Vidéo du jour : Feu !

“Tous les hommes aiment avant tout la lumière, ils ont inventé le feu.”

Guillaume Apollinaire

Les peintres

.

Vidéo Marie-Christine Grimard

.

Feu

Âtre

Passion

Chaleur

Lumière

Éruption

Éclairage

Chauffage

Allumettes

Étincelles

Ardeur

Amour

Action

Éclat

Âme

.

Photo Marie-Christine Grimard

To do list 80 : silence au coin du feu

« Je vais traverser cet hiver en silence, on ne peut s’approcher d’une rose rouge qu’en silence. J’ai au cœur un tourment de bois noir,je vais laisser tout ça virer au rouge et au clair. »

La plus que vive

Christian Bobin

.

Photo Marie-Christine Grimard

.

  • Se replier au coin du feu
  • Lire un peu puis refermer le livre
  • Relire la même phrase longuement comme on sucerait un bonbon
  • La prononcer à haute voix pour l’entendre chanter
  • Garder un peu les mots sur le bout de la langue pour les savourer plus longtemps
  • Se taire et l’entendre résonner à ses oreilles
  • Écouter les flammes murmurer entre elles
  • Apprécier le silence qui suit
  • Espérer que l’hiver sera long pour avoir le temps de recommencer
  • Regarder danser le feu jusqu’au petit matin

.

Photo Marie-Christine Grimard

Photo du jour : Choc

« C’est bien la pire folie que de vouloir être sage dans un monde de fous. »

Érasme

 

DSC_0299

Photo M.Christine Grimard

 

Le monde est en feu.

Ce monde dans lequel je vis, est-il devenu fou ?

La vie humaine n’a-t-elle plus aucune valeur pour que tout le reste ait plus d’importance que de la préserver ?

On tue au nom de tout et n’importe quoi.

De quel droit, quiconque prend-t-il la vie d’une autre humain ?

Au nom de qui ? En vertu de quelle folie ?

Aucun prétexte ne permet cela.

Les hommes ont eu la chance d’apparaître sur terre, mais ils ont oublié ce privilège.

Ils passent si peu de temps ici, pourtant. Ils trouvent cela normal. Si normal, qu’ils s’octroient le droit de s’étaler sans vergogne. Ils prennent la place de toutes les autres espèces. Ils se servent, et ils rejettent le reste. Peu importe, s’ils ne laissent derrière eux que mort et désolation.

De quel droit ?

Qu’est devenu ce monde qui était le mien ?

Pourquoi ?

Pourquoi autant d’égoïsmes, d’intolérances, de violences, de manque de compassion, de mauvaise volonté, de meurtres, de guerres, de massacres ?

Je m’efforce chaque jour, de trouver un instant de paix, un moment de magie, une once de plaisir, une seconde de paix.

Je me focalise sur les mots des porteurs de lumière.

Simplement pour survivre.

Juste pour garder les yeux rivés sur la lumière.

Pour pouvoir avancer plus loin.

Mais certains jours, il est difficile de garder un peu d’espoir en l’humanité …