To do list 68 : signes de vie

Photo m Christine Grimard
.
  • Remarquer les signes que le ciel place sur mon chemin
  • Écouter en boucle une chanteuse dont la voix me transporte dans un monde parallèle
  • Laisser les mots de poser sur la page selon leur propre désir
  • Décider de suivre la route qui mène au plaisir
  • Choisir de donner plus que de recevoir parce que rien n’est plus doux que le sourire de l’autre
  • Ne pas se décourager devant l’indifférence ou la violence de ceux qui ne réfléchissent pas avant d’agir
  • Se réjouir d’avoir pu aider chaque jour celui qui en avait besoin
  • S’endormir sur le souvenir d’un instant d’humanité partagée
  • Laisser les anges visiter mon sommeil et les suivre dans leur valse astrale jusqu’au petit matin
  • Aimer l’instant du réveil pour continuer la route sous une pluie d’étoiles
Publicités

To do list 65 : douceur

« Attenter à la douceur est un crime sans nom

que notre époque commet souvent au nom de ses divinités :

l’efficacité, la rapidité, la rentabilité. »

Anne Dufourmantelle

Éloge de la douceur

Photo M.Christine Grimard

  • Garder les deux pieds bien campés sur le sol pour admirer le ciel, et se blottir dans la douceur de son bleu.
  • Savoir que la vie n’a de beau que dans la douceur que l’on partage avec ceux que l’on aime.
    S’accrocher aux nuages pour continuer de rêver en volant au-dessus des nids de corneilles.
    Se rassurer en sachant que les mauvais jours seront effacés par les sourires croisés sur son chemin.
    Admettre son imperfection tout en étant fier de ses défauts lorsqu’ils sont empreints d’humanité.
    Comprendre que le bien et la douceur triomphent toujours du mal et de la violence.
    Effacer les coups reçus d’une caresse de la main, mais ne jamais oublier de quoi sont capables ceux qui les ont portés.

To do list 64 : Berce la palme

Photo m. Christine Grimard

  • Regarder jusqu’à l’éblouissement, les palmes bercées par le vent, onduler avec un plaisir évident.
  • Se promettre de planter quelques graminées au printemps prochain pour avoir ce genre de spectacle à domicile.
  • Admirer l’élégance des plantes et envier un peu leur légèreté.
  • Se dire qu’il faudra passer le plumeau sur les meubles en rentrant .
  • Attendre qu’un oiseau vienne se poser au sommet de la palme pour le plaisir de le voir se balancer .
  • Aimer ce que la vie offre de petites merveilles au quotidien .

To do list 63 : nuages de passage

Photo M. Christine Grimard

    Regarder les nuages faire la chenille en regrettant d’avoir raté le début du spectacle.
    Enfourcher les alizés pour tenter de les rejoindre au grand bal d’Halloween
    Savoir que les nuages, comme les ennuis, ne sont que de passage.
    Avoir la tête dans les nuages, histoire de recouvrir ses soucis d’un voile de coton doux.
    Choisir d’avancer, les yeux dans le ciel, car c’est la ouate que l’on préfère.
    Rêver d’être aussi légère qu’un nuage pour faire le tour de la terre en un coup de vent.

To do list 62 : rousseur couleur douceur

Photo m Christine Grimard

.

  • S’inventer une vie de toutes les couleurs pour oublier la noirceur des jours difficiles
  • Décider que le jour sera chaud quelque soit la saison
  • Admirer le talent que la nature offre généreusement à qui veut bien le voir.
  • Essayer de peindre les couleurs du temps avant que le vent ne les disperse aux tréfonds de notre mémoire.
  • Peindre les murs de sa maison en blanc pour que les seules notes de couleurs soient les fenêtres ouvertes sur la nature.
  • Se dire que la vie en noir et blanc serait bien triste !

To do list 60 : jour de bilan

Photo M. Christine Grimard

  • S’asseoir, prendre une plume et se dire que c’est un bon jour pour dresser un bilan .
  • Établir la liste de ce qu’il reste à accomplir dans les prochaines quarante années.
  • Se souvenir des années passées pour n’en garder que le meilleur .
  • Décider de poursuivre le chemin en suivant les traces de lumière .
  • Continuer de donner l’énergie qui me reste à tous ceux qui en ont besoin.
  • Remercier ceux qui m’aiment et me le disent avec autant de sincérité que de douceur.
  • Aimer cette vie même courte et imparfaite.

Un été bleu outre-mer (6)

« La mer est aussi variée que la terre. Toutes les mers sont différentes les unes des autres. Aussi différentes que des paysages : il y a la même différence (en terme de décor) entre la mer d’Iroise et le Pacifique qu’entre l’Alsace et l’Afrique du Nord…

Les vagues ne sont pas les mêmes, les dessins de la mer ne sont pas les mêmes, les vents, les ciels étoilés ne sont pas les mêmes sur toutes les mers. Tous les marins le savent. »

Le monde comme il me parle

Olivier de Kersauson

Photo M. Christine Grimard

  • Savourer sa chance d’arpenter l’estran sous un ciel de traîne
  • Se réjouir d’être là une année encore
  • Imaginer un monde dans chaque laisse de mer
  • Entrer dans l’eau et se laisser caresser par les vagues
  • Être émerveillée par le concert du vent et des rouleaux
  • Faire silence

.

Vidéo m Christine Grimard