Photo du jour : en noir ou en couleurs

« J’aimerais vous écrire en couleurs. Par « écrire en couleurs » je veux dire : rendre hommage à cette vie dont les chars en feu paradent sous nos yeux obstinément clos. »

Christian Bobin

Photo Marie-Christine Grimard

J’aimerais marcher dans la forêt le nez en l’air et le cœur léger

J’aimerais penser à autre chose et oublier les jours si lourds

J’aimerais que les nouvelles soient moins oppressantes

J’aimerais que les petits oiseaux chantent

J’aimerais que les regards soient heureux

J’aimerais que le ciel soit plus bleu

Mais…

Le ciel est lourd, les orages se succèdent, l’horizon est barré de noir.

Se lover sous sa couette et attendre que le temps passe, ou affronter la tempête ?

J’avoue parfois que la tentation de l’hibernation me traverse l’esprit. ..

Aller c’est l’heure. On se lève et on y va.

Photo du jour : Intempéries

« Un nuage passe,
Il fait noir comme en un four.
Un nuage passe.
Tiens, le petit jour ! »

Verlaine

Photo Marie-Christine Grimard

.

La queue de la tempête

Passe sur nos têtes

Et l’on se sent si petits

Et l’on se sent démunis

.

Certains ont tout perdu

Même leur vie

Et pourtant d’autres individus

Dans l’indifférence mènent leur vie

.

Tempêtes d’automne

Qui brisent et tourbillonnent

Tempêtes de printemps

Aux trombes tournoyantes

.

Pourrons-nous arrêter

L’emballement infernal

Que nous avons créé

Par notre égoïsme abyssal

.

Est-il trop tard

Pour réparer nos erreurs

Est-il trop tard

Pour enrayer la terreur

Photo du jour : comptine pour un ciel

Photo Marie-Christine Grimard

.

Perdus dans le ciel immense

Deux oiseaux nagent

Au milieu des nuages

Regarde comme ils dansent

.

Cachés dans le ciel immense

Deux nuages dansent

Au milieu des nuées

Regarde comme ils valsent

.

Légères dans le ciel immense

Deux âmes valsent

Au milieu des pensées

Regarde comme elles rient

.

Couchés sous le ciel immense

Deux enfants chantent

Au milieu des possibles

Regarde comme ils rêvent

Photo du jour (d’un autre jour) : Regarder la mer

« Regarder la mer

Rester la journée entière ici

Sur le mur de pierre

Devant la baie des fourmis

Regarder la mer

Ne pas avoir d’autre envie que

Regarder la mer … »

Alain Souchon et Laurent Voulzy

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Derrière les mots

Les souvenirs

Derrière le vent

Les goélands

.

Derrière les nuages

Les bonheurs en cage

Derrière ta vie

Le temps béni

.

Derrière les vagues

Le chant des sirènes

Derrière les dunes

L’oiseau envolé

.

Derrière les envies

Le goût de la vie

Derrière les regrets

L’espoir en demain.

Photo du jour : souvenirs d’ailleurs

« Il est des silences qu’il ne faut pas déranger. Pareils à l’eau dormante, ils apaisent notre âme. »

Yasmina Khadra

Photo Marie-Christine Grimard

.

Il est des souvenirs qu’il ne faut pas déranger

Bien au chaud

Au fond de mon cœur

Là-bas au bout de la terre

Là où l’océan recouvre les rochers

D’un voile de miel

À l’instant où le vent

S’allonge sur le sable

Quand le soleil plonge derrière l’horizon

En dansant sur une valse

Aux langueurs Océane

Il est des souvenirs qui jamais ne s’effacent

Photos du jour : il est revenu le temps des cerises…

« Quand nous chanterons le temps des cerises, 
Et gai rossignol, et merle moqueur 
Seront tous en fête !
Les belles auront la folie en tête 
Et les amoureux, du soleil au cœur !
Quand nous chanterons le temps des cerises, 
Sifflera bien mieux le merle moqueur ! »

J.B.Clement

Marie-Christine Grimard

Il est revenu

Le temps des cerises

Et gai Rossignol

Et merle moqueur

Ont le cœur en fête

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Il est revenu

Le temps des cerises

Et celui d’aimer la vie

.

Il est revenu

Le temps des cerises

Celui de la liberté

.

.

Apprécions notre liberté

Et sachons la préserver

Protégeons-la et ceux que nous aimons

.

Le temps des cerises est revenu

celui des clafoutis dorant dans le four.

Un parfum sucré de cerises me transporte au temps de l’enfance

Au temps des clafoutis de ma mère.

Goût unique

De l’amour qui traverse le temps

Arôme de cerises

Et d’éternité

.

Il est revenu le temps de l’amour

.

To do list 83 : premier jour de juin

Photo Marie-Christine Grimard

.

  • Saluer la dernière rose de Mai et son chevalier tournant autour de ses jupons
  • Aimer d’avance ce mois porteur de l’espoir d’un inexorable été
  • Avoir une pensée émue en ce jour d’anniversaire de mon papa même si pour lui le compteur a cessé de tourner depuis quatre ans déjà
  • Savourer d’avance Juin pour la longueur de ses jours et la douceur de ses nuits
  • Se réjouir que revienne le temps des cerises
  • Apprécier Juin pour son parfum suave tout de fraises et de roses enlacées.

Photo du jour : Frimousse fraîchement froissée

« Le silence est la plus haute forme de pensée, et c’est en développant en nous cette attention muette au jour, que nous trouvons notre place dans l’absolu qui nous entoure. Il nous appartient – quand tout nous fait défaut et que tout s’éloigne – de donner à notre vie la patience d’une oeuvre d’art, la souplesse des roseaux que la main froisse, en hommage à l’hiver. »
Le Huitième Jour de la semaine
Christian Bobin

Photo Marie-Christine Grimard

.

Petit matin au jardin

Roses et pivoines défroissent leurs fragrances

Le vent hésite entre fraîcheur et douceur

Mai se donne des allures d’été

Et le printemps s’éloigne incognito

Confinés, préoccupés, nous ne l’avons pas regardé

Le temps perdu ne se rattrape pas

Pour peu que l’on oublie de le compter

Il efface nos traces comme le vent sur le sable

.

To do list 83 : Continuer

Photo Marie-Christine Grimard

.

Durant le confinement continuer à assurer l’intendance au quotidien

Ne pas remettre au lendemain ce qui peut attendre le jour même

Décider de ne garder que l’essentiel pour le moment et confiner le superflu pour le ressortir aux temps chauds

Garder du temps pour ne rien faire et apprendre à le perdre sans avoir de remords

Comprendre enfin que le temps que l’on se donne est le plus savoureux

Regarder pousser les herbes folles en espérant qu’elles ne deviennent jamais sages

Vivre de l’air du temps en respirant à plein poumons sans y penser

Laisser du temps au temps parce que finalement c’est ce qui nous est le plus précieux