Photo du jour : devoir d’espoir

« On voit à la mesure de son espérance. »

Christian Bobin

Le très-bas.

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

La nuit abandonne ses voiles derrière elle et va se coucher.

Au point du jour, une clématite pointe son nez.

Comme elle, je m’accroche à l’espoir d’un jour flambant neuf qui effacerait les ombres de la veille.

Défroissons nos pétales, sous la caresse d’une douche de lumière.

Devant nous, renaît l’espoir d’une ère nouvelle, où l’air serait léger et le silence apaisé.

Oublier les contraintes imposées et décider de les appliquer librement.

Accepter les devoirs pour ne pas tuer l’espoir.

Le jour qui se lève ne sera plus jamais le même.

Mais j’aurais appris que la vie en vaut la peine, pour peu qu’on la tienne et qu’on l’aime.

Peu de devoirs finalement pour tellement d’espoir.

Celui de respirer sans y penser.

Celui de vivre sans arrière-pensée.

Celui d’aimer sans compter.

Calendrier de l’avent : jour 14

« Noël s’est nourri de miel, de brioche et de lumière. Il a trempé dans la crème chaque grelot d’herbe claire. Mille mille cloches neigent aux quatre coins de l’hiver et toute la maison rêve dès qu’on ouvre la fenêtre. »

Catherine de Lasa

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Noël dans les cœurs

Noël dans les yeux des enfants

Noël dans le cœur des grands

.

Au milieu de l’hiver

Brille un nouvel espoir

De lumière et de paix

.

Le ciel d’hiver

Grésille de paillettes

Même la pluie étincelle

.

Peu importe le froid

Au milieu de l’hiver

Brille une lueur d’espoir

❄️❄️❄️

Calendrier de l’avent : chaque jour de décembre, un cadeau derrière la porte. Un geste d’amitié pour celle ou celui qui vient sur cette page, et me donne la joie de lui offrir mes mots.

À demain

Chris

❄️❄️❄️

Calendrier de l’avent : jour 3

« L’enfance, c’est de croire qu’avec le sapin de Noël et trois flocons de neige, toute la terre est changée. »

André Laurendeau, voyage au pays de l’enfance

.

.

Et si la maturité, c’était de croire qu’avec un peu de bonne volonté, d’amour et d’application, on pouvait faire renaître l’esprit de noël.

Et s’il suffisait de quelques branches de sapins, de quelques lampions et autres paillettes, pour que l’on redécouvre l’envie de donner et de recevoir un peu d’amour.

Et s’il suffisait de quelques flocons de neige pour que renaisse l’émerveillement de notre regard d’enfant.

Et si, par quelques gestes simples, on pouvait retrouver la joie du partage avec ceux que l’on aime, ou ceux qui n’ont plus rien.

Et si, pour quelques notes, fredonnées dans la nuit, on découvrait l’espoir dans les yeux d’un nouveau-né de deux mille ans.

Et s’il suffisait d’un parfum de sapin au matin de Noël, pour que scintille sous nos paupières le sourire des absents.

Et si…

.

❄️❄️❄️

Calendrier de l’avent : chaque jour de décembre, un cadeau derrière la porte. Un geste d’amitié pour celle ou celui qui vient sur cette page, et me donne la joie de lui offrir mes mots.

À demain

Chris

❄️❄️❄️

Joyeuses Pâques

Photo m Christine grimard

.

Joyeuses Pâques à tous

Que ce temps de renaissance

Soit pour chacun de vous

Un moment de paix et de lumière

.

Temps de changements

Temps de renouveau

Temps d’interrogations

Temps d’espérance

.

Malgré la détresse et la souffrance

Un message d’espoir nous est donné

La lumière triomphera des ténèbres

Et la vie renaître de ses cendres

.

.

Cette photo est une belle allégorie de ce que je ressens en ce jour de résurrection

La Croix lumineuse au milieu des gravats encore fumants

L’espoir nous est donné

À nous d’en éclairer nos pas

Un petit air d’hiver (10) : Attente

« Le sentiment d’attente ne s’ajuste qu’au seul printemps.

Avant lui, après lui nous escomptons la moisson, nous supputons la vendange, nous espérons le dégel. On n’attend pas l’été, il s’impose; on redoute l’hiver. »

L’Etoile Vesper (1946)

Colette

Photo m Christine Grimard

..

Attente

À jour frisant

À fleur de ciel

À court de patience

Apparaît un pâle soleil de printemps

..

En catimini

Entre chien et loup

Enrubanné d’espoir vermeil

Élégamment écharpé de brume

Entre en scène un dernier matin d’hiver

..

Ils se regardent

Intrigués d’autant d’audace

Inconscients de leur propre beauté

Insouciants du temps qui les séparera

Impatients de goûter la douceur du jour qui viendra

..

Offrande réciproque

Odeurs des premières violettes

Ondulant sous les branches encore nues

Ombrageux peupliers aux bourgeons impatients

Oubliant que le gel pourrait les noircir d’un retour de flamme

Attente

Espérance

Impatience

Obsession

Dis maman, il arrive quand, le printemps ?

..

Un petit air d’hiver (9) : liste d’attente

Stephen Hawking :

« Be curious. And, however difficult life may seem, there is always something you can do and succeed at. It matters that you don’t just give up. »

.

Photo m Christine Grimard

Ne pas se laisser engloutir par le manque de lumière.

Apprécier les ciels d’orage comme on le ferait d’un spectacle de jazz où le batteur se croit seul au monde.

Tendre ses branches vers le ciel pour capter la moindre parcelle de lumière comme on prendrait sa douche sous une cascade tropicale.

Se réchauffer du pâle soleil de mars aussi gris au zénith qu’au petit matin, en occultant les quelques flocons qui tourbillonnent autour de son tronc.

Prendre solidement appui sur ses racines pour résister aux violentes rafales de mars, leur tourner résolument le dos, le regard tourné vers l’été qui viendra.

Ne jamais se décourager et ne garder que le meilleur de la vie qui va, laissant derrière soi l’inutile et le mauvais.

Rêver au monde tel qu’il devrait être et s’en souvenir au matin, pour en bâtir un petit morceau chaque jour.

To Do List 47 : Dans le vent de l’avent

Photo M. Christine Grimard

**

  • Se réjouir comme une enfant parce que les décorations de Noël sont réapparues ce matin, dans le village.
  • S’arrêter sous le vieux lampadaire pour écouter les mots doux qu’il murmure à son étoile retrouvée.
  • Se demander où sont rangés les lumignons que j’installerai sur le rebord de la fenêtre pour « La Fête des Lumières ».
  • Retrouver le souvenir de ses Noëls d’enfance dans un parfum de chocolat ou de marrons glacés s’échappant de la pâtisserie.
  • Trouver un moment pour aller se balader à la jardinerie, au rayon « décorations de fête », histoire de rêver un peu.
  • Ressortir la recette des sablés de Noël pour se procurer les ingrédients nécessaires et embaumer la maison avant l’heure.
  • Décider qu’il est parfois bien agréable de « croire au Père Noël » et se laisser envahir par la magie qui caractérise ce moment d’espoir annuel.