tes espoirs, où les questions que tu te posais auront été broyées, où tes désirs seront repeints aux couleurs autorisées, où tu te regarderas mourir à petit feu sur l’écran de tes illusions.
  • Puisque tu étouffes ici, ne demande pas l’autorisation, prends une grande inspiration, passe la barrière de verre, ne te laisse pas arrêter par cette illusion de couleurs, la vie est là-bas, au-delà des nuages, où l’herbe est vraiment verte, où l’eau est vraiment bleue, où ton cœur est resté pour t’attendre dans la lumière de ton premier matin.
  • Ma fille, dépose ici toutes tes illusions d’un monde tel que tu l’aurais rêvé et retrousse tes manches, il faudra aimer les animaux, nettoyer les rivières et les mers, nourrir la terre et la laisser respirer sous tes pas, accepter tes frères et leurs erreurs, les convaincre aussi de te suivre puisque tu es celle qui connaît le secret de la vie, répandre autour de toi la force de ton amour en espérant que la lumière de ta bonté finisse par redonner espoir à cette terre afin qu’elle accepte de te laisser poursuivre ta vie.

***

Note : rappel de la consigne 

Laisser les mots venir se poser sur l’écran en liberté.

Lever les yeux sur la vie, laisser les images prendre forme et simplement les décrire, comme on en ferait le portrait en quelques lignes de fusain.

Trois phrases toutes simples.

Trois images suggérées que l’on voit danser sous ses paupières lorsqu’on a fini de lire la phrase.

Trois raisons d’en rêver lorsque la page est tournée.

Clichés 76 : Prague (5)

“On photographie les objets pour les chasser de son esprit.”
Franz Kafka

*

12672102_957541661020115_7031592537605837926_o

Photo M.Christine Grimard

 

Jan Palach, né le 11 août 1948 et mort le 19 janvier 1969, était étudiant à la Faculté des lettres de l’Université Charles de Prague en Histoire tchécoslovaque. Il s’est immolé par le feu le 16 janvier 1969 sur la place Venceslas à Prague. Par son acte choquant, il a voulu faire prendre conscience aux Tchécoslovaques qu’ils devenaient indifférents six mois après l’occupation russe de la Tchécoslovaquie, envahie en août 1968. Son acte a eu un grand retentissement en Tchécoslovaquie et dans l’Europe entière.

 

11696563_958488164258798_394028549515370300_o

Photo M. Christine Grimard

*

Ce monument très impressionnant situé sur les rives de la Vltava plonge des passants dans le silence et l’émotion

*

DSC_0797

Photo M.Christine Grimard

*

Violence du feu et des armes qui broient les hommes

*

DSC_0803

Photo M.Christine Grimard

*

Une plaque et une gerbe célébrant simplement sa jeune vie disparue

*

DSC_0801

Photo M.Christine Grimard

*

Combien faut-il de vies disparues pour bâtir une nation ?

Pourquoi faut-il tant de souffrances pour écrire l’histoire d’une société humaine ?

Combien de vie sacrifiées dans le monde pour la liberté ?

*

DSC_0817

Photo M.Christine Grimard

*

Mais à quelques pas de ce lieu terrifiant, la jeunesse de Prague comme toutes celles du monde d’aujourd’hui, pense au soleil et à l’amour

*

DSC_0798

Photo M.Christine Grimard

*

Comme sur les rives de la Seine, au pont des Arts, des cadenas symbolisant l’amour ont été accrochés aux grilles du parapet.

(comme si l’amour était une prison gardée par un cadenas…!)

*

 

12474025_960118567429091_7752532283600161583_o

Photo M. Christine Grimard

*

Ces jeunes ont encore beaucoup à apprendre : L’amour n’est-il pas une liberté choisie et partagée ?

*

DSC_0827

Photo M.Christine Grimard

*

Enfin, je souhaite de beaux jours ensoleillés et nombreux à Nina et Julva, qui j’espère, auront le temps de profiter de leur vie…

*

–> A suivre <–