Photo du jour: Vent

“La question ne se pose pas.
Elle en est absolument incapable : il y a trop de vent.”
Boris Vian
*
IMG_1954

Sculpture de Robyn Whrite

*

Chaque fois que le vent se déchaîne depuis la tempête de 1999 qui avait fait des dégâts considérables dans toute la France et déraciné plusieurs cèdres dans mon jardin, je me replie dans mes craintes en silence. Les coups de boutoir des vagues de vent sur la toiture passent et repassent comme une marée infernale. J’entends les grincements plaintifs des poutres, et les tintements des tuiles jouant des claquettes sur le toit.

Le vent enfle, tourbillonne puis se tait. Je sais qu’il rassemble son énergie dans les rares moments de silence et qu’il poursuivra son chemin sans que rien ne puisse l’arrêter. Il n’abandonnera pas. Il remettra son ouvrage vingt fois sur le métier…

Je ne suis qu’un fétu de paille dans ses bras.

Je ne suis qu’un peu de poussière d’étoile, et il suffirait de si peu d’énergie pour qu’une rafale plus forte que les autres me propulse aux confins des étoiles.

J’essaie de ne plus l’entendre. Je me cache sous l’oreiller, je glisse en silence au fond du lit.

Pourvu qu’il m’oublie…