Photo du jour : l’heure rose

Photo m Christine Grimard

.

La lumière lâche prise

Place aux ombres

L’heure est au rose et au noir

Instant d’apaisement

Moment de bilan

Qu’ai-je fait de ce jour ?

.

Un sourire partagé

Un peu d’amour échangé

Quelques erreurs ou maladresses

Un soupçon de tendresse

Beaucoup de mots et quelques gestes

Pour aider celui qui attend

Un peu de soutien ou d’attention

Quelques échanges d’amitié

Quelques instants de vérité

.

La lumière laisse la place

Le ciel hésite entre rose et bronze

Demain sera un autre jour

Qu’en ferons-nous ?

Un catalogue de sentiments

Un soupçon d’humanité

Une liste de mots utiles ou futiles

… et un raton-laveur ?

Publicités

Photo du jour : Et Novembre Flambe

Photo m Christine Grimard

Novembre flambe

Il sort le grand jeu pour son premier coucher de soleil

De quoi faire oublier les illuminations de décembre

De quoi faire pâlir de jalousie les soirées de juillet

..

Il y en aura pour tous les goûts

Il peut planter tous les décors

Du brouillard le plus tenace

Aux averses les plus perverses

Il nous promet du grand spectacle

Novembre flambe

Pourquoi rester au coin du feu

Quand il offre juste devant nos yeux

De quoi faire étinceler

Les regards les plus blasés

Photo du jour : novembre à la fenêtre

Photo m Christine Grimard

Savourer les couleurs que le soleil donne à Novembre

En sachant que l’hiver habillera bientôt le jardin de noir et blanc

Goûter la douceur des couleurs et le jeu des ombres sur le rideau

En sachant que l’instant passera plus vite que le vent

Aimer la vie pour ce qu’elle donne de plaisirs éphémères

En sachant qu’elle est plus courte que le temps

Partager l’envie de continuer à l’aimer

En sachant qu’il n’y a aucune autre raison d’exister

Photos du jour : Rêve d’Octobre

Photo m Christine Grimard

Petits matins brumeux

Octobre étire sa fraîcheur

Réveil grisâtre et cotonneux

Il rêve pourtant de chaleur

Photo m ch Grimard

En plein midi, le soleil se dérobe

Octobre s’habille de teintes sobres

Encore paré de quelques fleurs

Pour résister à la froideur

Photo M Christine Grimard

Mais lorsque vient la nuit

Sur les ailes du vent

Il s’envole sans bruit

Dans le soleil couchant

Rêvant d’un impossible été

De matins décousus

Et d’amants désunis

….

Photo m Christine Grimard

Un été bleu outre-mer (13)

« Depuis quand, par temps clair, n’avons-nous pas contemplé la courbure de l’horizon ? »

Magique étude du bonheur

Vincent Cespedes

.

Photo m. Christine grimard

Quel privilège que de pouvoir regarder l’horizon sur la mer

Ligne impalpable qui avance avec nous

Petit trait lumineux à peine marqué

Ton sur ton

Gris sur gris

Bleu sur bleu

Rester là

Se laisser bercer par le vent

Se baigner dans la lumière

Juste pour le plaisir

D’exister

.

Vidéo m. Christine Grimard

Un été bleu outre-mer (10)

« Un lit de lumière, une chaise de silence, une table en bois d’espérance, rien d’autre : telle est la petite chambre dont l’âme est locataire. »

Ressusciter (2001)

Christian Bobin

.

Photo M. Christine Grimard

.

Que faut-il de plus

À un vacancier

Que quelques chaises longues

À l’ombre d’un arbre

Pour rêver sans dormir

À tout ce qu’il aurait dû faire

S’il n’était pas

En vacances !

(Nb : pour ceux que cela intrigue, la jolie « sablaise » déguisée en chaise longue provient

De la boutique « Le beau bazard de Marcelline »

Aux Sables d’olonne)

Un été bleu outre-mer (5)

« Hutte répétait qu’au fond, nous sommes tous des hommes des plages et que le sable – je cite ses propres termes – ne garde que quelques secondes, l’empreinte de nos pas, »

Rue des boutiques obscures

Patrick Modiano

Photo M. Christine Grimard

..

Quelques empreintes effacées par la marée

Quelques pas sur le sable balayé par les vagues

Quelques paroles emportées par le vent

Quelques heures de plaisirs maritimes

Quelques jours de vacances au soleil

Quelques amours aussi vites envolées

Quelques passants désœuvrés et blasés

Quelques oiseaux dérangés par les cris

Et puis au bout de la jetée

Le roulement des galets

La chanson des vagues

Le parfum de l’océan

Le vol des goélands

Et le vent qui passe en emportant le temps