Photo du jour : ombres en nombre

« Amour, seul amour qui soit, amour charnel, j’adore, je n’ai jamais cessé d’adorer ton ombre vénéneuse, ton ombre mortelle. Un jour viendra où l’homme saura te reconnaître pour son seul maître et t’honorer jusque dans les mystérieuses perversions dont tu t’entoures. »

L’amour fou, andre breton, édition gallimard, 1976 (isbn 978-2070367238), p. 110 – roman – André Breton

Photo Marie-Christine Grimard

.

Ombres portées

Qui se pressent et se dressent

Sur nos vies emportées

Par le temps qui oppresse

.

Ombres découpées

Sur les mur des maisons

Qui dansent et tournent en rond

En valse chaloupée

.

Ombres emportées

Par le vent de l’automne

Qui tourne et papillonne

Pour oublier l’été

.

Ombres projetées

Sur la façade blonde

D’un invincible monde

Rêvant d’éternité

Phrases 28 : Mots silencieux 

« Each soul must meet the morning sun, the new,
sweet earth,
and the great silence alone. »

Charles Alexander Eastman

*

 
Photo d’auteur inconnu

*

  • Il n’y a que le silence pour me parler de toi, terre si belle sous mes pas, si surprenante parfois si secrète aussi, si mystérieuse que je ne devine jamais ce que tu me caches encore au détour du chemin.
  • Souvent lorsque la nuit s’habille d’encre violette et que le silence avance à pas feutrés, j’écoute le murmure de l’univers me fredonner cet air inconnu des mortels, chant mystérieux porté par les ailes des fées, notes saupoudrées aux confins des forêts oubliées.
  • En suivant l’oiseau qui glisse dans le silence, tu rejoindras l’horizon juste avant que l’aube n’embrase les vagues et tu verras la lumière renaître de ses cendres à l’instant précis où les ombres d’hier rejoindront le passé.

*

Vases communicants : La vie rêvée des ombres.

Je remercie de sa venue sur cette page, François Bonneau dont j’ai découvert le blog cette année « En passant » dont l’originalité et de nombreuses phrases ont retenu mon attention:

« On court après soi, évidemment, après soi qui nous nargue, loin devant.
Et qu’on va rattraper« 

François a gentiment accepté de partager avec moi, ce plaisir de l’échange des mots, qui sera une première pour moi puisqu’il s’agit d’illustrer une de ses vidéos.

Il me fait l’honneur de me recevoir sur son blog : « L’irrégulier »

Le thème choisi était de laisser notre imagination danser autour d’une vidéo que François a réalisée à partir de photos qu’il a prises de sa fenêtre, d’ombres attendant l’ouverture du Théâtre, et dont il a fait deux montages en couleurs ou en monochrome. J’ai beaucoup aimé découvrir les rêves que ses ombres sont venues me raconter à l’oreille, et je remercie François de me les avoir présentées.

Je me suis contentée d’écrire un texte sur ses images, qui est lu par Cécile Charpentier sur sa vidéo, et tout le travail de montage lui revient. Je ne peux que le remercier pour ce travail et d’avoir accepté cet échange original, même si les problèmes techniques ont beaucoup retardé sa parution.

Je souhaite à tous, une navigation agréable entre les lignes et les textes de ce mois-ci.

Vous pourrez découvrir si vous le souhaitez mon texte, sur son blog, « L’irrégulier »

 

Voici la vidéo avec le texte de François

 

Globules dans une veine

Elles défilent, régulières, comme des globules dans une veine, les silhouettes qui vont peut-être quelque part. Au travers du  carreau, les statures diffuses ne forment qu’un seul flot, opaque et saccadé.

La nuit qui avale la chair et boit la moindre humeur régurgite des lignes qui se brisent, qui s’enroulent, s’articulent et se fondent, les ombres sont chinoises tant qu’on leur prête vie.

Je ne peux à la fois me poster à la fenêtre, et vivre en gouttelette parmi la vapeur des corps qu’un brin de vent disperse. Spectateur à mi-temps, je pourrai m’endormir si je les compte assez. Et demain, être globule dans une veine.

88x31 Sauf mention contraire, tous textes et photos par François Bonneau. Merci de ne pas les utiliser sans accord préalable.

« Tiers Livre (http://www.tierslivre.net/) et Scriptopolis (http://www.scriptopolis.fr/) sont à l’initiative d’un projet de vases communicants : le premier vendredi du mois, chacun écrit sur le blog d’un autre, à charge à chacun de préparer les mariages, les échanges, les invitations. Circulation horizontale pour produire des liens autrement…

Ne pas écrire pour, mais écrire chez l’autre. »

Le blog : Le rendez-vous des vases communicants centralise la liste des échanges.

La liste des Vases communicants du mois de janvier 2015 est accessible .