Jazz à Vienne : Soirée Angélique Kidjo et Ibrahim Maalouf « Queen of Sheba »

« Jazz à Vienne » fait partie des rendez-vous jazz annuels avec « Jazz à Montreux » ou « Jazz à Marciac ». Les amateurs comprendront que l’on ne peut se passer de ce rendez-vous annuel, même si le réveil est difficile le lendemain pour partir travailler aux aurores.

Durant la soirée du 11 juin eu lieu le concert réunissant Angélique Kidjo et Ibrahim Maalouf pour célébrer les énigmes posées par la Reine de Saba au Roi Salomon.

Avec le North Sea et le festival de jazz d’Antibes, le concert à Jazz à Vienne fait partie des trois dates mondiales uniques qui marquent la rencontre d’Angélique Kidjo et d’Ibrahim Maalouf sur scène, pour cette création unique en son genre.

Angélique Kidjo est née en 1960 à Ouidah au Bénin, elle est déjà venue à Vienne pour rendre hommage à Nina Simone en 2009, puis en 2010 pour célébrer Makeba (Mama Africa) puis en 2017 pour honorer Célia Cruz. Cette année, elle est entourée de la trompette d’Ibrahim Maalouf et de l’Orchestre des Pays de Savoie, pour célébrer la reine de Saba (Sheba).

Ibrahim Maalouf est présent à Vienne chaque année, en 2017 il a rendu un vibrant hommage à Oum Kalthoum sur cette même scène. Sa présence talentueuse et sympathique occupe tout l’espace, et les mélodies que sa trompette susurre vous transportent jusqu’au bout de la nuit.

Cette création symphonique lui a valu une standing-ovation, et plusieurs rappels, le public désirant poursuivre le plaisir jusqu’au petit matin.

Merci aux musiciens talentueux, Angélique Kidjo et d’Ibrahim Maalouf, Magatte Fall  aux percussions, François Delporte à la guitare et Stéphane Galland à la batterie, les musiciens de l’orchestre des pays de Savoie, de nous avoir fait vivre cette soirée mémorable dans un Théâtre antique bondé devant plus de 7 500 spectateurs.

Texte et photos M. Christine Grimard

Publicités