Un été bleu horizon (12)

« Rien n’est moins effrayant que cette douce et perfide invasion de la marée montante. »

Les ailes de courage

George Sand

.

Marée montante

Photo Marie-Christine Grimard

.

Marcher

Respirer

Se laisser caresser par les vagues

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Admirer

La beauté des franges d’écume

Dentelées de lumière

.

.

S’asseoir

Attendre que la marée monte

Sur le banc de sable

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Profiter

De la beauté des vagues

Pour le temps qu’il me reste

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Compter

Les minutes qui s’écouleront

Jusqu’au recouvrement de la dune

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Admirer

Le courage des sternes

Indifférentes au courant qui les cerne

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Se dire

Qu’il y a toujours plus fou que soi

Et reculer jusqu’au banc de sable le plus proche

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Quand on n’a pas d’ailes

Avoir des jambes et s’en servir

À la vitesse d’un cheval au galop !

.

Clichés 57 : Grandes marées (1)

*
“On devrait pouvoir se laisser bercer,
abandonné comme une algue devant la marée,
mais on est toujours emmené au large.”
André Brink
*
DSC_0512

Photo M. Christine Grimard

*

Tu construis des remparts dérisoires

Visant à te parer de tous les dangers

Tu ne vis que d’illusions et d’espoirs

Tu penses tout savoir,  tout inventer

*

P

Photo M. Christine Grimard

*

Le temps se nourrit de tes cris

Regarde-toi  si frêle et si petit

L’océan  avance,  envahit et rit

De tes belles illusions de  survie

Ne fera qu’une bouchée de ta vie

*

DSC_0504

Photo M. Christine Grimard

 

*

Encore quelques jours de tempêtes

Tout  au plus quelques  semaines

Pour que de cette dune immense

Il ne reste sous le vent qui danse

Qu’ une étendue de  sable inerte

*

DSC_0502

Photo M. Christine Grimard

*

Encore quelques instants de  fête

Des heures de douceur parfumées

Pour que de ton orgueil immense

Il ne reste sous le vent qui danse

Qu’un nuage de poussière envolé

*