Un été bleu horizon (4)

« Un nuage ne sait pas pourquoi il se déplace justement dans telle direction et à telle vitesse, Il ressent une impulsion… C’est la place où il doit aller maintenant. Mais le ciel connaît les raisons et les modèles derrière tous les nuages, et tu les connaîtras aussi, lorsque tu t’élèveras assez haut pour voir au-delà des horizons. »

Le Messie récalcitrant, Illusions,

Richard Bach

Photo Marie-Christine Grimard

.

Être en vacances

Poser mes valises

Déposer le fardeau

Ne rien faire

Mais le faire bien

Rester là en silence

Le nez au vent

Regarder passer les nuages

Décider de la direction

À suivre

Ou à éviter

Attendre à la croisée des chemins

Que le vent me porte

Vers cet ailleurs

Où le sable est plus doux

Faire un pas de côté

Choisir de sortir

Des sentiers battus

En toute liberté

.

Photo Marie-Christine Grimard

Un été bleu horizon (3)

« Tâchez de garder toujours un morceau de ciel au dessus de votre vie. »

Du côté de chez Swann – Proust

Photo m Christine Grimard

Certains ciels donnent envie de les contempler en silence jusqu’à la fin du jour.

Ici, plus qu’ailleurs sans doute.

Envie de se laisser porter par le vent en suivant la crête des vagues.

Photo m Christine Grimard

Certains matins portent en eux des envies d’aquarelle.

Mais il faudrait en avoir le talent.

Je n’ai que celui de regarder et d’attraper l’instant qui passe.

Un instant de lumière hésitant entre verts et bleus.

Photo Marie-Christine Grimard

Un nuage passe devant le soleil.

Une ombre s’étire sur le sable.

Le vent tourbillonne et l’horizon danse.

Au loin des nuées déploient leurs ailes.

Ce sont les anges qui s’en vont au bal…

L’été en bleu horizon (1)

Photo m Christine Grimard

En arrivant près de la côte, on choisit toujours de prendre la route de la corniche, même si cela ajoute quelques kilomètres aux sept-cents que nous parcourons environ pour rejoindre le sud de la Vendée depuis la région lyonnaise.

Chaque fois, c’est le même émerveillement :

D’abord le parfum iodé des algues porté par la brise marine,

Puis la palette des bleus, du plus haut du ciel au plus profond de l’océan, allant du bleu horizon jusqu’au turquoise de la frange des vagues,

Et enfin le murmure du ressac qui s’écoule entre les galets annonçant l’explosion des rouleaux sur les rochers du puy d’enfer.

Oubliée la fatigue du voyage et celle de toute l’année de travail.

Un instant suspendu. une respiration, un regard vers l’horizon. Ici l’air est léger, comme la vie, comme la caresse du vent d’été.

Encore un été bleu horizon à déguster et à partager…

Journal : nuances de gris

.

Dans la brume

On peut

Peu à peu

Perdre de vue

La vraie valeur

Des goûts et des couleurs

.

Photo. Christine Grimard

.

Peu à peu

On peut

Se laisser

Enserrer

Le cœur

De peur

De douleur et de brume

De grisaille et d’écume

.

Photo m Christine Grimard

.

Peu à peu

Un filet de bleu

S’étire et se glisse

La lumière expire

Déchirant le gris

Et le ciel soupire

.

Photo m Christine Grimard

.

Peu à peu

Si l’on n’y prend garde

La lumière s’enfuit

Et la vie la suit

Comme par mégarde

À tout petit feu

Un été bleu outre-mer (1)

« Les couleurs inspirent les mots et les mots inspirent les couleurs. »

« Ahlam » – Marc Trévidic

Photo M.christine Grimard

..

Bleu Outre-mer

Bleu ciel

Bleu roi

Bleu majorelle

Bleu canard

Bleu pastel

Bleu indigo

Bleu marine

Bleu nuit

Bleu turquoise

Bleu cyan

Dans une maison aux volets bleus, sous le ciel océanique exactement, cernée d’agapanthes mauves, de lavandes pastel et de buddleias indigo, je laisserai les mots bleus se poser en toute liberté sur cette page. Je les écouterai chanter et essayerai de vous raconter leurs histoires.

Ne l’en veuillez pas si je n’ai emporté que de l’encre violette dans ma valise…

Un vent de printemps (10) : Bain de bleu

« On peut dire la couleur des yeux gris nuancés de bleu pâle.

Cependant on ne rend pas avec des mots la tendresse d’un regard.

Or, j’avais faim de cette tendresse.

Il me semble que ce que nous faisons de plus sérieux sur cette terre, c’est d’aimer, le reste ne compte guère. »

-Partir avant le jour –

Julien Green

*

 

 

Photo M.christine Grimard

 

*

Quelques jours entre parenthèses

D’un bleu à l’autre

Outremer

Océan

Ciel

Au choix !

*