Découvertes à la Fondation Louis-Vuitton -/- 3 -/-

Dialogue des cultures

En février 40, Charlotte Perriand est invitée par le gouvernement japonais pour conseiller la production de l’art industriel dans ce pays.

.

Photo Marie-Christine Grimard

Elle voyage dans tout le pays pour donner des conférences dans les écoles et les centres de productions, découvrant le savoir-faire et la culture de l’archipel

Photo Marie-Christine Grimard

En 1941 son exposition « contribution à l’équipement intérieur de l’habitation au Japon. Sélection, tradition, création. » Fait la synthèse de ses recherches et de ses productions locales.

.

Photo Marie-Christine Grimard

Elle y retourne de 1953 à 1955 pour concevoir une exposition sur le thème de la « synthèse des arts » avec la complicité de Fernand Leger et de Le Corbusier, elle montre « le rapport d’unité entre l’architecture, la peinture et la sculpture ».

Photo Marie-Christine Grimard

.

En avril 55 une exposition de ses œuvres aux grand magasins de Takashimaya veut montrer les « tendances et préoccupations de l’Occident » et la collaboration entre les artistes et les productions industrielles.

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

Sa collaboration avec des artistes , Fernand Leger, Harrington, Richier, Soulages, Calder, leurs tapisseries, céramiques, sculptures, tableau, rendent l’architecture vivante et montrent que cette « synthèse des arts » est un élément essentiel au besoin d’art de chaque homme.

.

Fernand Leger (photo mc grimard)

Sculpture Fernand Leger meuble charlotte Perriand

.

Photos Marie-Christine grimard

—> A suivre