Un été bleu outre-mer (17)

« Combien d’hommes profondément distraits pénétrèrent dans des trompe-l’œil et ne sont pas revenus. »

Jean Cocteau

.

Photo m. Christine Grimard

.

Les vacances touchaient à leur fin.

Elle n’avait pas envie de rentrer.

Retrouver la ville sous la canicule, les rues surchauffées, les gens pressés et impatients.

Ici, les ruelles étaient bordées de maisonnettes sans étage, les façades claires toutes différentes donnaient à la ville des airs de demoiselle en dentelles.

On s’attendait à voir déboucher au coin de la rue, des couples en costumes de la belle-époque.

Elle s’accorda encore quelques heures de flâneries avant de prendre son train.

Se replonger dans les contraintes horaires ne l’enchantait pas.

Avec un peu de chance, elle pourrait rater le train…

Lorsque la porte s’ouvrit devant elle, elle n’hésita pas une seconde. Elle avait toujours adoré les roses trémières. Un parfum de chèvrefeuille tournait entre les murs. Elle franchit le seuil en souriant à la mouette qui passait au dessus d’elle…

Publicités

Un été bleu outre-mer (16)

« Les oiseaux libres ne souffrent pas qu’on les regarde.

Demeurons obscurs, renonçons à nous près d’eux. »

Les Matinaux – René Char

.

Photo M. Christine Grimard

Au bord de l’estran

L’oiseau indifférent passe

Planant sous le vent

.

Un été bleu outre-mer (15)

« Le fée des eaux, gardienne du mirage, tient tous les oiseaux du ciel dans sa main. Une flaque contient un univers. Un instant de rêve contient une âme entière. »

L’eau et les rêves essai sur l’imagination de la matière (1942)

Gaston Bachelard

.

Photo m. Christine Grimard

.

Flaque de ciel

À admirer

Reflets de miel

Nuages à pied

.

Un monde en bleu

Où la lumière

Court en lisière

Devant mes yeux

.

Un autre monde

Où les fées passent

Et font la ronde

Sous la surface

.

Juste un miroir

Que le soleil

Peindra ce soir

D’un beau vermeil

Un été bleu outre-mer (14)

« Le bateau est plus en sécurité quand il est au port mais ce n’est pas pour cela qu’ont été construits les bateaux. »

Le pèlerin de Compostelle

Paulo Coelho

.

Photo m. Christine grimard

Dans le port des Sables d’Olonne, le nombre des bateaux de pêche diminue chaque année.

Ils sont remplacés peu à peu par des bateaux de plaisance qui empruntent le chenal leur permettant d’accéder à la haute mer .

L’image de la ville de Sables est désormais liée à cette de la course du Vendre Globe.

Photo m. Christine grimard

Tout au long de la promenade le long de la plage du « Remblais » des plaques commémoratives rappellent aux passants le nom des vainqueurs des courses du Vendée Globe depuis Titouan Lamazou , premier vainqueur en 1990.

Photo m. Christine Grimard

Chaque fois que je chemine le long du chenal, je pense aux navigateurs qui affrontent l’océan tous les quatre ans avec un courage qui me laisse rêveuse..!

Hommage à eux, vainqueurs ou non et à tous les sablais qui sont présents pour les accueillir quelque soit l’heure de leur retour au port !

Un été bleu outre-mer (13)

« Depuis quand, par temps clair, n’avons-nous pas contemplé la courbure de l’horizon ? »

Magique étude du bonheur

Vincent Cespedes

.

Photo m. Christine grimard

Quel privilège que de pouvoir regarder l’horizon sur la mer

Ligne impalpable qui avance avec nous

Petit trait lumineux à peine marqué

Ton sur ton

Gris sur gris

Bleu sur bleu

Rester là

Se laisser bercer par le vent

Se baigner dans la lumière

Juste pour le plaisir

D’exister

.

Vidéo m. Christine Grimard

Un été bleu outre-mer (12)

« Les choses vivantes sont toujours des souvenirs.

Nous sommes tous des souvenirs vivants de choses qui étaient belles. La vie est le souvenir le plus touchant du temps qui a produit ce monde. »

Les solidarités mystérieuses

Pascal Quignard

.

Photo M. Christine Grimard

.

Se sentir aussi vivant

Que ce chien courant

Libre sous le vent

Pour débusquer les goélands

.

Photo M. Christine Grimard

.

Se sentir planer

Comme cet oiseau si léger

Au cœur de l’été

Tout à son plaisir de voler

.

Photo m. Christine grimard

.

Se forger des souvenirs

Aussi beau que ses désirs

Et ne garder que le plaisir

De partager sa joie de vivre

.

Un été bleu outre-mer (11)

« Je te promets le sel au baiser de ma bouche

Je te promets le miel à ma main qui te touche… »

Jean-Jacques Goldman

.

Photo m. Christine Grimard

.

Sel qui

Donne la vie

Ou la brûle

.

Sel rare

indispensable

Et précieux

.

Sel

Fruit de la mer

Du soleil et du vent

.

Sel

Cristaux des paludiers

Fils de l’océan

.

Sel

Fruit du travail des hommes

Emprisonnant l’océan

Creusant les étriers

Modelant les salines

Sculptant les œillets

Récoltant patiemment à la nuit tombante

La fleur violine dessinée sur le marais

Par la lumière dansant sous le vent

.

Fleur de sel

Cristaux légers au parfum de violettes

Donnant un peu plus de goût à notre vie.

.

Photo M. Christine Grimard