Un été bleu outre-mer (18)

« Je me laisse envahir par l’immensité du ciel et par l’odeur des vagues. »

L’amour de loin (2001)

Amin Maalouf

.

Photo m Christine Grimard

Je viens ici depuis vingt-cinq ans, en suivant les sentiers qui traversent les marais, on parvient jusqu’à estuaire du Veillon. C’est un lieu sauvage où les ostréiculteurs travaillent.

Plus rien ne barre l’horizon depuis la tempête Xynthia de février 2010. La dune qui était très haute et empêchait de voir l’océan au bout de l’estuaire, a commencé à disparaître progressivement emportée par les grandes marées hivernales et les tempêtes successives.

En été 2010 puis 2011, j’avais photographié les kitesurfeurs depuis le même sentier, (photos ci-dessous) la hauteur de la dune avait déjà diminué de moitié. Aujourd’hui, il n’y a plus de dune (photo ci-dessus).

.

Photo m Christine Grimard 2010

Photo m Christine Grimard 2011

Publicités