Photo du jour : bonté-beauté

« La confiance, c’est la bonté des autres qui me la donne, ainsi que la beauté de la nature. »

Christian Bobin

Photo M Christine Grimard

.

La nature a bien des bontés

Pour nous

Elle offre toutes les beautés

Partout

.

Et nous qu’en savons-nous ?

Et nous qu’en voyons-nous ?

.

La nature est si généreuse

Avec nous

Elle offre une vie si précieuse

À tous

.

Et nous qu’en faisons-nous ?

Et nous que lui donnons-nous ?

Publicités

Photo du jour : transparence

« Les joies du monde sont notre seule nourriture.

La dernière petite goutte nous fait encore vivre. »

Jean GIONO

Photo M. Christine Grimard

..

La vie qui va

Simple comme le jour

En transparence

La vie qui danse

..

La vie avance

Tout en douceur

Belle comme un cœur

À l’évidence

La vie renaît

En quelques heures

Toute en couleur

Toute en douceur

..

La vie est là

Devant nos yeux

Tout simplement

Toute espérance.

Photo du jour : printemps ?

Photo M.Christine Grimard

20 mars

Printemps .. vous avez dit Printemps ?

Encore un peu frisquet, le printemps !

5.5 degrés

Encore en berne le printemps…

.

Mais non !

Un peu de tenue que diable !

Relevez la tête.

Le printemps est là.

Officiellement

Alors tout le monde relève la tête.

La lumière est là.

On se réveille

Debout là-dedans !

.

Photo M.Christine Grimard

To do list 70 : impressions de printemps naissant

Photo M. Christine Grimard

  • Apprécier Mars pour ses cieux chaotiques
  • Sortir de l’hiver en laissant la brume derrière soi
  • Marcher le nez dans les nuages et le cœur en bandoulière
  • Sourire au soleil qui caresse mes joues
  • Savourer la brise qui fait frémir les aiguilles de pins
  • Regarder s’éloigner l’hiver sans regrets
  • Se laisser éblouir par la beauté de l’instant

Journal : nuances de gris

.

Dans la brume

On peut

Peu à peu

Perdre de vue

La vraie valeur

Des goûts et des couleurs

.

Photo. Christine Grimard

.

Peu à peu

On peut

Se laisser

Enserrer

Le cœur

De peur

De douleur et de brume

De grisaille et d’écume

.

Photo m Christine Grimard

.

Peu à peu

Un filet de bleu

S’étire et se glisse

La lumière expire

Déchirant le gris

Et le ciel soupire

.

Photo m Christine Grimard

.

Peu à peu

Si l’on n’y prend garde

La lumière s’enfuit

Et la vie la suit

Comme par mégarde

À tout petit feu

Pourquoi la haine

En ces temps d’intolérance il est bon de relire certaines phrases comme celles écrites dans le blog de Dominique Hasselmann ce matin sur Métronomiques .

L’antisémitisme, le racisme, l’homophobie et la misogynie ont les mêmes racines : la haine de l’autre et la jalousie de ce qu’il est ou de ce que l’on imagine de lui. Les violences que ces idées absurdes ont engendrées à travers les âges sont innombrables et toutes condamnables.

Aujourd’hui, ces intolérances sont d’autant plus visibles qu’elles s’étalent sur la toile sous couvert d’anonymat ou non. Lire certains tweets attisant la haine de l’autre, me donne la nausée.

Que faire d’autre que les rejeter à chaque fois, en affirmant notre humanité.

Ne rien laisser passer ni « petite phrase soit disant humoristique » ni allusion oiseuse.

Appeler les choses par leur nom, l’intolérance est le poison de notre condition humaine.

Nous sommes tous sur le même bateau Terre qui va bientôt sombrer au fond de l’océan de notre bêtise humaine.

Que faisons-nous au quotidien pour faire barrage à la haine ?

Accepter l’autre est une nécessité et un enrichissement.

Il est temps de retrouver notre innocence enfantine, celle du temps où le monde était une promesse .

« Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis. »

Antoine de Saint-Exupéry

Citadelle

Photo m Christine Grimard