Photo du jour : tempête sur le monde

Photo Marie-Christine Grimard

« Ce genre de déraillement, pour lui, c’était une hantise, c’est comme le mot de trop dans la colère, la seconde d’inattention d’avant les accidents, le genre de fautes irrécupérables dont on ne finit jamais de s’en vouloir. »
L’amour sans le faire de Serge Joncour

.

Notre monde déraille

Partout la violence règne

En parole

En action

Pourquoi ce déraillement permanent

Vers la violence verbale et physique

Pourquoi cette violence

Tout cette colère

Toutes ces injures

Où est passée notre humanité

Où est parti notre bon sens

Un peu de recul nous ferait du bien

Un peu de retenue

Aussi

Journal : Jours de violence

“La violence commence où la parole s’arrête.”
Marek Halter
*

DSC_0461

Photo M. christine Grimard

Si nous n’y prenons garde, la violence nous emportera comme fétus de paille dans la tempête.

*

La violence n’est pas la réponse.

la violence n’est pas le moyen.

La violence est sourde.

La violence est aveugle.

La violence est ton ennemi.

La violence est ta faiblesse.

La violence est ta bassesse.

La violence est ton impuissance.

La violence est ta malchance.

 La violence est ta barbarie.

La violence est ta vilénie.

La violence est ton imbécilité.

La violence est ton bourreau.

La violence n’est pas un moyen.

La violence n’est pas une réponse.

*