Photo du jour : vent de lumière

« Celui qui copie la nature est impuissant,

celui qui l’interprète est ridicule,

celui qui l’ignore n’est rien du tout. »

René Barjavel

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Peindre le soleil

De vent

Ou

Peindre le vent

De lumière

.

Ou se contenter de les admirer

Quand ils valsent

Ensemble

Dans la lumière

En pensant qu’ils sont seuls au monde

.

Ou se contenter de les aimer

Pour ce qu’ils sont

Et ce qu’ils donnent

D’envie

Et de joie de vivre

.

Ou se contenter de les photographier

Les surprendre

Histoire

De ne pas oublier

Leur beauté offerte

Photo du jour : pluie du matin, quatrains

« Les gens arrivent toujours à l’heure exacte là où ils sont attendus. »

Le pèlerin de Compostelle

Paulo Coelho

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Petite pluie n’arrête pas le pèlerin

Pluie du matin remplit le ravin

Pluie d’hiver fait fleurir le désert

Pluie d’orage fait fondre les nuages

.

Chacun sa route chacun son chemin

Inutile de fuir devant son destin

Si le jour est parfois lourd de chagrins

Se dire que le soleil brillera demain

.

Avancer sans se retourner

Savoir fermer les portes du passé

Éviter les impasses et les bourbiers

Aller où le vent nous porte sans danger

.

Aimer cette vie plus que tout autre

Avancer en confiance avec ou sans lumière

Croire en la providence qui régit l’univers

Du fond de la nuit jusqu’aux lueurs de l’aube

Photo du jour : cascade verbale

« Je ne trempe pas ma plume dans un encrier mais dans la vie. »

Blaise Cendrars

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Le poète trempe sa plume dans la vie

La vie nourrit son âme de lumière

La lumière naît du fond de l’espace

L’espace habille sa nuit de mystère

Le mystère tend vers l’infini

L’infini inspire le poète

Le poète anéantit le néant

.

Photo du jour : aube d’hiver

« Il est plus intelligent d’allumer une toute petite lampe, que de se plaindre de l’obscurité. » Lao Tseu.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Il y a des matins où l’on n’a pas envie de sortir pour affronter l’hiver.

Pluie mêlée de givre, vent glacial.

L’extérieur n’est pas très accueillant.

Pourquoi faut-il que je sorte alors que tant de gens sont encore au chaud sous leurs couettes ?

Chacun sa route …

Mon chemin est parfois bien pénible !

Monter dans sa voiture glaciale tient de la gageure, pare-brise givré, ciel en berne.

Attendre que le chauffage daigne se réveiller avant de démarrer,

Et puis, miracle, le soleil pointe son nez entre les gouttes.

Une seconde seulement.

Vite effacée par les nuages.

Juste un petit coup de projecteurs en guise d’encouragement.

Un petit coup de pouce lumineux.

Allez on y va : moteur !

Photo du jour : Rideau !

« La vie est terrible mais comment lui en vouloir ? Je lui souris comme la fleur fleurit et comme le nuage passe : pour rien. Pour l’amour du très précieux et très noble rien … »

Christian Bobin

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Arrêt sur l’image

On retient son souffle devant le spectacle offert

Le soir fait silence comme s’il voulait éviter de perturber le peintre

Le décor est en place

Lever de rideau

Tout le monde est prêt

Quelle chance d’avoir pu obtenir un ticket

Les privilégiés sont assis

On ouvre grand les yeux

Attention :

Coucher du soleil !

Une image, une histoire : lumière ! moteur !

« Sans émotions il est impossible de transformer les ténèbres en lumière et l’apathie en mouvement. »

Jung

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Lumière !

Moteur !

Action !

Tu entres dans le champ

Tous les projecteurs sont braqués sur toi

Il fait froid

Le bruit est assourdissant

Tu as peur

Tu cries

Tu hurles

….

Pourquoi suis arrivé là ?

J’aurais dû rester où j’étais !

Tout était si tranquille.

J’avais tout le temps devant moi.

Toute la douceur du monde à ma disposition.

Tout l’amour du monde pour moi seul.

Comment vais-je survivre ici ?

Ce monde est hostile, je le sens.

Qu’est ce qui va me donner la force de rester ?

Pourquoi ne pas repartir là-bas ?

J’y retourne !

Aille !

Ça fait mal !!

Au secours, aidez-moi !

Je hurles !

Encore plus fort !

Ils finiront bien par me laisser tranquille !

Au secours !

Quelqu’un m’attrape, au secours !

Je me tais

Plus un bruit

Silence

« Madame, tout va bien, c’est un joli petit garçon..

Gardez le contre vous.

Il va se réchauffer.

Regardez il vous reconnaît.

Il va prendre votre sein.. «