Photo du jour : Avent, avant, encore…

Photo Marie-Christine Grimard

Hello décembre

.

Temps d’avent

Temps d’avant

Avant plaisirs

Avant partages

.

Temps de penser

Au plaisir de donner

Temps d’apprécier

La simple joie d’aimer

.

Retrouver les lumières

Endormies depuis un an

Au fond des tiroirs

Aux trésors d’antan

.

Sortir lumignons et couronne de gui

Faire le compte des bougies

Sortir le rouleau d’étoiles façonné

La cannelle et la recette des sablés

.

Décembre, mois des espoirs

Ou le plaisir des autres compte plus

Que le sien, ou brille dans le noir

Notre âme d’enfant jamais disparue.

.

Photo du jour : silence

.

Photo Marie-Christine Grimard

Se taire
Parce qu’il n’y a plus rien à dire
Du moins plus rien d’utile à partager
Rien qui puisse intéresser

Rien qui aide à avancer


C’est mieux que d’écrire pour ne rien dire
Des mots sans queue ni tête
Des mots vains
Des mots bleus
Comme une suite sans fin
Sans virgule et sans point


Perdue comme
Un oiseau sans ailes
Un poisson sans eau
Un humain sans âme

Une âme sans amis

.

Se taire

Parce que le silence est tout ce qu’il vous reste

Dans cet univers

Où même la lumière est noire

.

Se taire pour oublier

Le bruit ambiant

Et les paroles blessantes

Se taire pour effacer

Les polémiques destructrices

Se taire pour occulter

Le mal-être du monde et la noirceur des hommes

Photo du jour : Novembre à la porte

Photo Marie-Christine Grimard

Ciel de traine

Novembre s’entraîne

A collectionner les nuages

Pour nous préparer à l’hivernage

Profitons des cinquante nuances d’automne

Encore quelques semaines de teintes qui détonnent

Avant que les gris brouillards n’effacent les couleurs

Et que la neige recouvre paysages, parfums et saveurs.

Photo du jour : un ange passe

‪ « Le ciel est joli comme un ange. »


‪Arthur Rimbaud ‬

Photo Marie-Christine Grimard

.

Sous le même ciel

Nous marchons

Avec le même espoir

Nous rêvons

.

Je lève les yeux vers l’oiseau qui passe

Ailleurs sous le même ciel

D’autres souffrent de ne pouvoir s’envoler

Vers un monde meilleur

.

Je lève les yeux vers le ciel

Si bleu

Au loin montent les nuages

Si noirs

.

Qui empêchera le temps

De nous détruire

Qui entravera le vent

Qui nous flétrit

.

Ailleurs la vie s’éteint

L’oiseau ne le sait pas

Ici l’indifférence se porte bien

Un ange passe …

Photo du jour : Au bal des sternes

« Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer. »
André Malraux

Photo Marie-Christine Grimard

.

Qui donc a dit un jour que la vie était terne ?

Il suffit de suivre des yeux un vol de sternes

Glissant dans les vagues sous le vent du matin

Que l’aube s’éclaire d’un reflet bleu marin

Pour que le temps s’arrête et que l’instant enchante

.

Qui a dit un matin que la vie était belle ?

Un enfant qui jouait au bord de cette plage

Essayant de sauver son beau château de sable

En tentant d’arrêter des vagues avec sa pelle

L’Inexorable assaut de la marée montante

.

Qui a dit aujourd’hui que la vie étincelle ?

Un peu de soleil, du vent, un soupçon de sel

Il suffit de venir marcher au bord des vagues

Sur la frange d’écume et le parfum des algues

Pour que chaque journée de vie soit éclatante.

.

Photo Marie-Christine Grimard

Photo du jour : trois pétales et puis s’en va

Photo Marie-Christine Grimard

.

Autant en emporte le temps

Trois petits pétales

Et puis s’en va

Autant en emporte le printemps

Trois petits mois

Et puis tu vois

Autant en emporte la vie

Trois petits tours

Et puis tu pars

.

Alors tu vois la vie

C’est si vite parti

Qu’il faut bien l’aimer

Pour la conserver

Mais tu vois l’envie

C’est tellement fragile

Qu’il faut s’accrocher

Pour la préserver

.

Tu as eu ta chance

Alors garde la

Reste dans la danse

Jusqu’au dernier la

.

Profite de tes jours

De tes nuits aussi

La vie ce n’est pas toujours

Alors garde lui sa magie

Photo du jour : glaçage et rêves en cage

Photo Marie-Christine Grimard

.

Une soirée glacée

Un ciel coloré

Des branches dénudées

Un silence étonné

Un hiver panaché

Des jours affairés

Des hommes pressés

Une fatigue exprimée

Un virus muté

Des craintes justifiées

Des lendemains confinés

Des rêves envolés

Des souffrances partagées

Des erreurs assumées

Des espoirs blessés

Un avenir bouché

Une année effacée

Et puis…

Une embellie espérée

Une solidarité retrouvée

Des assemblées desmasquées

Un espoir partagé

Un virus dompté

On peut toujours rêver