Phrases 47 : Mots d’écriture

« L’écriture est une petite fille qui parle à sa poupée.

Les grands yeux d’encre de la poupée lui répondent, et par cette réponse, un ciel se rouvre. »

Christian Bobin

*

oct2015-083

Photo M.Christine Grimard

**

  • A l’encre bleue, les mots s’alignent sur la page comme des mâts ondulant à la surface de l’océan, bien protégés derrière les digues ils attendent que le vent de l’inspiration les emporte vers d’autres regards et prenant leur élan, s’envolent vers le ciel.
  • Quand l’écriture enfile ses lettres noires d’apocalypse, elle détruit l’espoir, dépèce les cœurs et crève les yeux, quand elle enfile sa robe de dentelle violette, elle caresse le visage de l’enfant qui s’endort, quand elle met ses gants blancs elle glisse doucement sur ma joue et vient mourir juste au bord de mes lèvres.
  • L’écriture est un écureuil qui saute de branche en branche aussi léger que le vent, n’ayant peur de rien, ni du vide ni de la profondeur du ciel, nul ne l’arrête ni les censeurs ni les envieux; libre, elle n’écoute que son cœur et emprunte les chemins du ciel.

 

***

 

Note : rappel de la consigne 

Laisser les mots venir se poser sur l’écran en liberté.

Lever les yeux sur la vie, laisser les images prendre forme et simplement les décrire, comme on en ferait le portrait en quelques lignes de fusain.

Trois phrases toutes simples.

Trois images suggérées que l’on voit danser sous ses paupières lorsqu’on a fini de lire la phrase.

Trois raisons d’en rêver lorsque la page est tournée.

****

To Do List 26 : Divagations 

« Quand je n’écris pas, c’est que quelque chose en moi ne participe plus à la conversation des étoiles. »

Christian Bobin 

Photo m ch Grimard

  • Apprendre à se taire quand on n’a plus grand chose à dire 
  • Choisir d’écouter le murmure des étoiles plutôt que le vacarme de la terre 
  • Aimer suivre la conversation des fées qui dansent de l’autre côté du miroir 
  • Se vêtir de poussière d’étoile pour courir sur la lande à la nuit tombée 

Photo du jour : Coïncidences 

“Nous vivons de plus en plus dans l’oubli de l’être.
Reconstituer cette sensibilité à la vie, cette attention aux coïncidences, tel est aussi le sens du roman.”
Milan Kundera
*

 

Photo MCh Grimard

*

Certains jours, elle est là sur le fil, semblant attendre…

Que peut-elle attendre ainsi sur son fil ?

Une autre colombe ?

La chaleur d’un sourire ?

Le retour de l’été ?

Un humain qui l’admire ?

Moi ?

*

 

Photo MC. grimard

*

Chaque matin lorsque je sors de chez moi, j’attends que le portail se referme et je lève les yeux vers le ciel.

En fonction de sa couleur, ma journée sera grise, bleue ou arc-en-ciel.

Si la colombe est là, la journée sera lumineuse.

Je le sais.

De nombreuses fois, lorsque il me faudrait de l’aide pour affronter une difficulté supplémentaire ou qu’un de mes proches a besoin de soutien, je remarque sa présence.

Elle est là et elle me regarde semblant m’encourager…

*

 

 

Photo M Ch grimard

*

Je vous entends déjà sourire.

Elle est folle, totalement illuminée !

La plupart des gens pensent que ce genre de chose est à ranger au niveau des coïncidences.

Je crois qu’il n’y a pas de hasard et que la vie met sur notre chemin des signes pour nous montrer le chemin.

Cette colombe n’est-elle pas le plus harmonieux des signes ?

Elle a probablement élu domicile dans un arbre ou un vieux mur, à proximité de chez moi. Cependant, elle se pose sur ce fil avec parcimonie et principalement lorsque j’ai besoin de la voir.

Encore un détail, insignifiant : ce fil traverse la ruelle en passant juste au-dessus du portail de la maison de ma mère disparue il y a dix-huit mois, et c’est à cet endroit précis que s’installe toujours la colombe…

*

To Do List 25 : Moins que rien

« Tu ne sauras jamais combien j’ai aimé ta manière d’être attentif au rien du ciel. »

Christian Bobin

*

Photo M.Christine Grimard

  • Apprendre à aimer la pluie pour mieux apprécier le soleil.
  • Habiller sa vie de petits riens puis décider de se détacher de tout.
  • Se dire que l’on ne manque de rien puisque tout est là devant soi.
  • Attraper le petit rien qui me fera tout aimer de ce jour.

Photo du jour : Rouge et Or

« J’aimerais vous écrire en couleurs.

Par « écrire en couleurs » je veux dire : rendre hommage à cette vie dont les chars en feu paradent sous nos yeux obstinément clos.
L’extrême sensibilité est la clé qui ouvre toutes les portes mais elle est chauffée à blanc et brûle la main qui la saisit.
Le Coeur – cette région non sentimentale que nous avons dans la poitrine, un volcan endormi de pensées. »
Christian Bobin

*

14925284_1127755563998723_3436744495027583292_n

Photo M.Christine Grimard

*

Se nourrir des couleurs du monde

Les caresser du regard

En absorber les parfums

Les conserver dans ses cellules

Comme on invente sa vie

En colorier ses jours

En iriser ses nuits

Devenir artiste le temps d’un matin

Pour jouer à cache-cache

Avec la lumière

Et s’en souvenir

Les jours de pluie

**

 

 

So long Léonard Cohen

*

Show me the place

Where you are going to go

Show me your heart

Show me your way

Show me the place

Where you fly away your words

Show me your soul

Which is shining in your songs

Show me your voice

Thank you for giving us your heart

Thank you for being you

So long Léonard

So long

***

Show me the place

Leonard Cohen

****

****

🌹