Photo du jour : transhumance vendéenne 

La transhumance d’été est un bienfait pour quelques jours, quelques heures ou plus, peu importe le temps passé ou les kilomètres parcourus, peu importe le but qu’il soit proche ou lointain. 

Ce qui compte c’est le changement de décor, le dépaysement. 

En terme de dépaysement, je fréquente toujours le même petit coin de terre, entre ciel et océan. Un bout de carte au bout de la terre, là où elle se perd dans la mer, là où le vent se cache lorsqu’il a envie d’avoir un moment à lui, là où les oiseaux marins rient entre eux de mes errances, là où le sel détruit toutes les barrières et tous les cadenas… 

Là où le temps a tout son temps.

Bienvenue à la maison…

photo M. Christine Grimard

Publicités