Calendrier de l’avent : jour 20

« Quand tu regarderas le ciel, la nuit, puisque j’habiterai dans l’une d’elles, puisque je rirai dans l’une d’elles, alors ce sera pour toi comme si riaient toutes les étoiles. Tu auras, toi, des étoiles qui savent rire !  »

Le Petit Prince (1943)

Antoine de Saint-Exupéry

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Regarde petit

Regarde le ciel

Il est immense

Et tu es tout petit

.

Regarde petit

Regarde le ciel

Il est si bleu

Mais moins bleu

Que tes yeux

.

Regarde petit

Regarde le ciel

Choisis une étoile

Et quand nous serons séparés

On saura en regardant cette étoile

Que chacun de nous pense à l’autre

.

Regarde petit

Regarde le ciel

De là-haut la terre est bleue

De là-haut les hommes sont nains

Le désert est si grand et la mer est si belle

.

Regarde petit

Regarde la terre

Le monde a tellement changé

Depuis que nous sommes partis

Les hommes ont perdu le goût de la vie

Et pourtant la poésie est partout

Il suffirait qu’ils arrêtent leur course infernale

Pour la voir refleurir au milieu du désert.

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Antoine de Saint-Exupery et le Petit Prince

Place Bellecour Lyon

.

❄️❄️❄️

Calendrier de l’avent : chaque jour de décembre, un cadeau derrière la porte. Un geste d’amitié pour celle ou celui qui vient sur cette page, et me donne la joie de lui offrir mes mots.

À demain

Chris

❄️❄️❄️

Un été bleu outre-mer (3)

« Regarde mes jardins où les jardiniers vont dans l’Aube pour créer le printemps, ils ne discutent point sur les pistils ni les corolles : ils sèment des graines. »

Citadelle (1948)

Antoine de Saint-Exupéry

Photo M. Christine Grimard

…31 juillet 1944…

Antoine de Saint-Exupéry disparaît au large de Marseille à bord de son avion monoplace.

Ses écrits lui survivent et nous nourrissent.

Combien d’autres phrases merveilleuses aurait-il pu écrire encore ?

Combien de graines d’écrivains a-t-il semées derrière lui ?

Le mystère de sa disparition sera levé de nombreuses années plus tard lorsqu’un plongeur retrouvera sa gourmette, devenue mythique.

Qu’il soit remercié pour son immense talent et tout le plaisir de lecture qu’il m’a donné.

Je les imagine assis tous les deux sur l’astéroïde B612, admirant un des nombreux couchers de soleil et discutant de ce que sont devenus les hommes sur cette terre à mille miles de toute civilisation….

To do List 41 : Roses rouges de Plaisir 

« J’ai tout misé sur un amour qui ne peut entrer dans ce monde même s’il en éclaire chaque détail. »

Christian Bobin

*

Photo m ch grimard

.

  • Concentrer son attention sur les zones lumineuses et en oublier les ombres.
  • Relire le Petit Prince à ses roses , chaque mois de Mai, pour qu’elles se sentent aimées.
  • Couper les fleurs fanées pour laisser les nouveaux bourgeons grossir en liberté autant qu’en beauté.
  • S’asseoir près du rosier pour se délecter de son parfum à la tombée du jour.
  • Savoir qu’on ne pourra jamais égaler leur élégance mais tenter quand même de les peindre en un hommage à leur fragilité.

 

(NB: Aujourd’hui premier juin, mon papa disparu en décembre dernier, aurait eu 83 ans, cette rose est pour lui )

 

Texte et photo mchgrimard

Phrases 33 : Mots imparfaits

« Regardez le ciel

Demandez vous : le mouton oui ou non a-t-il mangé la fleur? 

Et vous verrez comme tout change … »

Antoine de Saint-Exupéry

«Le Petit Prince»

*

aout 2014 010

Photo M. Christine Grimard

  • Aime-moi puisque je suis imparfaite et si différente, puisque je suis si fragile quand que je me sens si forte et qu’au soir mourant je te laisserai découvrir le secret de ma fragrance de miel, pour que tu n’oublies jamais la couleur de ma robe quand tu seras là-bas à mille miles de toute terre habitée à rêver de ta planète minuscule.
  • Lorsque tu es parti dans cette envolée d’oiseaux tous mes mots ont disparu dans l’obscurité de ton sillage, et je me suis découverte si imparfaite, moi qui croyais que tu ne pourrais jamais survivre loin de mon parfum.
  • Même si la vie est imparfaite, elle nous est si précieuse que l’on finira par aimer les jours de tempête autant que les moments de douceur, tout simplement parce que nous serons conscients de les vivre encore.