Photo du jour : Novembre à la porte

Photo Marie-Christine Grimard

Ciel de traine

Novembre s’entraîne

A collectionner les nuages

Pour nous préparer à l’hivernage

Profitons des cinquante nuances d’automne

Encore quelques semaines de teintes qui détonnent

Avant que les gris brouillards n’effacent les couleurs

Et que la neige recouvre paysages, parfums et saveurs.

Photo du jour : soubresauts météorologiques

« A quatre heures du matin, l’été,

Le sommeil d’amour dure encore.

Sous les bosquets l’aube s’évapore

L’odeur du soir fêté. »

Rimbaud

.

Photo Marie-Christine grimard
.

Réveil humide

L’été tambourine à la fenêtre

En rafales et en colère

Réveil en fanfare

En cataracte et tintamarre

L’orage a passé son chemin

Vidéo Marie-Christine grimard

.

Parti comme il était venu

Pressé de doucher d’autres contrées

La journée sera belle

Pour les escargots et les téméraires

« Se souvient-on d’un nuage ? »

Photo Marie-Christine grimard

Photo du jour : comptine pour un ciel

Photo Marie-Christine Grimard

.

Perdus dans le ciel immense

Deux oiseaux nagent

Au milieu des nuages

Regarde comme ils dansent

.

Cachés dans le ciel immense

Deux nuages dansent

Au milieu des nuées

Regarde comme ils valsent

.

Légères dans le ciel immense

Deux âmes valsent

Au milieu des pensées

Regarde comme elles rient

.

Couchés sous le ciel immense

Deux enfants chantent

Au milieu des possibles

Regarde comme ils rêvent

Photo du jour : course en ciel

Photo Marie-Christine Grimard

.

« On y va, les gars !

On ne reste pas là

Au-dessus de ces fous

Dépêchons

On part vers le sud

Jusqu’à la mer

En un tour de mistral

On y sera

À nous les alizés et les vahinés »

Entend l’enfant à sa fenêtre

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

« Où courez-vous nuages ?

Vers quels cieux plus cléments ?

Ne partez pas au loin

Ne m’abandonnez pas

Sans vous, le ciel est si vide

Sans vous, la terre est si seule

Restez encore un peu avec moi ! »

Crie l’enfant derrière sa fenêtre

Un été bleu horizon (8)

« Le ciel est, par-dessus le toit,

Si bleu, si calme!

Un arbre, par-dessus le toit,

Berce sa palme. »

Sagesse (1874),

Paul Verlaine

Photo m Christine Grimard

.

Impossible d’ajouter un seul mot à ceux du poète

Surtout CE poète

A travers le balancement de ses mots on voit les palmes danser, même si par-dessus le toit, aujourd’hui le ciel n’est ni bleu, ni calme!

Oui rien à ajouter, vraiment ….

Ou alors, ceci :

Vidéo M Christine Grimard