Une image… une histoire : Rose des sables. (1)

Photo Marie-Christine Grimard



Un biplan tangue entre les courants d’air chaud que le sable exhale en cette fin d’après-midi brûlante. Un crépuscule flamboyant souligne la beauté des dunes, le pilote ébloui en oublie presque ses difficultés.

Un coup d’œil sur le compas, il croise le reflet de son regard soucieux. Un poids lui écrase la poitrine. Quelques hoquets du moteur suffisent pour confirmer ses craintes, il n’a plus d’autre choix que de tenter un atterrissage acrobatique entre les dunes. Il en a vu d’autres, il connaît bien le désert, mais il se trouve loin de toute oasis et il sait qu’il ne pourra compter que sur son talent pour effectuer les réparations. La routine avec ce coucou rouillé, mais cette fois-ci il a un pressentiment bizarre. Cette angoisse ne lui ressemble pas, lui, l’homme aux nerfs d’acier comme le surnomment les copains.

Atterrissage en douceur sur le sable brûlant. Silence oppressant. A l’horizon, le soleil disparaît derrière le sommet de la dune la plus proche.

Il descend de l’avion, cale le train d’atterrissage avec quelques pierres ramassées alentour. Aucun vent de sable n’est prévu mais on ne sait jamais ce que vous réserve le désert. Il s’installe dans le cockpit avec sa couverture de survie, dîne de quelques gâteaux secs et d’une gourde d’eau et essaye de s’endormir. Demain, il faudra réparer dès l’aube.

Dans la nuit, un bruit inconnu le réveille. Un frôlement ou un glissement de sable, il ne peut l’identifier. Il ouvre les yeux, s’habitue à l’obscurité et finit par distinguer une lueur qui ondule sur l’horizon.

La lumière se rapproche très lentement. Il cligne des yeux pour en comprendre l’origine. En vain. Au-dessus de la verrière du cockpit, des milliers d’étoiles scintillent sur un écran de velours noir. Il quitte des yeux une seconde la lueur mystérieuse pour admirer le ciel. Quand il se retourne, elle a disparu.

—> A suivre

21 réflexions sur “Une image… une histoire : Rose des sables. (1)

  1. Sens du suspense ! On attend la suite 😉

    Aimé par 1 personne

  2. Vivement la suite !
    Marie-Christine, je crois bien que tu vas nous aider à supporter ce nouveau confinement 😊
    Et puis on est mieux chez soi que perdu au milieu de désert 😉
    Bon vendredi à toi 🌹

    Aimé par 2 personnes

    • Tu as raison.
      Arrêter la transmission du virus dont personne n’est à l’abri, nécessite quelques efforts. Cela semble impossible à certains qui se précipitent dans les bars et restaurants avant la fermeture. C’est un comportement qui m’étonne toujours…
      c’est peut-être pour cela que le désert m’a inspirée pour cette nouvelle 🙂
      Bon vendredi confiné charentais à toi !

      J'aime

  3. Saint-Exupéry n’est pas loin ?

    Aimé par 1 personne

  4. L’imagination n’est jamais en panne et les yeux aiment le marchand de sable… 🙂

    J'aime

  5. Très beau ce récit, j’attens avec impatience la suite…Bonne journée

    J'aime

  6. Mon word press ne veut toujours pas valider mes appuis sur l’étoile bleue de la page
    alors je le dis ici
    j’aime
    ce début d’histoire qui
    on le sent bien
    apportera un peu de douceur
    et de rêve
    dans un monde où le réel est tout le contraire.

    Aimé par 1 personne

    • Merci Luc
      J’aurais beaucoup aimé que la fin de l’histoire emporte les lecteurs vers un monde plus doux…
      mais WordPress a avalé le texte programmé pour demain, et je ne sais pas où il s’est envolé !
      Peut-être être dans les étoiles, justement.
      J’essayerai de le retrouver lorsque le découragement sera retombé avec le vent du désert.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.