Vent de printemps (2) : froissements de lumière

« Le jaune apporte toujours une lumière et l’on peut dire que, de même, le bleu amène toujours une ombre. »

Le Traité des couleurs (1810)

de Johann Wolfgang von Goethe

Photo m Christine Grimard

.

Narcisse déplie ses pétales

Dans un froissement d’aile

Mise en plis au soleil pâle

Cinquante nuances de miel

Foisonnement végétal

Si beau que presque irréel

Devant sa couleur triomphale

L’on se sent pousser des ailes

.

Publicités