Journal : Des(espoir)

Coup de fil :

  • Bonsoir, madame, ici le médecin de la maison où réside votre père…
  • Bonsoir…
  • Je voulais vous prévenir qu’il ne va pas bien du tout, il est très encombré et on ne peut plus l’alimenter depuis deux jours. On est assez inquiets, je voulais que vous le sachiez. On va le mettre en perfusion pour le réhydrater et sous antibiotiques.
  • Merci de m’avertir. Je vais venir le voir dès que possible. J’aimerais que vous le soulagiez mais sans hospitalisation ni acharnement…
  • Très bien, je le note. Mais son état est très préoccupant. Je voulais que vous le sachiez.
  • Merci beaucoup de m’avoir appelée et pour vos soins…

Raccrocher, et s’accrocher aux souvenirs pour oublier le présent et effacer l’échéance annoncée.

Ne plus penser, ne plus craindre, espérer que la délivrance soit proche, et que ce corps fatigué délivre son âme de son incapacité à vivre. 

Espérer que le désespoir qui emprisonne cette âme, se dissipe au petit matin, qu’elle prenne son envol, enfin.

Demander à celle qui l’a précédé de l’autre côté du miroir, de lui prendre la main pour le rassurer sur le chemin.

Être exaucé à peine le temps d’un souffle plus tard, et le regarder s’envoler vers sa liberté…

Photo M christine Grimard

Publicités

35 réflexions sur “Journal : Des(espoir)

  1. Dans ces instants, les esprits s’envolent pour voir la réalité de plus haut.

    Aimé par 1 personne

  2. La vie bat des ailes pour ceux qui restent. Apprécions-la : le malheur nous la fait ressentir dans son unicité (les souvenirs ne la quittent pas).

    J'aime

  3. Merci, Chris. La maladie est une grande épreuve.
    Jesus-Christ était donc médecin, puisqu’il ressuscitait les morts ?
    Il est vrai que le tribunal l’avait condamné (à mort) pour exercice illégal de la médecine. (Pendant le samedi, jour de repos – et au nom de quel dieu ?).
    Ils y alllaient un peu fort, à l’époque…

    Aimé par 2 personnes

    • …..la médecine n’a pas changé : il faut mourir dans les règles de l’art, selon les théories officielles…

      Aimé par 2 personnes

      • Malheureusement, les médecins n’ont pas le droit (juridiquement) d’accomplir jusqu’au bout leur travail pour leurs patients qui est de soulager la souffrance.
        Quand une vie n’est plus vivable, ils n’ont le droit que d’en atténuer les souffrances.

        J'aime

    • Merci à vous Alex, selon la religion chrétienne la mort n’existe pas puisque l’âme change seulement de support.
      De tout temps, il ne faut sortir du chemin tracé, et malheur à qui se risque à l’originalité. Jésus était le plus grand des originaux, et le suivre était une grosse prise de risques à l’époque. Aujourd’hui c’est de nouveau le cas, les Coptes égyptiens en font chaque jour la triste expérience…

      J'aime

  4. Je viens d’écrire un long mail à ma fille qui vit loin d’ici !!! Nous avons parlés de la vie qui fuit .Merci pour votre sincérité exemplaire , cela devient si rare dans ce monde artificiel !!! par médias interposés .Vous le savez la vie est un long combat qui se termine un jour .Faisons en sorte d’être généreux ,de donner le meilleur de soi même .Cela nous allègera beaucoup de souffrance , pour un peu de bonheur .Très bon courage .

    Aimé par 1 personne

    • Merci beaucoup de ces mots de réconfort et d’appréciation. Dans ce monde, il faut préserver l’essentiel, la sincérité des personnes et des échanges, l’amitié, l’amour et les valeurs de l’humanisme. Sinon à quoi bon poursuivre le chemin si c’est pour le faire seul…
      Merci encore !

      Aimé par 1 personne

  5. Chaleur et sérénité à vous, Marie-Christine.

    Aimé par 1 personne

  6. Quand vient le moment de la séparation c’est toujours une dure épreuve.
    Bonne journée

    J'aime

  7. une pensée vers vous, et oui, serrez avec tendresse cette étoile avant son grand voyage…
    https://irenetetaz.wordpress.com/wp-admin/post.php?post=4803&action=edit

    Aimé par 1 personne

  8. oiseau blanc sur l’océan, une âme retrouve sa liberté, toutes mes pensées à vous

    Aimé par 1 personne

  9. Je suis de tout cœur avec vous, Chris…je vous souhaite de l’apaisement en ces moments difficiles…Je sais que vous n’oubliez pas les gens que vous aimez et qu’ils restent auprès de vous…Avec mon amitié que j’espère suffisamment proche de vous…

    J'aime

    • Grand merci Patrick, je suis apaisée et même soulagée par le fait qu’il a enfin cessé de souffrir enfermé dans ce corps qui ne répondait plus à rien, alors qu’il était un homme empreint de liberté.
      Je suis heureuse pour lui qu’il soit libre à nouveau. Je ne veux garder que les souvenirs des jours plus faciles, ceux qui donnent le sourire quand on y pense, ceux qui colorient la nostalgie de tons pastel.
      Merci pour votre amitié et votre présence dont je sens la chaleur et la sincérité même venue de Belgique 🙂

      Aimé par 1 personne

  10. nous ne sommes que des passants me disait une personne qui malheureusement a illustré le propos.
    beaucoup d’entre nous connaissons cet arrachement..comment vivre après.. on est seul, car chaque relation est unique.
    Il faut puiser en eux, en nous et vivre..
    je sais que tu sauras faire
    je t’embrasse Chris
    mes pensées vont à toi

    Aimé par 1 personne

  11. tout frais d’une semaine pour moi, même tel même fin !

    Aimé par 1 personne

  12. Re …vers vous Marie Christine votre pensée présente tout hier et dans mon souvenir cet extrait sans en vérifier l’exactitude « Vole celui qui vole il n’est plus sur la terre il a pris son envol il est pour d’autres rives il va embrasser le ciel comme un oiseau » texte des Pyramides il me semble je vous embrasse

    Aimé par 1 personne

  13. Merci à tous pour vos présences attentives et vos mots de soutien.

    J'aime

  14. J’ai perdu mon grand-père la semaine dernière. La délivrance est pour tous présente à notre esprit. Nous avons souffert des mensonges pour lui maintenir une figure de chef de famille. Lui parti vers l’après-delà comme il disait, c’est nous qui pouvons repartir dans la vie plus sereins.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.