To do list 70 : impressions de printemps naissant

Photo M. Christine Grimard

  • Apprécier Mars pour ses cieux chaotiques
  • Sortir de l’hiver en laissant la brume derrière soi
  • Marcher le nez dans les nuages et le cœur en bandoulière
  • Sourire au soleil qui caresse mes joues
  • Savourer la brise qui fait frémir les aiguilles de pins
  • Regarder s’éloigner l’hiver sans regrets
  • Se laisser éblouir par la beauté de l’instant
Publicités

To Do List 53 : Fin Mars enfin

Photo M.Christine Grimard

  • Marcher résolument les yeux dans les cieux, histoire de se prendre pour un oiseau.
  • Confier ses espoirs aux nuages pour qu’ils les portent le plus loin possible.
  • Souhaiter qu’il fasse beau cette année à l’extérieur et à l’intérieur.
  • Oublier les brumes de l’hiver pour se tourner vers la lumière d’un nouveau cycle.
  • Retrouver chaque année avec le même plaisir, ce vert tendre qui n’existe qu’au début du printemps.
  • Prendre la ferme résolution de laisser germer ce petit grain de folie qui fait que la vie vaut la peine d’être vécue.

Photo du jour : Où les bourgeons bourgeonnent…

Photo M.Christine Grimard

 

Réveil

Sous le soleil

Qui atteindra le ciel ?

Qui le premier déploiera ses ailes ?

*

Renaissance

De bourgeons en inflorescences

De branchages en arborescences

De régénérescence en magnificence

*

Printemps

Bourgeonnant, éclatant

Passent les jours, passe le temps

De ciels en ciels, de bourrasques en autan

D’aubes en crépuscules, de saisons en moments

*

Survis

Et souris

Sur ton chemin de vie

Trouve la force et garde l’envie

D’atteindre le ciel, voletant de féérie en folie.

*

Bourgeons

Embryon de marrons

Petits plumeaux fanfarons

Ne cachant plus leur ambition

Leurs ailes plucheuses déploieront

Plus loin que l’horizon

Action !

*

Photo du jour : Hello Mars 

Photo M.Christine Grimard

Pour célébrer la naissance de mars, le groseillier à fleurs s’est brusquement réveillé ce matin. 

Seule tache de couleur dans le paysage encore sombre, il déploie ses corolles déclinées dans toutes les nuances du rose. L’éclosion soudaine de ces grappes de petites trompettes me remplit de joie, bêtement. Il me semble les entendre tintinnabuler dans la douceur de ce premier matin de mars, pour convaincre le printemps de sortir de son hibernation.

Espérons qu’elles seront entendues. Cet hiver a été si long, si froid, si gris…

Je n’ai pas vu le temps passer depuis le premier janvier. Tout va si vite, l’hiver s’en va,  l’air sent déjà le printemps. Et cette douceur fait tant de bien. 

Février est mort, vive Mars !