Clichés 79 : Ponts de Lyon (1)

12928246_967418560032425_8254816818783294631_n

Photo M.Christine Grimard

*

Pont Bonaparte: Le premier pont était un pont en bois construit de 1634 à 1642. Il fut détruit par les crues puis reconstruit plusieurs fois jusqu’en 1786 où ce fut en pierre de Villebois. Terminé en 1807, il fut appelé pont Tilsitt. Dynamité le 1er septembre 1944 par les forces allemandes, sa reconstruction dura de 1946 à 1950. Il est composé de trois arches en béton armé recouvertes de pierres de taille provenant des carrières de Hauteville (carrières ayant fournies les pierres de l’Empire State Bulding à New York). Il est pourvu d’une chaussée de 12 m et deux trottoirs de 4,50 m. Il prend le nom de pont Bonaparte en 1964. Il relie la cathédrale St Jean à la place Bellecour, la plus grande place de la ville.

*

pont 1

Photo M. Christine Grimard

La passerelle Saint Georges enjambe la Saone relie le quai de Tilsit au quai Fulchiron.
Le 5 mars 1852, la mairie accorde une concession à Wedrokovsky pour une durée de 60 ans, la passerelle sera achevée le 21 octobre 1853 d’une longueur est de 87,50 mètres pour une largeur de 3,50 mètres. Les piliers de la passerelle sont en fonte. Ils représentent des navettes, par allusion au quartier d’origine des Canuts.

*

 

pont 2

Photo M.Christine Grimard

*

Sur les quais, il fait bon flâner et la Saône est si belle !

*

ponts 9

Photo M. Christine Grimard

*

La passerelle du palais de justice

Le premier ouvrage réalisé à cet endroit en 1778 fut un pont constitué d’une chaîne de 12 bateaux, dont 2 mobiles. Appelé pont Volant, il est remplacé par un pont de bois en 1797 qui garde le nom et est également nommé le pont Neuf.

La passerelle actuelle date de 1982 (inaugurée en 1986) d’après un projet de l’architecte urbaniste Charles Delfante. Elle mesure 126 m de long et 4 m de large. Sa travée est suspendue par des haubans plantés dans un mât unique ancré sur la rive gauche de la rivière.

*

pont 3

Photo M. Christine Grimard

*

La même passerelle vue de l’esplanade de Fourvière

*

“Les hommes construisent trop de murs et pas assez de ponts.”
Isaac Newton

 

Publicités

Clichés 71 : Détails urbains (2)

“Remontrais-je le fleuve de mes années, vers la source de nos rires et de nos pleurs.”
Lord Byron
*

Photo M.Christine Grimard

*

Je préfère les rives de la Saône où les maisons du quartier moyenâgeux sur la rive droite semblent toiser celles du quartier plus moderne de la rive gauche. Ce face à face est à l’image du temps qui emporte les hommes dans sa ronde sans répit. Les quartiers s’étendent vers l’est et l’on peut ainsi suivre les modes architecturales qui ont marqué les siècles en se promenant à pied d’ouest en est.

*

Photo M. Christine Grimard

*

*

Le quartier St Jean du Vieux Lyon est emblématique de la vie de la cité au moyen âge. Les rues étroites où les échoppes se serraient les unes contre les autres, mènent toutes à la place St Jean et à la Cathédrale éponyme. Le dernier herboriste de la ville y tenait échoppe il y a encore quelques années. Aujourd’hui, elle est le siège de spectacles de rue et de nombreuses processions, mais au quotidien on y entend parler toutes les langues tant les touristes venus du monde entier visiter ce lieu chargé d’histoire, sont nombreux.

*

Photo M. Christine Grimard

*

J’aime la douceur de la lumière qui caresse les façades couleur miel, le long des quais de la Saône. Sans doute, la proximité de la rivière ajoute à cette douceur, même si les jours de brouillards sont encore fréquents, camouflant les arbres et les couleurs des immeubles derrière un voile ouaté aux petits matins de fin d’hiver.

*

*

Au fronton des immeubles renaissance, on peut admirer le portrait de belles dames perpétrant le souvenir de leur élégance en un profil de granit plein de finesse qui a survécu aux intempéries depuis plus de mille ans.

Photo M. Christine Grimard

*

Ici les pas de milliers de pèlerins ont foulé ces calades, mais la route de Saint-Jacques est belle pour qui a l’espoir de découvrir son propre chemin. Il suffit de suivre le chemin des coquilles et celui de son cœur.

*

⇐     A suivre   ⇒

Photo du jour : Ville en fête 

« Celui qui n’a pas Noël dans le cœur ne le trouvera
jamais au pied d’un arbre. »
Roy Lemon Smith

*

photo m.christine Grimard

Lyon, rue de la république.

15 Décembre 2015

La ville s’habille pour la fête, dans les yeux des enfants brillent les promesses de cadeaux, dans le cœur de chacun renaît  l’espoir d’un temps de paix pour la terre.

Quelques paillettes ne changeront pas le monde, mais la somme des bonnes volontés de tous pourrait soulever des montagnes.

Aurons-nous cette volonté ?

Photo du jour : Lumignons 

“La conscience n’est dans le chaos du monde qu’une petite lumière, précieuse mais fragile.” Céline 
 

photo M.Christine Grimard

 

Ce soir à Lyon, selon la tradition, chaque fenêtre sera parée de lumignons, symbole de paix . Il s’agit depuis deux siècles de remercier la Vierge Marie pour avoir épargné la ville d’une épidémie de peste. Chaque famille pose des lumignons, petite bougie disposée dans des verrines blanches ou colorées, que l’on conserve d’année en année à cet effet et que l’on se transmet de génération en génération. Des processions sont organisées dont l’une gravit les pentes de la colline de Fourviere, entre la cathédrale Saint-jean et la basilique de Fourviere. 

Depuis quelques années, la Fête des Lumières a pris le pas sur la tradition, et la ville est pavoisée de lumières électriques et de prouesses  électroniques avec des projections d’images sur les monuments, spectacles colorés qui attirent les touristes du monde entier. 

  

Cette année, la fête a été annulée en raison des attentats du 13 novembre. J’avoue en avoir été soulagée, en effet, la foule est si dense chaque année, qu’il aurait suffit d’un infime mouvement de panique, ou d’un bruit insolite pour qu’il se produise un nouveau drame. 

Je me souviens avoir été littéralement propulsée par la foule en déambulant dans les rues, il y a quelques années, sans pouvoir obliquer dans une rue annexe, tant le flux de la foule compacte en marche était fort. 

L’impact commercial sera probablement très négatif pour la ville, mais le prix des vies sauvées ne se chiffre pas. 

Ce soir la ville éclaire ses lampions en mémoire des victimes des attentats de Paris en inscrivant chacun de leurs prénoms sur la colline de Fourvière.

  
Ce soir du 8 décembre 2015, comme je l’ai fait chaque année depuis mon enfance,  j’ai placé cinq lumignons sur chaque fenêtre, en pensant aux victimes de tous les terrorismes passés, présents et avenir. J’ai fait le vœux que la paix revienne sur cette terre pour que nos enfants aient le temps d’y vivre leur vie sereinement. J’ai prié pour que ceux qui se laissent aveugler par la haine, ouvrent les yeux et voient enfin la lumière de cet amour humain qui nous habite et qui est la seule utilité de notre existence. 

photo M.Christine Grimard

Clichés 58 : Soleil bleu sur la ville (3)

843064_364257040348583_103538908_o

Photo M. christine Grimard

*

“Le ciel est joli comme un ange.”
 Arthur Rimbaud
*
488110_384494694991484_1547173004_n

Photo M. christine Grimard

*

“De n’importe où on peut s’élancer vers le ciel.”
Sénèque
*
10658740_684010485039902_3237888246638251830_o

Photo M. christine Grimard

*

“Regarde-toi : tu as en toi le ciel et la terre.”
Hildegarde de Bingen
*
887305_381971368577150_1239466159_o

photo M. christine Grimard

*

“Le vrai ciel, c’est celui que vous voyez au fond de l’eau.”
Jules Renard
*
(Toutes ces photos ont été prises dans la ville de Lyon lorsque la vie était encore paisible, mes voeux appellent cette paix à revenir dans les coeurs et les esprits)

Clichés 55 : Soleil bleu sur la ville (1)

Quartier de la Confluence à Lyon

Mercredi 21 octobre 2015, Marty Mac Fly revient du passé en ce jour et sa DeLorean est déjà là sur le parvis du Musée des Confluences de Lyon…

*

 

*

Il fait bon flâner au bord du canal qui a pris ses teintes d’automne

*

Photo M. Christine Grimard

*

Même si le vent donne le frisson …

*

Photo M. Christine Grimard

 

*

La modernité de ce quartier attire le regard

*

Photo M. Christine Grimard

 

*

Un luxe, celui de vivre accrochés aux nuages, jusqu’à les aspirer au passage

*

octo2015 053

Photo M.Christine Grimard

*

Les laisser glisser le long de soi…

*

octo2015 046

Photo M. Christine Grimard

*

Heureux, comme un canard sur l’eau…

*

octo2015 063

Photo M. Christine Grimard

*

Paisiblement amarrés…

*

octo2015 060

Photo M. Christine Grimard

 

*

Et s’enivrer du bleu du ciel ..

*

octo2015 058

Photo M. Christine Grimard

*

Tranquillement amarrés

*

octo2015 042

Photo M. Christine Grimard