Phrases 45 : Mots fleuris

« Pendant une bouffée de silence, épaisse comme une brume,

je viens d’entendre choir sur la table voisine les pétales d’une rose qui n’attendait,

elle aussi, que d’être seule pour défleurir. »

Colette

*

iphone oct 054

Photo M.Christine Grimard

*

  • L’espace d’un instant, elle crût que le temps ne lui était plus compté, l’éternité s’avançait à sa rencontre sur le chemin; dans un souffle, elle s’éveilla lorsqu’un rayon de lune lui caressa la joue, compta ses pétales puis rassurée se rendormit.
  • Dans une bouffée de brume, la rose émergea de son rêve d’alizés; elle défroissa ses pétales, se rafraîchit d’une larme de rosée, frissonnant sous la caresse du vent de l’aube; c’était septembre, l’été ne reviendrait pas.
  • En s’éveillant, elle sût que ce jour d’automne serait son dernier; elle rassembla sa joie de vivre pour déplisser ses pétales et étendit ses étamines au soleil de septembre pour que tout le jardin se souvienne de sa couleur inimitable.

*

Phrases 44 : Mots étoilés

« Nous sommes tous dans le caniveau,

mais certains d’entre nous regardent les étoiles. »

Oscar Wilde
*

photo M.Christine Grimard

 

  • Marcher au niveau de la mer sans autre but que de saisir l’instant où les étoiles descendent se baigner entre les rochers.
  • Savoir que rien n’est plus important que l’instant présent et savourer le parfum des étoiles en s’abreuvant de la rosée qu’elles auront déposée sur les pétales des roses au petit matin.
  • Se souvenir de la première étoile, remercier en silence le creuset qui a forgé la vie qui s’écoule dans mes veines, aussi précieuse et volatile que le sable qui coule entre mes doigts.

Phrases 43 : Mots lumineux

“La clarté, c’est une juste répartition d’ombres et de lumière.”
Johann Wolfgang Von Goethe
*

 

FullSizeRender

Photo M. Christine Grimard

*

  • J’ai fait le choix de la lumière pour rester vivante et si je focalise sur elle plutôt que sur les ombres qui l’enserrent, c’est pour garder l’espoir qu’elle m’accompagnera jusqu’au bout du chemin.
  • Que donner de mieux qu’un sourire à l’inconnu qui passe ? Peut-être un regard plein de lumière attentif à ce qu’il cache au fond du sien, peut-être un mot d’espoir à peine murmuré, posé juste au bord des lèvres comme on dégusterait sa vie juste du bout du cœur.
  • M’arrêter un instant devant cette feuille soulignée de clarté et retenir mon souffle pour ne pas la déranger dans son bain de lumière, juste un instant pour partager son plaisir, et sentir sur ma joue la caresse du dernier rayon du soleil en guise de « Bonsoir ».

Phrases 42 : Mots en passant

«Le souvenir est une voix brisée,

On l’entend mal, même si on se penche.

Et pourtant on écoute, et si longtemps

Que parfois la vie passe.

Et que la mort

Déjà dit non à toute métaphore.»

Yves Bonnefoy

*

IMG_5688

Photo M. Christine Grimard

 

  • Garde de ton passé le meilleur, oublie l’amertume des regrets et l’acidité des remords, tu ne construiras pas ta vie sur les ruines de ce qui aurait pu être, regarde devant toi la vie qui brille sous le soleil du jour qui se lève et avance vers sa lumière sans te retourner.
  • Souviens-toi du parfum des roses de juin, de la caresse du vent dans tes cheveux, de la chaleur de tes étés, pave ton chemin de tes meilleurs souvenirs, puise ta force dans l’amour donné, mais ne reste pas là à savourer les bons moments passés, avance vers ton avenir où il y a encore tant à découvrir.
  • N’oublie pas le plaisir des rencontres ni le parfum des baisers, les regards croisés et les sourires échangés, la danse du soleil dans les marais et l’éclat de l’aurore sur les genêts, la caresse du vent dans ta crinière ; n’oublie pas les douceurs de ta vie, profites-en pendant que tu la tiens !

Phrases 41 : Mots détaillés

« J’ai tout misé sur un amour qui ne peut entrer dans ce monde même s’il en éclaire chaque détail. »

Christian Bobin

*

Photo M. Christine Grimard

  • Aux premières heures du jour si tu es attentif, tu verras la lumière sublimer chaque détail et peu à peu se dévoileront les contours de ta vie telle que tu l’avais rêvée au plus sombre de ta nuit.
  • Chaque jour nous offre sa lumière et dépose sur notre chemin des signes pour nous guider sous la forme de détails parfois insignifiants, noyés sous l’abondance de l’inutilité qui nous occupe, saurons-nous les voir ?
  • Une colombe perchée sur un arbre près du portail lorsque je pars, une fleur soulignée de lumière, le chant d’une alouette, un morceau que j’aime à la radio, il me faut très peu de détails pour sourire à cette journée qui commence, très peu aussi pour que je m’en réjouisse encore quand elle finira.

 

Phrases 40 : Mots bêtes

« Jamais dans l’histoire, l’intelligence n’est arrivée à résoudre des problèmes humains lorsque leur nature essentielle est celle de la bêtise,

la plus grande puissance spirituelle de tous les temps. »

Romain Gary, Chien Blanc, 1970

*

IMG_5614

Photo M. Christine Grimard

*

  • En regardant jouer mes chiens, je me demande pourquoi certains hommes pensent que les animaux n’ont ni âmes ni intelligence, et si le mot « bête » choisi pour les désigner ne devrait pas être réservé à son usage d’adjectif et accolé uniquement aux bipèdes ayant soi-disant figure humaine.
  • Contrairement aux bêtes qu’ils asservissent les hommes ont perdu leur instinct semble-t-il, en même temps que le respect de leur semblables et de leur environnement ; sauraient-ils encore survivre sans l’aide de leurs béquilles techniques, prothèses électroniques qui gouvernent leurs vies à chaque minute ?
  • Selon la légende, les bêtes sont cruelles et sanguinaires, les bêtes sont dépourvues de bon sens et ne suivent que leur instinct, les bêtes ne pensent qu’à manger et assouvir leurs désirs sans se préoccuper du reste, il me semble que tous ces défauts sont bien plus présents chez certains hommes; mais je suis moi-même très naïve et très bête et accorde toujours le bénéfice du doute à chaque être rencontré…

*

IMG_6164

Photo M. Christine Grimard

*

« Il n’existe que deux choses infinies, l’univers et la bêtise humaine…

mais pour l’univers, je n’ai pas de certitude absolue.« 

Albert Einstein

*

Phrases 38 : Mots perlés

« Demain, je surprendrai l’aube rouge sur les tamaris mouillés de rosée saline,

sur les faux bambous qui retiennent, à la pointe de chaque lance bleue, une perle. « 

Colette

La naissance du jour

Photo M.Christine Grimard

 

  • Demain, je relirai Colette laissant ses mots  distiller leur magie goutte à goutte dans mon esprit puis nourrie de leur sève harmonieuse, j’habillerai mes rêves de ses perles ciselées.
  • La nuit a semé des notes boisées dans le jardin, laissant derrière elle un collier de perles nacrées où les premières secondes de soleil peindront un arc-en ciel qui irisera mon petit matin de joie.
  • Perle après perle, le jardin enfile ses jours et je décore ma vie de leurs reflets nacrés pour oublier la couleur des temps difficiles.
  • Je suivrai la route de la lumière de perles en perles, de joies en espoirs, de soupirs en sourires, écoutant le chant de la pluie sur les pierres jusqu’à ce que mon esprit s’envole avec elle.

Phrases 37 : Mots tourbillonnants

 « Il meurt lentement

Celui qui évite la passion

Et son tourbillon d’émotions

Celles qui redonnent la lumière dans les yeux

 et réparent les cœurs blessés…

Muere lentamente

quien evita una pasión y su remolino de emociones,

justamente éstas que regresan el brillo a los ojos

y restauran los corazones destrozados… »

Pablo Neruda

*

Photo M. Christine Grimard

*

  • Ne reste pas là à attendre que les vents te portent, choisis ta route, laisse-toi emporter par ta passion, sois toi-même contre vents tourbillonnants et marées, ta sincérité sera ta bannière, suis-la toujours, elle t’indiquera le chemin des étoiles.
  • Tout autour les nuages tourbillonnent, le temps poursuit sa course infernale, imperturbable tu planes sur les alizées fixant un point de l’horizon connu de toi seul, et rien ne te fera oublier le but que tu t’es fixé, pas même le parfum sucré des îles sous le vent.
  • Je ne me laisserai pas emporter par le tourbillon des regrets, il me reste si peu de temps pour comprendre d’où provient l’énergie qui nourrit mes rêves, si peu de temps pour apprendre à donner et à recevoir, si peu de temps pour déchiffrer le mystère qui décide de l’éclosion d’une vie, si peu de temps pour deviner ce qui vibre de l’autre côté du miroir, que je ne laisserai pas quelques détails insignifiants gâcher la fin de ma route.

 Phrases 36 : Mots d’illusion 

 « L’illusion est la première apparence de la vérité. »

Rabindranàth Tagore

*

10662205_684009525039998_4544700445076330657_o

Photo M. Christine Grimard

*

  • Tu vivras dans des maisons aussi hautes que ton orgueil, caparaçonnées de verre pour refléter le ciel et te donner l’impression d’y vivre, où l’air que tu respireras sera débarrassé des odeurs de la vie, où l’eau que tu boiras sera aseptisée, où tu seras désinfecté de tes espoirs, où les questions que tu te posais auront été broyées, où tes désirs seront repeints aux couleurs autorisées, où tu te regarderas mourir à petit feu sur l’écran de tes illusions.
  • Puisque tu étouffes ici, ne demande pas l’autorisation, prends une grande inspiration, passe la barrière de verre, ne te laisse pas arrêter par cette illusion de couleurs, la vie est là-bas, au-delà des nuages, où l’herbe est vraiment verte, où l’eau est vraiment bleue, où ton cœur est resté pour t’attendre dans la lumière de ton premier matin.
  • Ma fille, dépose ici toutes tes illusions d’un monde tel que tu l’aurais rêvé et retrousse tes manches, il faudra aimer les animaux, nettoyer les rivières et les mers, nourrir la terre et la laisser respirer sous tes pas, accepter tes frères et leurs erreurs, les convaincre aussi de te suivre puisque tu es celle qui connaît le secret de la vie, répandre autour de toi la force de ton amour en espérant que la lumière de ta bonté finisse par redonner espoir à cette terre afin qu’elle accepte de te laisser poursuivre ta vie.

***

Note : rappel de la consigne 

Laisser les mots venir se poser sur l’écran en liberté.

Lever les yeux sur la vie, laisser les images prendre forme et simplement les décrire, comme on en ferait le portrait en quelques lignes de fusain.

Trois phrases toutes simples.

Trois images suggérées que l’on voit danser sous ses paupières lorsqu’on a fini de lire la phrase.

Trois raisons d’en rêver lorsque la page est tournée.

Phrases 35 : Mots en toute liberté

« Le génie, c’est précisément, au moins en matière poétique, d’être fidèle à la liberté. »
Yves Bonnefoy

*

bourgeaons

Photo M. Christine Grimard

Au premier soleil, je retrouverai ma liberté de pousser n’importe où, sans contrainte, sans astreinte, sans tuteur, sans vergogne; je m’élancerai vers le ciel à la recherche de la lumière sans peur du lendemain et je laisserai éclater ma joie chaque jour jusqu’à ce que l’hiver me sèche, si le sécateur ne m’a pas interrompu prématurément.

Vous ne me volerez pas ma liberté de penser, ma liberté de pousser au soleil, ma liberté de choisir mes folies et mes ivresses, ma liberté de rêver; vous ne m’obligerez pas à pousser selon votre bon vouloir et si vous me liez à ce piquet, je laisserai mes racines s’insinuer en silence sous la mousse là-bas, et vous ne me verrez pas refleurir derrière la colline puisque seul votre pré carré vous intéresse.

Liberté de penser et d’agir selon sa conscience, nourrie de la sagesse des anciens, pimentée de la folie de la jeunesse, arrosée du miel des jours d’été, liberté de choisir selon son cœur, liberté d’aimer selon ses vœux, liberté de déambuler selon ses envies, liberté de décider de son avenir, liberté d’être utile ou inutile, liberté de choisir le jour de sa mort, liberté de suivre son propre chemin de lumière, combien d’entre nous la possèdent vraiment ?