Bonne fête maman

iphine novembre 015

 

A Toi qui savais tout de moi depuis ma première seconde

A Toi qui n’avais pas besoin de paroles pour me comprendre

A Toi qui accompagneras mes pas jusqu’à ma dernière seconde

A Toi qui savais tout dire et que je ne peux plus entendre.

 

Je sais que cet Amour appris, donné et partagé, durera plus que tout et que toujours.

Pourtant cette année je me demande à quoi servent les jours de fête. Je fais tourner entre mes doigts ces perles de glaise peintes en vert, d’un collier fabriqué lorsque j’avais cinq ans et que tu avais regardé comme s’il venait du plus grand orfèvre.

Et chaque perle se brouille dans un océan de larmes.

Publicités

Musique : Regarder la mer

nikon mars 2014 2738

Photo M Christine Grimard

Regarder la mer

Rester là des journées entières

Ne plus bouger

Respirer  le vent du large

Laisser glisser

Rester là où l’estran transforme le temps

en détail sans importance

Regarder passer le vent

 

nikon mars 2014 1494

Photo M. christine Grimard

 

Mon obsession maritime n’ayant plus aucun secret pour ceux qui ont lu les pages de ce blog, personne ne sera surpris que j’aie apprécié une des nouvelles chansons du duo Alain Souchon- Laurent Voulzy, qui porte ce titre.

Les paroles coulent naturellement dans mes veines .

Laissez-les couler …

 

 

Voici leurs paroles …

« Regarder la mer
Rester la journée entière ici
Sur le mur de pierre
Devant la baie des fourmis

Regarder la mer
Ne pas avoir d’autres envie que
Regarder la mer
Rester, rester
Sur le mur de pierre
Là où le soleil s’est mis
Rester, rester
Tout seul, solitaire
Devant la baie des fourmis

Regarder la mer
Rester la journée entière ici
Sur le mur de pierre
Devant la baie des fourmis

Regarder la mer
Ne pas avoir d’autres envie que
Regarder la mer

Laisser, laisser

Le temps s’en aller là
Laisser aller les voiles rouges
Sur la mer qui bouge
Laisser sur l’eau transparente
Glisser les soucis de la vie
Glisser les jolies sirènes aussi
Dans la baie des fourmis

On entend danser les gens
Y’a une fête à St Jean
Et moi je reste là à …
Regarder la mer
Rester la journée entière ici
Sur le mur de pierre
Devant la baie des fourmis

Regarder la mer
Ne pas avoir d’autres envie que
Regarder la mer

Regarder la mer
Regarder la mer
Regarder la mer
Ne pas avoir d’autres envie que
Regarder la mer « 

Phrases 6 : Mots Clair-obscurs

« En faisant scintiller notre lumière, nous offrons aux autres la possibilité d’en faire autant.  »
Nelson Mandela

IMG_4534.JPG

Photo d’auteur inconnu

Le jour est si sombre qu’on ne sait où commence la nuit, les ténèbres se resserrent autour de nous, le monde s’habille d’obscurité et les hommes se parent d’obscurantisme.

D’où viendra la lumière, si les hommes de bonne volonté ont été étouffés sous la poussière des cités, si les sages ont été décapités par la violence aveugle des robots.

Aurons-nous le temps d’apercevoir les premières lueurs de l’aube avant d’être fauchés par le vent noir de la guerre, aurons-nous le temps de nous aimer avant de disparaître sous les décombres de nos espoirs de paix ?

Poème : Danse en Miroir

« Elles se servent du ciel comme d’un miroir de poche. »

Christian Bobin

 

1454879_511043822336570_1026724370_n

Photo M. Christine Grimard

Sous le vent tu danses, danses.

Même si temps avance, avance.

Dans le vent tu t’élances, balances.

Ris ta vie, en cadence, et danse.

 

Sur les vagues lisses, tu glisses.

Ta lumière brille sans nul artifice.

Ils sont si beaux, les pas que tu esquisses

Et sous le vent, ton rire est un délice.

 

Dans la beauté de ta jeunesse

De tes gestes d’enchanteresse

Les sternes suivent tes prouesses

Et imitent ton allégresse.

Clichés 39 : Échassiers en liberté

Ayant croisé récemment un échassier survolant les plages nordiques sur le Blog de D. Hasselmann, j’ai eu envie de me souvenir de mes copines qui vivent en liberté dans les marais derrière la Plage du Veillon à Port Bourgenay en vendée.

Ce billet est un hommage à leur liberté, et à leur beauté …

Mes sœurs, certains jours, que ne donnerais-je pour vous suivre !

 

grue3

Photo M.Christine Grimard

 

grue5

Photo M.Christine Grimard

 

grue4

Photo M.Christine Grimard

 

 

grue2

Photo M.Christine Grimard

 

Planant , non ?

Phrases 5 : Mots lumineux

« J’ai placé le vase rempli de roses jaunes sur le sol, devant la fenêtre basse, pour donner à boire à la lumière. »

Christian Bobin

MAI 2015 230

Photo M. Christine Grimard

Au clair de la terre, la lumière coule, s’enroule et enflamme des coupes brodées de pétales plus légers que des ailes de fée.

Les corolles caracolent, s’enlacent et se saoulent de soleil et de vent, dégoulinant de miel tiède comme une pluie d’été.

Bal d’étincelles, les tulipes en robes de flamme, corsetées de sépales ombrés, irradient du plaisir de valser dans la lumière matinale.

 

 

11226680_1440980042882842_168833494_n

Photo M. Christine Grimard