Un été en bandoulière (31)

“En automne, je récoltai toutes mes peines et les enterrai dans mon jardin. Lorsque avril refleurit et que la terre et le printemps célébrèrent leurs noces, mon jardin fut jonché de fleurs splendides et exceptionnelles.”

Khalil Gibran Le Sable et l’écume 

Photo m.ch. grimard


Dans le silence d’une belle après-midi d’été 

S’asseoir pour écouter les abeilles butiner

Admirer leur courage dans la touffeur de l’été 

En préservant farouchement mon immobilité 

Décider de cultiver  mon inutilité 

Endormie à l’ombre du mirabellier 

Jusqu’à ce que septembre ne m’oblige à me lever 

Et oublier de boire mon café 

Publicités

10 réflexions sur “Un été en bandoulière (31)

  1. Les fleurs dépassent les barrières (on les préfère en bois bleu qu’en béton blanc, comme ces plots à Nice). Elles poussent sans souci.

    Aimé par 1 personne

  2. Ah ! la douceur du farniente. Profitez bien de ces abandons estivaux.

    Aimé par 1 personne

  3. Je suis la fleur, je suis le papillon, je suis la chaleur de l’été, je suis libre.

    Aimé par 1 personne

  4. Monique Andrisson

    Merci toujours le même plaisir de vous lire je vous lis toujours avec un peu de retard pour m’endormir le soir, bercée par votre univers romantique, en rêvant moi aussi que peut-être un jour j’aurai un jardin et que je pourrais connaître toute les joies que vous nous faites si bien partager

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.