Une image…une histoire : Histoire de masque (2)

.

Malgré le printemps naissant, l’atmosphère est pesante. Quelques fleurs parties à l’assaut de l’herbe, tentent de survivre dans cette jachère. Un parfum de lilas flotte autour de la maison provenant des rejets ayant poussé contre la façade sud. Il aime cette fragrance, la préférée de sa mère. Il reste en arrière les yeux fermés. Son enfance défile derrière ses paupières closes. Au loin, il entend résonner le rire de sa mère. Il est dans le jardin de sa grand-mère, elle le suit en courant dans l’allée. C’est la première fois qu’il fait du vélo. Il est si fier. Il se redresse en passant devant maman. Elle rit, elle rit si fort. Il la regarde, oublie de freiner et va finir sa course dans le buisson de lilas.

C’est fou ce qu’un parfum peut être suggestif quand on le laisse vous envahir l’esprit…

Lorsqu’il ouvre les yeux il s’aperçoit que la jeune femme le dévisage. Elle semble inquiète. Tant pis si elle le prend pour un fou. Il baisse la tête et d’avance dans l’allée. L’agent immobilier se débat avec la serrure de la porte d’entrée en vain. Il tempête sur les vieilleries rouillées, malmenant le loquet, mais la porte refuse de s’ouvrir. Il finit par donner un coup de pied dans le panneau de bois qui craque sinistrement sans bouger pour autant. Pierre entend un ricanement derrière lui mais quand il se retourne, il n’y a personne.

Un second coup semble provenir du toit. Pierre lève les yeux au moment où un craquement lugubre déchire le silence. Il tire en arrière le jeune homme en hurlant :

– Reculez-vous ! Attention !

—>. A suivre