Découvertes à la Fondation Vuitton -/- 10 -/-

«Rendez-vous compte, entre le jour des premières esquisses et celui où le bâtiment est livré, il s’écoule en moyenne huit ans. Huit ans ! Si vous n’avez pas le feeling immédiat, ce n’est pas la peine de commencer. Et jamais je ne présume de ce qu’un client veut. Si j’ai une idée avant même de l’avoir écouté, je ne fais pas.»

Franck Gehry

Photo Marie-Christine Grimard

.

La visite des terrasses donne la sensation de voler au-dessus de Paris, portés par cet immense vaisseau-nuage de verre et d’acier.

Photo Marie-Christine Grimard

.

La structure impressionnante de bois, d’acier et de verre, s’efface devant le site exceptionnel où le « nuage » est amarré.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

La provinciale que je suis ne sais plus où donner de la tête, des tours de La Défense à la Tour Eiffel, tout Paris défile à 360 degrés sous mon regard.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Le vaisseau amiral s’est posé sur la canopée du Bois de Boulogne, il n’y a qu’à attendre le spectacle du coucher de soleil !

Photo Marie-Christine Grimard

Demain on redescend au pied du nuage, vers le miroir d’eau qui baigne ses palmes d’échassier aux ailes de verre.

Et le voyage prendra fin …

–> A suivre

Découvertes à la fondation Vuitton -/- 2 -/-

« L’important ce n’est pas l’objet, c’est l’homme. »

Charlotte Perriand

.

Charlotte Perriand (1903 / 1999)

.

J’étais ravie de visiter l’exposition « Charlotte Perriand » sur laquelle j’avais lu tant d’articles.

Elle ne m’a pas déçue.

En voici quelques aperçus

Photo Marie-Christine Grimard

.

De 1927 à 1940 en collaboration avec Le Corbusier et Pierre Jeanneret, elle réinvente l’habitation.

« Mon rôle à l’atelier n’était pas l’architecture mais l’équipement de l’habitation.

Le Corbusier attendait de moi, avec impatience que je donne vie au mobilier. »

Charlotte Perriand

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

« Le métier d’architecte c’est travailler pour l’homme » CHARLOTTE PERRIAND

.

Photo m Christine Grimard

.

A la fin des années 20, elle imagine un art de vivre en rupture avec les codes de son époque. Les meubles qu’elle réalise sont d’une étonnante modernité.

.

img_1830

PHOTO M Christine Grimard

 

.

Au début des années 30, elle est à la recherche de la leçon des lois de la nature, photographie des galets, des ossements, des bois flottés.

.

img_1931

Photo M.Christine Grimard

.

« Avec pierre Jeanneret, nous allions le samedi soir et le dimanche sur les plages de Normandie, nous aimions celle de Dieppe, à la recherche des plus beau galets… »

Charlotte Perriand

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

« Nos sacs à dos étaient remplis de trésors, galets, bouts de godasses, bouts de bois troués, de balais de crin roulés, ennoblis par la mer. »

Charlotte Perriand

.

img_1761

Photo M.christine Grimard

.

« Avec Fernand Leger on faisait le tri, on les admirait, les photographiait, les trempait dans l’eau pour leur donner plus d’éclat. C’est ce qu’on appela l’art brut. »

Charlotte Perriand

.

img_1930

Photo M Christine Grimard

.

Son imagination était sans borne, ce que l’exposition démontre avec bonheur, je vous le montrerai demain…

—>> A suivre .

Découvertes à la Fondation Vuitton -/- 1 -/-

« Je rêve de concevoir pour Paris, un vaisseau magnifique qui symbolise la vocation culturelle de la France. »

Franck Gehry

Photo Marie-Christine Grimard

.

Voyage professionnel de trois jours à Paris sur fond de grève SNCF surprise

Surprise !

Départ de Lyon en TGV (à l’heure des petits matins blêmes) sur un lever de soleil encourageant. Le voyage sera beau…

Aller simple finalement puisque de retour ferroviaire, il n’y aura.

Faute de train, supprimé au dernier moment (remboursé ou pas ! ) Votre billet a été pris sur un autre site que celui de la SNCF alors il faudra faire une demande particulière en trois exemplaire … la suite au prochain numéro.

Et le billet d’avion de retour pris en désespoir de cause au dernier moment donc au prix fort, il sera remboursé aussi ? …. bof . Il ne faut pas trop en demander madame !!

Passons …

Pour l’heure le voyage commence dans la magnificence :

Photo m Christine Grimard

.

Arrivée dans un Paris gris souris dont je ne verrais d’emblée que les tunnels du métro, parcourus par une foule pressée d’individus évitant de se croiser du regard.

Dédale de couloirs, démarrages, freinages, courbes, lignes droites, crissements de freins.

Terminus, on sort à l’air libre …

Finalement, le ciel se fait plus accueillant.

.

Photo m Christine Grimard

.

C’est parti pour trois jours non stop de congrès

Toujours très intéressant, comme chaque année. Échanges de pratiques, changements de théories, rencontres de confrères que l’on ne voit qu’à cette occasion, retrouvailles d’étudiants sur le retour ayant gardé l’esprit potache avec qui l’on croit avoir toujours vingt ans.

….

Et puis, entre deux conférences, je m’accorde deux heures de liberté pour découvrir cet endroit magique où la lumière a trouvé un merveilleux refuge et que je rêve de visiter depuis sa construction.

Et là je reste sans voix :

Photo m Christine Grimard

.

Un vaisseau posé sur l’eau voguant vers la lumière.

C’est ce que voulait Franck Gehry.

C’est mon regard personnel sur cette œuvre architecturale et sur l’exposition qu’elle abrite en ce moment retraçant le travail de Charlotte Perriand que je vous propose de revoir avec moi, dans les quelques billets qui suivront.

—> A suivre