Photo du jour : Frimousse fraîchement froissée

« Le silence est la plus haute forme de pensée, et c’est en développant en nous cette attention muette au jour, que nous trouvons notre place dans l’absolu qui nous entoure. Il nous appartient – quand tout nous fait défaut et que tout s’éloigne – de donner à notre vie la patience d’une oeuvre d’art, la souplesse des roseaux que la main froisse, en hommage à l’hiver. »
Le Huitième Jour de la semaine
Christian Bobin

Photo Marie-Christine Grimard

.

Petit matin au jardin

Roses et pivoines défroissent leurs fragrances

Le vent hésite entre fraîcheur et douceur

Mai se donne des allures d’été

Et le printemps s’éloigne incognito

Confinés, préoccupés, nous ne l’avons pas regardé

Le temps perdu ne se rattrape pas

Pour peu que l’on oublie de le compter

Il efface nos traces comme le vent sur le sable

.

Photo du jour : couchant

‪“Soyez à vous-mêmes votre propre refuge. ‬

‪Soyez à vous-mêmes votre propre lumière.”‬

‪Bouddha / Dhammapada ‬

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Maman j’ai peur.

Le soleil se couche, la nuit va nous écraser

Dans le noir, il y a des monstres, le monde des ténèbres me fait peur.

.

Regarde, mon enfant, regarde comme la lumière est belle.

Regarde le monde qu’elle éclaire.

Regarde les couleurs du ciel.

Avec ou sans lumière le monde est le même, n’aie pas peur de lui.

C’est la lumière que tu gardes au fond de ton cœur qui te guidera.

La nuit n’est qu’une illusion.

Ton monde, tu l’inventeras.

Fais-le à ton image, plein de rires et d’espoir.

Dessine les contours de ton avenir et remplis-le de tes désirs.

Que le vent te porte

Que la joie te guide

Va où ton cœur te le demande

Je t’y attendrai dans la lumière…

Photo du jour : vent de lumière

« Celui qui copie la nature est impuissant,

celui qui l’interprète est ridicule,

celui qui l’ignore n’est rien du tout. »

René Barjavel

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Peindre le soleil

De vent

Ou

Peindre le vent

De lumière

.

Ou se contenter de les admirer

Quand ils valsent

Ensemble

Dans la lumière

En pensant qu’ils sont seuls au monde

.

Ou se contenter de les aimer

Pour ce qu’ils sont

Et ce qu’ils donnent

D’envie

Et de joie de vivre

.

Ou se contenter de les photographier

Les surprendre

Histoire

De ne pas oublier

Leur beauté offerte

Photo du jour : Remuer ciel et terre

« La terre est bleue comme une orange. »

Paul Éluard

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Pour l’amour de la terre

J’ai imploré le ciel

.

Pour l’amour du ciel

J’ai exploré la terre

.

Pour l’avenir de l’homme

J’ai espéré la paix

.

Pour suivre les nuages

J’ai enjambé le vent

.

Pour rejoindre le ciel

J’ai survolé la mer

.

Pour soulager la terre

J’ai quitté l’atmosphère

.

Pour admirer le monde

Je suis devenue ombre

.

Pour atteindre le ciel

J’ai peint de bleu ma vie

.

Poussière d’univers

J’ai rejoins mon étoile

Photo du jour : cascade verbale

« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. »

Blaise Cendrars

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Le poète trempe sa plume dans la vie

La vie nourrit son âme de lumière

La lumière naît du fond de l’espace

L’espace habille sa nuit de mystère

Le mystère tend vers l’infini

L’infini inspire le poète

Le poète anéantit le néant

.

Photo du jour : octobre roux

« Je n’avais jamais vu l’automne, dit-il. Ce n’est cependant pas le premier. Je n’avais jamais eu le temps. »

Jean GIONO

Photo m Christine grimard

.

Encore un automne

Et sa rousseur

Tout sauf monotone

Éclatante de couleurs !

.

Encore une année

Bientôt achevée

Qu’en aurais je fait

Que je n’attendais ?

.

Encore un jour

Un temps qui court

À remplir d’amour

Faute de toujours !

.

Encore un automne

Au feuillage flamboyant

Qui s’accroche et donne

Du fil à retordre au vent !

To do list 75 : autant en apporte le vent

Photo Marie-Christine Grimard

  • Saisir l’instant avant que le vent ne l’emporte
  • S’émerveiller d’un trait de lumière dansant dans le vent
  • Apprendre la chanson du vent d’été pour s’en souvenir en hiver
  • Se réchauffer d’un éclat de soleil s’étirant sous le vent
  • Fermer les yeux pour savourer la caresse que le vent fait au soleil

Photo du jour : ombres en nombre

« Amour, seul amour qui soit, amour charnel, j’adore, je n’ai jamais cessé d’adorer ton ombre vénéneuse, ton ombre mortelle. Un jour viendra où l’homme saura te reconnaître pour son seul maître et t’honorer jusque dans les mystérieuses perversions dont tu t’entoures. »

L’amour fou, andre breton, édition gallimard, 1976 (isbn 978-2070367238), p. 110 – roman – André Breton

Photo Marie-Christine Grimard

.

Ombres portées

Qui se pressent et se dressent

Sur nos vies emportées

Par le temps qui oppresse

.

Ombres découpées

Sur les mur des maisons

Qui dansent et tournent en rond

En valse chaloupée

.

Ombres emportées

Par le vent de l’automne

Qui tourne et papillonne

Pour oublier l’été

.

Ombres projetées

Sur la façade blonde

D’un invincible monde

Rêvant d’éternité

Un été bleu horizon (14)

« La pluie cesse, et il en reste, un instant, une poussière de diamants minuscules, comme si, de là-haut, on secouait des miettes d’une grande nappe azurée. »

Le livre de l’intranquillite –

Fernando Pessoa

Photo Marie-Christine Grimard

.

Jour de crachin

Léger crachin d’été

Qui entoure les arbres d’un halo salé

Laissant sur le visage un voile insistant

L’air colle à la peau

Sur la langue, un goût d’algues et de sel

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Luminosité d’orage

Les couleurs se métamorphosent

Ravivées et assombries à la fois

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Le jardin revient à la vie.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Sur la dune, les graminées tremblent et se serrent les unes contre les autres

Survolées de goélands chevauchant le vent

.

Un été bleu horizon (11)

« Être dans la nature ainsi qu’un arbre humain,

Étendre ses désirs comme un profond feuillage,

Et sentir, par la nuit paisible et par l’orage,

La sève universelle affluer dans ses mains ! »

La vie profonde

Anna de Noailles

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Parfois, l’été se fâche

Et l’océan passe du vert au bleu nuit

Chacun retient son souffle

Un grain s’approche

Il faut rentrer

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Alors, le vent se lève

Ridant la surface de l’eau

Les vagues enflent et claquent sur le sable

Les nuages s’étirent vers la forêt

Les mouettes remontant au vent,

Nous paraissent immobiles.

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Parfois, l’horizon s’habille de noir

Même si la lumière tente

De percer les nuages

Dessinant arc de couleurs

Et cercle d’espoir

Parfois, l’océan s’emporte

Et enlève les marins

.

Photo Marie-Christine Grimard

Hommage aux marins de la SNSM et au pêcheur disparus au large des Sables-d’Olonne durant l’hiver dernier.

La beauté de l’océan et du ciel ne doit pas nous faire oublier que nous ne sommes que des grains de sables sur cette terre.

Souvenons-nous de notre insignifiance par rapport à la force des éléments et respectons cette terre qui nous accueille et nous nourrit.

.