Clichés 97 : Couleurs de ma vie 

“Le reflet est pour les couleurs ce que l’écho est pour les sons.”
Joseph Joubert
*
img_9193

Photo M.Christine Grimard

**
img_9174

Photo M.christine Grimard

 

****

 

photo

Photo M.Christine Grimard

*****

Les Instants dansent

Les secondes glissent

Les minutes crapahutent

Les heures tournent

Les jours passent

Les années fuient

Le temps s’écoule

La vie se noie dans un reflet de cuivre

L’âme s’envole

D’une flaque de sang

*********

Photo du jour : Fleurs de givre 

« Les vases ont des fleurs de givre,

– Sous la charmille aux blancs réseaux ;

– Et sur la neige on voit se suivre

– Les pas étoilés des oiseaux. »

Théophile Gautier
*

Photo M.Christine Grimard

**

Départ au petit matin, frissons et tremblements.

La lumière point à peine derrière les charmilles.

La voiture recule et sur le pare-brise, les fleurs de givre écloses durant la nuit, comptent leurs secondes de survie.

Le chauffage ronronne, la soufflerie vrombit.

Dans la lueur des phares, sur fond d’aube bleutée, se découpent les dentelles que la glace a brodées durant la nuit.

J’admire en silence, regrettant presque que cette œuvre éphémère doive bientôt disparaître sous les assauts du chauffage.

Je resterais bien là, sans bouger pour les conserver tant elles sont magnifiquement ouvragées, osant à peine respirer pour ne pas les effrayer…

Tant pis si je suis en retard.

Mais elles commencent à fondre !

Vite : une photo pour en garder le souvenir, et le déguster aux temps chauds.

Le portable, finalement, ça a du bon, quand on s’en sert autrement que pour téléphoner !

***

 

Photo du jour : Fleurs d’hiver 

« Il était bien rare que Sido n’eût pas trouvé dans le jardin, vivaces, épanouies sous la neige, les fleurs d’ellébore que nous appelions rose de Noël.

En bouquet au centre de la table, leurs boutons clos, ovales, violentés par la chaleur du beau feu, s’ouvraient en une cascade mécanique qui étonnait les chats et que je guettais comme eux. »

Colette

*

iphone-chris-3213

Photo M.Christine Grimard

**

Pas de roses de Noël ici, mais des bruyères sous la neige.

Un peu de rose sur fond de blanc, ou alors un peu de poudre blanche saupoudrée sur le fuchsia.

Tout dépend de quel angle on regarde.

Tout dépend si le verre est à moitié plein ou à moitié vide…

Un peu de couleurs pour préfigurer celles du printemps, ou alors pour ne pas oublier celles de l’été dernier.

Peu importe de quel côté on regarde à travers la lorgnette.

Regarder la nature avec les beaux yeux oblongs de Colette.

J’ai tendance à focaliser le regard sur les petites taches de couleur que la vie prend au fil des jours.

Tant pis, si je passe à côté des noirceurs, ou alors tant mieux !

***

Mots insolites 1 : pétrichor

Nouvelle rubrique :

  • Choisir un mot inconnu.
  • Le découvrir
  • L’illustrer
  • Le détourner
  • Se l’approprier
  • Apprendre à le connaître et à l’aimer

*

Pétrichor : odeur particulière, habituellement agréable, que prend la terre après la pluie

**

Si j’ai souvent dégusté ce parfum rafraîchissant, je ne connaissais pas le mot qui le désigne.

Étant incapable de le décrire, à mon grand regret, la seule chose que je peux dire c’est que cette fragrance m’apaise, autant que celle du gazon fraîchement coupé.

Pour moi, il représente une sorte de récompense, le plaisir que l’on ressent en sortant dans le jardin lorsque la pluie a cessé.

L’odeur est agréable puisqu’elle est associée à la liberté retrouvée avec le soleil.

***

323360_307115382729416_1606437742_o

Photo M. Christine Grimard

****

Pétrichor : du grec ancien πέτρα, petra : « pierre » et de ιχώρ, ichor : « sang, fluide », désignant le sang des dieux dans la mythologie grecque, trouve-t-on dans les encyclopédies.

Pétrichor / Corps pétris : tous les petits corps vivants dans ce pré, pétris d’humidité, martelés de gouttes, exhalent leur plaisir ou leur peur en une fragrance qui nous devient palpable, nous les humains si peu sensibles à la nature de ce qui nous entoure.

Pétrichor / Sang de pierre. Les pierres saignent-elles de notre présence ? Sont-elles jalouses que nous ayons assemblé nos chaînes de carbone différemment des leurs jusqu’à obtenir la liberté de nos mouvements alors qu’elles sont contraintes à l’immobilité ? A partir de la même poussière d’étoiles, les molécules qui nous constituent sont si différentes des leurs et pourtant nous nous nourrissons de leur existence, et pourtant nous nous réduirons à leur état de poussière. Les pierres saignent leur fragrance lorsque la terre laisse couler ses larmes de pluie. Finalement cette odeur nous est agréable, probablement parce qu’elle nous rappelle le parfum de notre étoile-mère.

*****

 

547689_288577151249906_2133249524_n

Photo M.christine Grimard

******

Gouttes de sang

Gouttes de pluie

Dansent dans le vent

Dansent dans le temps

Qui m’emporte

Et nous lie

Dans sa ronde

Éternelle 

Dans sa valse 

Infinie

 

*******

616627_312259068881714_1392866023_o

Photo M.Christine Grimard

********

« Il y a des pluies de printemps, délicieuses où le ciel a l’air de pleurer de joie. »

«Les trois impostures»

Paul-Jean Toulet

-/-

Clichés 96 : Escapade méditerranéenne (2)

« Un jour que sous les roseaux
Sommeillait mon eau vive
Vinrent les gars du hameau
Pour l’emmener captive
Fermez, fermez
Votre cage à double-clé
Entre vos doigts
L’eau vive s’envolera. »

– L’eau vive –

Paroles et musique de Guy Béart

*
img_8384

Photo M. Christine Grimard

*
Les rivages de la Méditerranée sont réputés pour être secs et arides, pourtant la place laissée à l’eau y est grande.
*
img_8263-1

Photo M.christine Grimard

*
L’eau rassemble les hommes
*
img_8219

photo M christine grimard

*
Et les hommes se rassemblent autour d’elle
*
img_8227

Photo M.Christine Grimard

*

Elle les rassure

*

img_8380

Photo M. Christine Grimard

*
Elle les porte
Elle les comble
Elle les enchante
Elle les fascine 
*

*
« Ma petite est comme l’eau,
elle est comme l’eau vive
Elle court comme un ruisseau,
que les enfants poursuivent
Courez, courez vite si vous le pouvez
Jamais, jamais vous ne la rattraperez »
L’eau vive de Guy Béart

 

Clichés 95 : Escapade méditerranéenne (1)

« Au fond, n’était-ce pas cela, le bonheur ?
Une parenthèse pendant laquelle, sans penser au passé ou à l’avenir, on arrive à s’enfuir de soi-même ?
Plus de réminiscences venant vous hanter,
plus d’appréhensions qui ruinent votre sommeil ;
juste la redécouverte que l’instant présent est merveilleux. »
(Quitter le monde )
Douglas Kennedy
*
img_8287

Photo M.Christine Grimard – Nice port et Baie des anges

 *

Une parenthèse toute de bleu vêtue

dont je partage

quelques images

avec vous

*

Photo M.C.Grimard – Nice

*
Une parenthèse toute de bleu vêtue.
Quelques heures de liberté où l’on se fond dans le décor
où l’on déambule ici ou là sans but
prêt à se laisser surprendre ou séduire
par la beauté du lieu ou de l’instant.
 *

Photo M.Ch.Grimard – Rocher de Monaco

*
Une parenthèse toute de bleu vêtue.
Quelques heures pour admirer l’exotisme du lieu
pour s’émerveiller du nombre infini des nuances du bleu
que l’on croyait pourtant connaître.
*

Photo M.CH.Grimard – Baie de Villefranche sur mer

*

Une parenthèse toute de bleu vêtue.
Quelques heures de liberté
et le plaisir de se laisser submerger
par la beauté du lieu et de l’instant.
*

Photo Mc GRIMARD – Baie de Beaulieu sur mer

*

Une parenthèse toute de bleu vêtue.
Quelques heures de liberté où l’on change de décor

où l’on oublie que l’hiver arrive

et que l’on vit nettement plus au Nord.
*

Photo M.Ch.Grimard – Presqu’île de ST Jean Cap Ferrat

*
Une parenthèse toute de bleu vêtue
Quelques heures sur la Côte d’Azur
Au moment même où le souvenir de l’horreur était sur tous les visages
puisque la bêtise humaine a fait de ce paradis, un enfer.
(Photos prise le samedi 15 octobre 2016)
*
 –>  ( A suivre )  <–

Clichés 94 : Chercher l’espoir

“L’espoir des hommes, c’est leur raison de vivre et de mourir.”
André Malraux

*

Parfois je me demande où trouver encore un peu d’espoir dans ce monde.

Parfois seulement…

Alors je cherche

*

 

aout-2016-1701

Photo M.Christine Grimard

*

Espoir dans le ciel et dans son créateur ?

*

 

aout-2016-1845

Photo M.Christine Grimard

*

Espoir en l’ingéniosité des hommes ?

*

aout-2016-902

Photo M. Christine Grimard

 

*

Espoir en la lumière, force de la nature ?

*

 

aout-2016-2636

Photo M. Ch Grimard

*

Espoir en la beauté du monde et la ronde des saisons?

Espoir que  la Nature sache nous survivre ?

*

 

 

aout-2016-285

Photo M.Christine Grimard

*

Espoir que les animaux cessent de souffrir de notre présence ?

*

aout-2016-805

Photo M.Ch. grimard

*

Espoir que les êtres libres, gardent leur liberté ?

*

aout-2016-1763

*

Espoir que nos enfants vivent et fassent mieux que nous ?

*

“Si l’idée n’est pas à priori absurde, elle est sans espoir.”
Albert Einstein