Photos du jour : il est revenu le temps des cerises…

« Quand nous chanterons le temps des cerises, 
Et gai rossignol, et merle moqueur 
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête 
Et les amoureux, du soleil au cœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises, 
Sifflera bien mieux le merle moqueur ! »

J.B.Clement

Marie-Christine Grimard

Il est revenu

Le temps des cerises

Et gai Rossignol

Et merle moqueur

Ont le cœur en fête

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Il est revenu

Le temps des cerises

Et celui d’aimer la vie

.

Il est revenu

Le temps des cerises

Celui de la liberté

.

.

Apprécions notre liberté

Et sachons la préserver

Protégeons-la et ceux que nous aimons

.

Le temps des cerises est revenu

celui des clafoutis dorant dans le four.

Un parfum sucré de cerises me transporte au temps de l’enfance

Au temps des clafoutis de ma mère.

Goût unique

De l’amour qui traverse le temps

Arôme de cerises

Et d’éternité

.

Il est revenu le temps de l’amour

.

To do list 83 : premier jour de juin

Photo Marie-Christine Grimard

.

  • Saluer la dernière rose de Mai et son chevalier tournant autour de ses jupons
  • Aimer d’avance ce mois porteur de l’espoir d’un inexorable été
  • Avoir une pensée émue en ce jour d’anniversaire de mon papa même si pour lui le compteur a cessé de tourner depuis quatre ans déjà
  • Savourer d’avance Juin pour la longueur de ses jours et la douceur de ses nuits
  • Se réjouir que revienne le temps des cerises
  • Apprécier Juin pour son parfum suave tout de fraises et de roses enlacées.

Photo du jour : Frimousse fraîchement froissée

« Le silence est la plus haute forme de pensée, et c’est en développant en nous cette attention muette au jour, que nous trouvons notre place dans l’absolu qui nous entoure. Il nous appartient – quand tout nous fait défaut et que tout s’éloigne – de donner à notre vie la patience d’une oeuvre d’art, la souplesse des roseaux que la main froisse, en hommage à l’hiver. »
Le Huitième Jour de la semaine
Christian Bobin

Photo Marie-Christine Grimard

.

Petit matin au jardin

Roses et pivoines défroissent leurs fragrances

Le vent hésite entre fraîcheur et douceur

Mai se donne des allures d’été

Et le printemps s’éloigne incognito

Confinés, préoccupés, nous ne l’avons pas regardé

Le temps perdu ne se rattrape pas

Pour peu que l’on oublie de le compter

Il efface nos traces comme le vent sur le sable

.

To do list 83 : Continuer

Photo Marie-Christine Grimard

.

Durant le confinement continuer à assurer l’intendance au quotidien

Ne pas remettre au lendemain ce qui peut attendre le jour même

Décider de ne garder que l’essentiel pour le moment et confiner le superflu pour le ressortir aux temps chauds

Garder du temps pour ne rien faire et apprendre à le perdre sans avoir de remords

Comprendre enfin que le temps que l’on se donne est le plus savoureux

Regarder pousser les herbes folles en espérant qu’elles ne deviennent jamais sages

Vivre de l’air du temps en respirant à plein poumons sans y penser

Laisser du temps au temps parce que finalement c’est ce qui nous est le plus précieux

Photo du jour : devoir d’espoir

« On voit à la mesure de son espérance. »

Christian Bobin

Le très-bas.

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

La nuit abandonne ses voiles derrière elle et va se coucher.

Au point du jour, une clématite pointe son nez.

Comme elle, je m’accroche à l’espoir d’un jour flambant neuf qui effacerait les ombres de la veille.

Défroissons nos pétales, sous la caresse d’une douche de lumière.

Devant nous, renaît l’espoir d’une ère nouvelle, où l’air serait léger et le silence apaisé.

Oublier les contraintes imposées et décider de les appliquer librement.

Accepter les devoirs pour ne pas tuer l’espoir.

Le jour qui se lève ne sera plus jamais le même.

Mais j’aurais appris que la vie en vaut la peine, pour peu qu’on la tienne et qu’on l’aime.

Peu de devoirs finalement pour tellement d’espoir.

Celui de respirer sans y penser.

Celui de vivre sans arrière-pensée.

Celui d’aimer sans compter.

Photo du jour : petit matin irisé

Photo Marie-Christine Grimard

Hier quelques boutons se préparaient et ce matin, elle défroisse ses pétales secouant ses étamines au premier soleil.

Chaque année j’admire sa complexité et son élégance.

Iris mauve dans mon iris bleu.

Échange de complicité.

Rien ne vaut la simplicité pour être élégante, n’est ce pas ?

Cinquante nuances de bleu dans les plis de sa robe.

Cinquante nuances de douceur dans cette première lumière matinale.

Cette année sa présence est pour moi, un double cadeau.

Le premier c’est qu’elle a accepté de s’acclimater dans un nouveau jardin, après un déménagement un peu brutal. Son nouvel emplacement semble lui plaire…

Le second c’est que je suis encore là pour l’admirer, et ça, quand on y pense, c’est un vrai cadeau du ciel !

To do list 82 : résolutions de crise

Photo et coloriage m ch Grimard

  • Se concentrer sur les couleurs et oublier le reste
  • Ne garder que les pensées positives pour les envoyer sur les ailes du vent à ceux que l’on aime et qui souffrent
  • Regarder autour de soi la lumière danser sur les carreaux
  • Retrouver ses mots bloqués derrière les paupières
  • Se réjouir parce que les arbres déploient leurs premières feuilles
  • Se focaliser sur le jour qui passe
  • Garder ses distances autres que virtuelles
  • Sourire à demain pour qu’il nous sourie

Photo du jour : vivre pour aimer

« Endormons nous comme nous nous réveillerons, en nous aimant. »

Georges Sand

.

Photo Marie-Christine grimard

.

Vivre pour aimer

Les uns

Ou les autres

Vivre pour donner

Et recevoir

De l’amitié

Ou de l’amour

Vivre pour partager

C’est toujours de l’amour

Quoi d’autre ?

Quelle trace restera-t-il de nous ?

Une poignée de poussière d’étoiles

Une gerbe d’étincelle dans la nuit

Le souvenir d’un regard

Ou d’un sourire

Un timbre de voix

Un parfum subtil

Ou alors

Un peu d’amour

Saupoudré

Sur notre chemin ?

Photo du jour : couchant

‪“Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. ‬

‪Soyez à vous-mêmes votre propre lumière.”‬

‪Bouddha / Dhammapada ‬

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Maman j’ai peur.

Le soleil se couche, la nuit va nous écraser

Dans le noir, il y a des monstres, le monde des ténèbres me fait peur.

.

Regarde, mon enfant, regarde comme la lumière est belle.

Regarde le monde qu’elle éclaire.

Regarde les couleurs du ciel.

Avec ou sans lumière le monde est le même, n’aie pas peur de lui.

C’est la lumière que tu gardes au fond de ton cœur qui te guidera.

La nuit n’est qu’une illusion.

Ton monde, tu l’inventeras.

Fais-le à ton image, plein de rires et d’espoir.

Dessine les contours de ton avenir et remplis-le de tes désirs.

Que le vent te porte

Que la joie te guide

Va où ton cœur te le demande

Je t’y attendrai dans la lumière…

Photo du jour : vent de lumière

« Celui qui copie la nature est impuissant,

celui qui l’interprète est ridicule,

celui qui l’ignore n’est rien du tout. »

René Barjavel

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Peindre le soleil

De vent

Ou

Peindre le vent

De lumière

.

Ou se contenter de les admirer

Quand ils valsent

Ensemble

Dans la lumière

En pensant qu’ils sont seuls au monde

.

Ou se contenter de les aimer

Pour ce qu’ils sont

Et ce qu’ils donnent

D’envie

Et de joie de vivre

.

Ou se contenter de les photographier

Les surprendre

Histoire

De ne pas oublier

Leur beauté offerte