Photos du jour : Lumières Océanes

“Que me sont des trésors, comparés à la lumière du soleil et à des heures vécues en plein bonheur ?”

Stefan Zweig

Thersite

Photo M. Christine Grimard

.

Jour de vent

Pour amateurs de glisse

Jour d’océan

Pour vikings et autres téméraires

.

Qui m’aime me suive

Avec écharpes et polaires

Derrière la dune

Le vent s’engouffre entre les yeuses

Joue des coudes et des rafales

Et décoiffe les imprudents

Propulsant les bonnets

Jusqu’à l’étoile polaire

Renversant, non ?

.

Photo m. Christine Grimard

Publicités

Vent de printemps (6) : Prémices

« Les prémices en toute chose ont une délicieuse saveur. »

Honoré de Balzac

La fille aux yeux d’or.

Photo m. Christine Grimard

.

Couchée dans l’herbe

Les yeux dans le ciel

J’admire

La vie qui va

.

Les bourgeons éclatent

Au soleil d’avril

Se découvrant

De tous leurs fils

.

Les feuilles se défroissent

Précautionneusement

Déployant leurs nervures

À la lumière caressante de midi

.

Avril se prend pour mai

Au loin, un nuage joufflu

Gonflé de son importance

Avance sur fond de bleu majorelle

.

On dirait une ballerine endimanchée

En tutu aux mille tulles superposés

Tournoyant sur le devant de la scène

Déguisée en meringue

.

Vent de printemps (2) : froissements de lumière

« Le jaune apporte toujours une lumière et l’on peut dire que, de même, le bleu amène toujours une ombre. »

Le Traité des couleurs (1810)

de Johann Wolfgang von Goethe

Photo m Christine Grimard

.

Narcisse déplie ses pétales

Dans un froissement d’aile

Mise en plis au soleil pâle

Cinquante nuances de miel

Foisonnement végétal

Si beau que presque irréel

Devant sa couleur triomphale

L’on se sent pousser des ailes

.

Vent de printemps (1) : Ciel d’artifice

Photo M. Christine Grimard

!

Ciel d’artifice

Instant de magie pure

Effaçant les ennuis de la journée

Oubliées injustices et mauvaises surprises

Emportées par la lumière

Aussi légère que le vent

Espérer que demain

Se réveille apaisé

Doux et fou

Mauvais souvenirs et inquiétudes envolés

Que pourrait-il arriver de mal

Dans un monde aussi

Lumineux

?

Nostalgie d’automne (4): Vent de ci de là

« Dans le vent, les palmiers de l’Atlas époussettent les étoiles. »

Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages 

Sylvain Tesson

*

Photo mchristine grimard

 
.

*^*^*

Petit 

Dans cent ans 

Les grands palmiers articulés 

Entraîneront les derniers oiseaux robotisés 

Vers un ciel devenu artificiel 

Où l’homme résigné 

Absent et seul

Oubliera 

Sa vie 

^*^*^

.

Poème: Jeu d’ombre et de lumière

« L’amour est cette ombre parfumée qui ne vous quitte jamais.

Vivre ce lien comme si l’autre était l’ombre vivante de soi et soi l’ombre vivante de l’autre. »

Hafid Aggoune

*

Photo M Christine Grimard

 

*

Jeu d’ombre ou de lumière

La vie vient

La vie va

Jeu de larmes ou de rires

La vie erre

La vie part

Jeu de peine ou de joies

La vie rit

La vie pleure

Jeu d’amour ou de haine

La vie naît

La vie meurt

Jeu de vie ou de mort

L’amour joue

L’amour perd

Jeu de dés

Coup du destin

La vie erre et se perd

Fille du hasard

Sœur du chagrin

La vie parfois se désespère

Mais malgré les ennuis

Rien ne vaut cette vie

Aie confiance au destin

L’amour gagne à la fin

*

Recettes (2) : Tranche Napolitaine 

“Il n’y a point de recette pour embellir la nature.
Il ne s’agit que de voir.”
Auguste Rodin

 

*

Photo m.christine Grimard

*

  • Écrasez les macarons au chocolat et à l’orange et versez la préparation obtenue dans un moule à cake.
  • Faites un ruban avec les jaunes d’œuf et le sucre que vous disposerez sur la couche de macarons.
  • Faites fondre le chocolat au lait au bain-marie, sans ajouter d’eau mais un peu de crème pour l’onctuosité
  • Attendre que la pâte obtenue soit refroidie pour la disposer sur les couches précédentes
  • Hors du feu, incorporez le beurre en copeaux au sucre et mélangez le tout. Versez délicatement cette préparation sur le chocolat.
  • Battez les blancs d’œufs en neige avec une pincée de sel puis ajoutez un peu de Curaçao pour obtenir la couleur exacte du ciel, il faut que la préparation soit ferme pour ne pas s’insinuer entre les autres couches.
  • Terminer par une couche de sucre glace pour obtenir une préparation lisse et brillante.

*

Bon appétit !