Photo du jour : jour de tri 

Jour de rangements où l’on fait disparaître les ombres et les lumières du passé, par strates successives, en vidant tiroirs et placards.

Jour d’émotions, portées le cœur en bandoulière, devant chaque note griffonnée de l’écriture soignée de ma mère ou des lettres ogivales de mon père.

Faire table rase.

Sourire bêtement devant une petite caisse enregistreuse en métal rouge étiquetée en centimes de francs, puis pleurer devant un album de photos jaunies d’une période oubliée où l’on voit sa mère sourire comme une gamine à la vie qu’elle imagine.

Se sentir aussi fragile qu’une feuille morte dans un souffle de tempête.

Se sentir moins que rien. 

Rentrer épuisée et se coucher un moment pour ne plus sentir ce poids qui écrase le cœur.

Ouvrir les yeux  quand une éclaircie soudaine traverse mes paupières. 

Rester bouche bée devant le magnifique spectacle offert par la lumière du couchant. Se laisser éblouir. Ne plus penser. Se laisser porter par la vie qui va.

Et se réjouir de continuer la route…

Photo M.Christine Grimard

Publicités

Human, film de Yann Arthus-Bertrand

Parce que ce film m’a bouleversée

Parce que la beauté de cette planète est ce qui me porte

Parce que la rudesse de cette vie est parfois si grande

Parce que nos forces réunies pourraient en adoucir les jours

Parce que tous ces regards tendus sont aussi les miens

Parce que je croise ainsi des centaines de regards chaque semaine

Parce que je les écoute et les aime

Parce que leur mort est aussi la mienne

Parce que leurs larmes sont aussi les miennes

Parce que leurs joies me portent vers la lumière

Parce j’ai de la compassion pour leur souffrance et de la passion pour ce qu’ils sont

Parce qu’ils me donnent autant qu’ils reçoivent de moi

Parce que nous sommes embarqués sur le même navire

Parce que le voyage aurait pu être si beau sans la peur, la violence, la guerre, la famine

Parce que tes errances sont les miennes, humain de la terre

Parce que les bourreaux et les victimes saignent du même sang

Parce que toutes les femmes souffrent quand l’une d’elle est violentée

Parce que tous les enfants devraient avoir une enfance heureuse et insouciante

Parce que tous les hommes qui choisissent la violence tuent l’enfant qui vivait en eux

Parce que cette vie est la seule que nous ayons

Parce que cette vie que nous avons reçue comme un cadeau, est notre seul trésor

Parce que nous avons un rôle à jouer sur cette terre et dans cette vie, et qu’il nous appartient de le sublimer

 Parce que je suis un humain parmi ces six milliards d’humains.

http://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/direct-regardez-en-avant-premiere-le-film-inedit-de-yann-arthus-bertrand-human_1097791.html#xtor=CS1-6-%5Btwitter#xtor=CS1-6-%5Btwitter%5D

 

Pour tous ceux qui désirent le voir, suivez le lien ci-dessus.

Yann Arthus-Bertrand a mis trois ans pour recueillir des milliers de témoignages d’humains de tous pays, de toutes confessions, de toutes sensibilité, leur a posé une quarantaine de questions identiques. Leurs mots m’ont bouleversée, leurs regards et leurs émotions ouvrent l’esprit sur l’immensité des différences qui peuplent notre terre, et sur la recherche universelle qui est la nôtre, celle de la paix et du bonheur. Ces témoignages sont entrecoupés de prises de vues aériennes comme dans le film Home et mettent l’accent sur l’urgence du drame écologique qui détruit notre planète. la musique qui accompagne les images, reprenant les chants des peuples du monde, est interlocuteur supplémentaire, magnifique.

Un grand merci à Yann Arthus-Bertrand pour ses partages.

Voici comment son film a été accueilli aux Nations Unies