Haïku 184 : septembre en douceur

Photo m ch Grimard

.

L’été mourant peint

Ses derniers jours de douceur

D’ombre et de lumière

Publicités

Un été bleu outre-mer (16)

« Les oiseaux libres ne souffrent pas qu’on les regarde.

Demeurons obscurs, renonçons à nous près d’eux. »

Les Matinaux – René Char

.

Photo M. Christine Grimard

Au bord de l’estran

L’oiseau indifférent passe

Planant sous le vent

.