Jazz à Vienne : Soirée Angélique Kidjo et Ibrahim Maalouf « Queen of Sheba »

« Jazz à Vienne » fait partie des rendez-vous jazz annuels avec « Jazz à Montreux » ou « Jazz à Marciac ». Les amateurs comprendront que l’on ne peut se passer de ce rendez-vous annuel, même si le réveil est difficile le lendemain pour partir travailler aux aurores.

Durant la soirée du 11 juin eu lieu le concert réunissant Angélique Kidjo et Ibrahim Maalouf pour célébrer les énigmes posées par la Reine de Saba au Roi Salomon.

Avec le North Sea et le festival de jazz d’Antibes, le concert à Jazz à Vienne fait partie des trois dates mondiales uniques qui marquent la rencontre d’Angélique Kidjo et d’Ibrahim Maalouf sur scène, pour cette création unique en son genre.

Angélique Kidjo est née en 1960 à Ouidah au Bénin, elle est déjà venue à Vienne pour rendre hommage à Nina Simone en 2009, puis en 2010 pour célébrer Makeba (Mama Africa) puis en 2017 pour honorer Célia Cruz. Cette année, elle est entourée de la trompette d’Ibrahim Maalouf et de l’Orchestre des Pays de Savoie, pour célébrer la reine de Saba (Sheba).

Ibrahim Maalouf est présent à Vienne chaque année, en 2017 il a rendu un vibrant hommage à Oum Kalthoum sur cette même scène. Sa présence talentueuse et sympathique occupe tout l’espace, et les mélodies que sa trompette susurre vous transportent jusqu’au bout de la nuit.

Cette création symphonique lui a valu une standing-ovation, et plusieurs rappels, le public désirant poursuivre le plaisir jusqu’au petit matin.

Merci aux musiciens talentueux, Angélique Kidjo et d’Ibrahim Maalouf, Magatte Fall  aux percussions, François Delporte à la guitare et Stéphane Galland à la batterie, les musiciens de l’orchestre des pays de Savoie, de nous avoir fait vivre cette soirée mémorable dans un Théâtre antique bondé devant plus de 7 500 spectateurs.

Texte et photos M. Christine Grimard

Publicités

Musique : Jazz à Vienne

Jazz à Vienne est un festival de jazz créé en 1981, de renommée internationale. Chaque année il emporte des milliers de spectateurs dans la magie des nuits d’été consacrée à la musique de jazz. Il a lieu dans le théâtre Antique de Vienne où les amoureux du Jazz prennent place sur le pierres chauffées par le soleil, pour communier dans la magie de la musique au soleil couchant. L’acoustique du lieu est irréprochable (ainsi que le travail des ingénieurs du son …) et les prestations des artistes aux styles variés sont toujours impressionnantes.

Sur le site du festival on peut lire:

« D’en bas, ce “mur d’humanité*” impressionne et souligne la grandeur du Théâtre Antique de Vienne.

* Claude Nougaro, lors de sa venue a dit être très ému de chanter devant ce “mur d’humanité”. 

Jeudi soir, j’ai assisté une fois encore à l’éclosion de cette magie, bercée par les performances de trois artistes successifs : Cyrille Aimée, Tigran, puis Melody Gardot.

Chaque année, la programmation est incroyable. EN 2015 pour les 35 ans du festival, vous pouvez la trouver ICI

  • Tigran, le Mozart des Carpates, mélange de manière inouïe les styles musicaux : les musiques classiques, folkloriques du Bosphore au Caucase, le rock , musique électronique et le jazz.

  • Chanteuse, pianiste, guitariste, auteur-compositeur et personnalité troublante, Melody Gardot est originaire de Philadelphie. Son style est fait de jazz vocal mêlé au folk, au blues ou à la pop et sa voix envoûtante nous porte jusqu’au bout de la nuit et du plaisir en partageant sa musique, sa poèsie, et sa grande humanité.

 

Pour ceux qui le souhaitent voici deux vidéos qui parleront de sa sensibilité et de son parcours. Mieux que ces photos d’une qualité exécrable.

 

 

Et vendredi soir Concert Gilberto Gill et Caetano Veloso !

Longue vie à JAZZ A VIENNE