Nostalgie d’automne (6) : Questions en couleurs 

« J’aimerais vous écrire en couleurs. Par « écrire en couleurs » je veux dire : rendre hommage à cette vie dont les chars en feu paradent sous nos yeux obstinément clos.L’extrême sensibilité est la clé qui ouvre toutes les portes mais elle est chauffée à blanc et brûle la main qui la saisit.

Le Coeur – cette région non sentimentale que nous avons dans la poitrine, un volcan endormi de pensées. »

Christian Bobin

.

Photo m Christine Grimard

  • Quel artiste utilise une palette aussi riche ?
  • Qui a inventé les couleurs ?
  • Qui prend encore le temps de regarder les beautés de la vie ?
  • Qui pourrait vivre sans émerveillement ?
  • Qu’est ce qui aide à continuer le chemin ?
  • Quelles émotions nous portent vers le pire ou le meilleur ?
  • Qu’est ce qui fait battre notre cœur ?
  • Quelles couleurs nourrissent notre âme ?
Publicités

Nostalgie d’automne (5) : Haïku au vent d’automne 

« La beauté n’est qu’un souffle opposé au vent de la réalité. »

(Marina)

Carlos Ruiz Zafón

*

Photo M. Christine Grimard

*

Sous l’aile des mouettes

Palpite le cœur du monde

Beauté sous le vent

**

Au sommet des vagues

Chante le glacial Noroît

Un goéland passe

***

Plages désertées

L’estran libéré dessine

Son tableau d’écume

****

Au petit matin

Partirons les grands voiliers

Vers un autre été

******

Nostalgie d’automne (4): Vent de ci de là

« Dans le vent, les palmiers de l’Atlas époussettent les étoiles. »

Aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages 

Sylvain Tesson

*

Photo mchristine grimard

 
.

*^*^*

Petit 

Dans cent ans 

Les grands palmiers articulés 

Entraîneront les derniers oiseaux robotisés 

Vers un ciel devenu artificiel 

Où l’homme résigné 

Absent et seul

Oubliera 

Sa vie 

^*^*^

.

Nostalgie d’automne (3) : lumière frisante

« Nous ne pouvons vivre que dans l’entrouvert,

exactement sur la ligne de partage de l’ombre et de la lumière »

René Char

*

Photo m. Christine Grimard

**

Parfois le peintre habille

Ses pinceaux de lumière

Pour souligner l’éclat

De la vie qui luit

Devant lui

Nul besoin

De plus de couleurs

Toutes les nuances sont là

Qui palpitent sous la lumière frisante

Qui déjà ne réchauffe plus cette fin d’automne

***

Cet article étant le millième paru sur cette page, j’en profite pour remercier chaleureusement ceux qui ont apprécié les 999 précédents et/ou sont venus me le dire. 

Merci à vous !

Nostalgie d’automne (2) : rouille et or 

“L’automne raconte à la terre les feuilles qu’elle a prêtées à l’été.”
Georg Christoph Lichtenberg
*

*
Pose ta main sur la mienne
Traversons l’hiver ensemble
La neige recouvrira nos nervures
Et au printemps
Il ne restera de nous
Qu’ un nuage de poussière dorée
Qui s’envolera
Vers le couchant
Saupoudrant d’or
Les ailes des papillons
*

Nostalgie d’automne (1)

‪« J’ai cueilli ce brin de bruyère‬

L’automne est morte souviens-t’en‬

Nous ne nous verrons plus sur terre‬

‪Odeur du temps brin de bruyère‬

‪Et souviens-toi que je t’attends »‬

Apollinaire‬

*

Photo m Christine Grimard

*

Teintes d’automne

Du mauve des bruyères

Au roux des futaies

Couleurs de terre humide

Fragrances d’humus

Relents de labour

Mélanges de bruns et d’oranges

Saveurs de potimarrons

Nourrissant la nostalgie de l’été fini

Goût de crème de marrons

Persistant sur la langue

En attendant la saison

Des marrons glacés

*