Photo du jour : graminées germinées

« Tu vois, là-bas, les champs de blé ? Je ne mange pas de pain. Le blé pour moi est inutile. Les champs de blé ne me rappellent rien. Et ça, c’est triste ! Mais tu as des cheveux couleur d’or. Alors ce sera merveilleux quand tu m’auras apprivoisé ! Le blé qui est doré, me fera souvenir de toi. Et j’aimerai le bruit du vent dans le blé.. »

Antoine de Saint-Exupéry

Le Petit Prince

Photo Marie-Christine Grimard

Germination

Au milieu de nulle part

Apparition

À l’abri des remparts

Au silence de midi

Les blés sauvages bercent leurs épis

Dans le vent chaud de l’été

Nul ne sait comment ils sont arrivés

Au bord de la voie ferrée

On entend craquer leurs épillets

Écrasés par la canicule

Ondulant sur leurs pédoncules

Comme des danseuses enluminées

À jour frisant soudain illuminés

Publicités

Photo du jour : trait abstrait

« Le ciel est joli comme un ange.

L’azur et l’onde communient.

Je sors. Si un rayon me blesse

Je succomberai sur la mousse. »

Arthur Rimbaud

Photo m Christine grimard

Un ange passe

Plus vite que le vent

Le temps trépasse

Et s’envole en riant

Trois feuilles frissonnent

Dans le jour qui rayonne

Les oisillons s’époumonent

Sur l’herbe qui foisonne

….

Un trait dessiné à la craie

Tracé de main de maître

Message secret

Pour ange à sa fenêtre

Regard attendri

Pour la vie qui danse

J’avance en silence

Dans le jour qui blondit

Photo du jour : comptine surréelle

« Je cherche l’or du temps »

André Breton

Photo m Christine grimard

.

Je cherche

L’or du temps

.

Et j’en trouve la trace

Saupoudrée sur les arbres

Sur les ailes des anges

Au cœur des primevères

Dans le chant des mésanges

..

Je cherche

L’or du temps

..

Mais jamais ne l’attrape

Il coule et puis m’échappe

Comme sable volant

Sous les ailes du vent

..,

Je cherche

L’or du temps

Au creux de mes prunelles

Je l’aperçois qui suit

Sa spirale surréelle

Dans le bleu de la nuit

To do list 72 : résister

Photo m Christine grimard

. S’accrocher à l’envie de vivre malgré les obstacles

. Ne pas avoir peur des trains qui passent sans s’arrêter

. Grandir en gardant les yeux rivés vers le ciel

. Profiter du moindre rayon de soleil pour oublier les orages

. Garder l’espoir malgré les vents mauvais

. Oublier les violences gratuites et les méchancetés injustes

. Ne pas se retourner sur les regrets qui n’en valent pas la peine

. Savoir que la paix finit toujours par triompher et que les mauvaises actions ne grandissent pas ceux qui les commettent

. Garder son cap et rester soi-même sous l’orage comme sous le soleil

. Donner toujours même si l’on ne reçoit jamais

. Avoir sa conscience pour soi, en ne faisant jamais ce qui pourrait blesser l’autre par plaisir, indifférence ou égoïsme.

. Résister aux mauvais jours en sachant que d’autres meilleurs viendront

. Plaindre plutôt que blâmer ceux qui ne savent pas donner de l’amour.