Nostalgie d’automne (5) : Haïku au vent d’automne 

« La beauté n’est qu’un souffle opposé au vent de la réalité. »

(Marina)

Carlos Ruiz Zafón

*

Photo M. Christine Grimard

*

Sous l’aile des mouettes

Palpite le cœur du monde

Beauté sous le vent

**

Au sommet des vagues

Chante le glacial Noroît

Un goéland passe

***

Plages désertées

L’estran libéré dessine

Son tableau d’écume

****

Au petit matin

Partirons les grands voiliers

Vers un autre été

******

Publicités

Nostalgie d’automne (4): Vent de ci de là

« Dans le vent, les palmiers de l’Atlas époussettent les étoiles. »

Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages 

Sylvain Tesson

*

Photo mchristine grimard

 
.

*^*^*

Petit 

Dans cent ans 

Les grands palmiers articulés 

Entraîneront les derniers oiseaux robotisés 

Vers un ciel devenu artificiel 

Où l’homme résigné 

Absent et seul

Oubliera 

Sa vie 

^*^*^

.

Un été en bandoulière (24)

« Le monde aurait pu être simple comme le ciel et la mer. »

André Malraux

*

Photo m.ch.grimard

*

Quand passent les sternes

Toutes vêtues de blanc

Au ras des vagues

Sous le vent

La mer

Fait silence

Pour les admirer

Et rêve de les suivre

Jusqu’au bout de l’horizon

**

Un été en bandoulière (23)

« Quand les mouettes ont pied, il est temps de virer. »

Proverbe breton

*

.

Photo m c grimard

Vent du nord…

Les vagues ont des reflets d’icebergs.

Les nuages qui étaient légions au réveil, ont été chassés d’un revers d’aquilon.

Il ne reste qu’à se réfugier au pied de ce qu’il reste de la dune pour observer la ronde des oiseaux marins.

Ils en ont vu d’autre, les bourrasques et autres rafales septentrionales n’ont plus de secret pour eux. À côté des tempêtes de l’Atlantique Nord, le Mistral a des mines de chérubin…

Une jeune mouette s’est posée au bord de l’estran, transie, face au vent, elle resserre ses plumes. Elle se fait toute petite, aplatie sur le sable humide, ferme les yeux pour mieux entendre le concert qui lui est offert par les gerbes de vagues tintinnabulant sous la brise de mer.

Je capte son image sereine puis passe au large pour ne pas interrompre son plaisir.