To do list 80 : silence au coin du feu

« Je vais traverser cet hiver en silence, on ne peut s’approcher d’une rose rouge qu’en silence. J’ai au cœur un tourment de bois noir,je vais laisser tout ça virer au rouge et au clair. »

La plus que vive

Christian Bobin

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

  • Se replier au coin du feu
  • Lire un peu puis refermer le livre
  • Relire la même phrase longuement comme on sucerait un bonbon
  • La prononcer à haute voix pour l’entendre chanter
  • Garder un peu les mots sur le bout de la langue pour les savourer plus longtemps
  • Se taire et l’entendre résonner à ses oreilles
  • Écouter les flammes murmurer entre elles
  • Apprécier le silence qui suit
  • Espérer que l’hiver sera long pour avoir le temps de recommencer
  • Regarder danser le feu jusqu’au petit matin

.

Photo Marie-Christine Grimard

To do list 79 : traîner sous le ciel

Photo Marie-Christine Grimard : lyon

.

  • Traîner sous un ciel de traîne pour être dans le vent
  • Baguenauder sur les rivages du Rhône puisque les pâturages se font rares en ville
  • Admirer sur le fleuve, le reflet les façades illuminées par le soleil couchant
  • Faire abstraction du murmure de la ville en focalisant sur les cris des mouettes
  • Aimer sa ville en souhaitant qu’elle reste à dimension humaine

To do list 78 : Recommencement

« Il y a une naissance simultanée de nos yeux et du monde, un sentiment de « première fois » où ce qui regarde et ce qui est regardé se donnent le jour. »

Christian Bobin

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

  • Décider que l’année nouvelle sera belle
  • Se dire qu’un premier jour ensoleillé est un présage de lumière assurée
  • Laisser derrière soi les déceptions de l’an fini
  • Se tourner vers l’avenir en souriant pour se donner du courage
  • Garder son cap sans se laisser distraire par les nuages et les menaces
  • Continuer tout droit, les yeux rivés sur la lumière.

To do list 77 : laisser les jours glisser sur le sable

Photo Marie-Christine Grimard

. Regarder la lumière glisser sur le sable

. Se nourrir du sel que le vent emporte

. Laisser passer les jours en oubliant le temps

. Échanger un sourire avec l’oiseau qui passe

. Retenir les instants qui font battre le coeur

. Laisser derrière soi les jours de désespoir

. Ne jamais oublier la violence subie

. Ne pas attendre ce qu’on ne vous donnera pas

. Garder le recul nécessaire pour ne pas être emportée par la marée

To do list 76 : goûter la vie qui va

Photo Marie-Christine Grimard

  • Recevoir la lumière du matin comme un cadeau du jour qui vient
    Choisir de sourire aux imprévus du jour
    Apprécier le parfum du café mordoré
    Accepter par avance les regards inconnus que ce jour offrira
    Déguster pain chaud et cuillère de miel avant d’affronter la brume d’octobre

To do list 75 : autant en apporte le vent

Photo Marie-Christine Grimard

  • Saisir l’instant avant que le vent ne l’emporte
  • S’émerveiller d’un trait de lumière dansant dans le vent
  • Apprendre la chanson du vent d’été pour s’en souvenir en hiver
  • Se réchauffer d’un éclat de soleil s’étirant sous le vent
  • Fermer les yeux pour savourer la caresse que le vent fait au soleil

To do list 72 : résister

Photo m Christine grimard

. S’accrocher à l’envie de vivre malgré les obstacles

. Ne pas avoir peur des trains qui passent sans s’arrêter

. Grandir en gardant les yeux rivés vers le ciel

. Profiter du moindre rayon de soleil pour oublier les orages

. Garder l’espoir malgré les vents mauvais

. Oublier les violences gratuites et les méchancetés injustes

. Ne pas se retourner sur les regrets qui n’en valent pas la peine

. Savoir que la paix finit toujours par triompher et que les mauvaises actions ne grandissent pas ceux qui les commettent

. Garder son cap et rester soi-même sous l’orage comme sous le soleil

. Donner toujours même si l’on ne reçoit jamais

. Avoir sa conscience pour soi, en ne faisant jamais ce qui pourrait blesser l’autre par plaisir, indifférence ou égoïsme.

. Résister aux mauvais jours en sachant que d’autres meilleurs viendront

. Plaindre plutôt que blâmer ceux qui ne savent pas donner de l’amour.