Journal : un peu d’air pur

Vidéo M. Christine Grimard

.

Partir travailler dans le froid, le brouillard et la nuit.

S’arrêter au feu rouge, le regard dans le vide.

Soudain, voir s’épanouir un rai de lumière sur l’estran, imaginer le vol d’une sterne au ras de l’eau.

Se remémorer ce moment de plénitude sans entendre le klaxon de la voiture qui s’impatiente au feu vert…

Et démarrer, les yeux fixés sur le sable et l’esprit flottant sur l’océan.

Inspirer à fond l’air du large, et ne plus sentir les relents de gazole derrière la fragrance iodée des vagues.

Finalement, la journée sera lumineuse…

.

Photo M.Christine Grimard

Publicités

Photo du jour : l’heure rose

Photo m Christine Grimard

.

La lumière lâche prise

Place aux ombres

L’heure est au rose et au noir

Instant d’apaisement

Moment de bilan

Qu’ai-je fait de ce jour ?

.

Un sourire partagé

Un peu d’amour échangé

Quelques erreurs ou maladresses

Un soupçon de tendresse

Beaucoup de mots et quelques gestes

Pour aider celui qui attend

Un peu de soutien ou d’attention

Quelques échanges d’amitié

Quelques instants de vérité

.

La lumière laisse la place

Le ciel hésite entre rose et bronze

Demain sera un autre jour

Qu’en ferons-nous ?

Un catalogue de sentiments

Un soupçon d’humanité

Une liste de mots utiles ou futiles

… et un raton-laveur ?

Photo du jour : Et Novembre Flambe

Photo m Christine Grimard

Novembre flambe

Il sort le grand jeu pour son premier coucher de soleil

De quoi faire oublier les illuminations de décembre

De quoi faire pâlir de jalousie les soirées de juillet

..

Il y en aura pour tous les goûts

Il peut planter tous les décors

Du brouillard le plus tenace

Aux averses les plus perverses

Il nous promet du grand spectacle

Novembre flambe

Pourquoi rester au coin du feu

Quand il offre juste devant nos yeux

De quoi faire étinceler

Les regards les plus blasés

Photo du jour : novembre à la fenêtre

Photo m Christine Grimard

Savourer les couleurs que le soleil donne à Novembre

En sachant que l’hiver habillera bientôt le jardin de noir et blanc

Goûter la douceur des couleurs et le jeu des ombres sur le rideau

En sachant que l’instant passera plus vite que le vent

Aimer la vie pour ce qu’elle donne de plaisirs éphémères

En sachant qu’elle est plus courte que le temps

Partager l’envie de continuer à l’aimer

En sachant qu’il n’y a aucune autre raison d’exister

To do list 63 : nuages de passage

Photo M. Christine Grimard

    Regarder les nuages faire la chenille en regrettant d’avoir raté le début du spectacle.
    Enfourcher les alizés pour tenter de les rejoindre au grand bal d’Halloween
    Savoir que les nuages, comme les ennuis, ne sont que de passage.
    Avoir la tête dans les nuages, histoire de recouvrir ses soucis d’un voile de coton doux.
    Choisir d’avancer, les yeux dans le ciel, car c’est la ouate que l’on préfère.
    Rêver d’être aussi légère qu’un nuage pour faire le tour de la terre en un coup de vent.