Une image… une histoire : sans issue (3)

Photo Marie-Christine Grimard

Elle doit se dépêcher. Il faut qu’elle parte, elle va être en retard si elle traîne encore. La porte semble se refermer doucement, poussée par le vent. Il faut qu’elle l’atteigne avant qu’elle claque. Au-dessus d’elle, la mouette a disparu. Elle ne l’a pas vu partir.

Un sentiment d’urgence l’envahit. Elle ne sait plus pourquoi mais il faut qu’elle se dépêche. Elle devait prendre un train ou alors un bus, ou peut-être qu’on l’attend. Pourquoi elle ne se souvient pas ? C’est pénible. Et ce marteau piqueur dans ses oreilles, ça va durer encore longtemps ?

Derrière elle, la mésange bizarre pousse un cri. Surprise, elle se retourne. Quelqu’un est là, au bout du sentier qui lui fait un signe de la main. Qui est cette femme ? Elle lui est familière pourtant…

Elle lève la main pour lui répondre. L’inconnue lui sourit, le regard plein d’une infinie douceur. Au moment où elle franchit la porte, gardant la main sur la poignée pour qu’elle ne se referme pas sur elle, elle l’entend lui murmurer :

– Dépêche-toi de retourner là-bas mon enfant. Tu as encore beaucoup de choses à faire. Ne te retourne pas. Nous nous reverrons plus tard. Je t’aime !

…………….

– Madame c’est vous qui avez appelé les secours ?

– Oui, c’est moi ! Elle est tombée là, devant moi, d’un seul coup ! Elle était immobile devant cette peinture depuis je ne sais combien de temps, en plein soleil. Je la regardais de ma fenêtre et je l’ai vue tomber comme une pierre ! Vous croyez qu’elle est morte ?

– Non, mais il s’en est fallu de peu. Heureusement que nous étions pas très loin. On va la transférer rapidement aux urgences neurologiques, elle a entrouvert les yeux et nous a dit son prénom. Mais elle a oublié son nom. Vous avez fait ce qu’il fallait, ne vous inquiétez pas. Vous avez une idée de son identité ?

– Non, je ne l’avais jamais vue auparavant. Mais son sac est tombé au bord du trottoir. Regardez, il y a sûrement des papiers à l’intérieur.

– Merci beaucoup, madame. Rentrez chez vous maintenant. On s’en occupe.

– Aller les gars, on la transfère à Neuro. Ils l’attendent au bloc. On y va !

—> FIN

27 réflexions sur “Une image… une histoire : sans issue (3)

  1. lui reste à revenir comme ordonné

    Aimé par 1 personne

  2. Fin de l’histoire que chacun pourra interpréter à sa façon 🙂
    Bon dimanche Marie-Christine 🌹

    J'aime

  3. Oui les histoires dont on peut interpréter la fin comme on veut, sont toujours pleines de charme, bravo !

    Aimé par 1 personne

  4. Un scanner (mais pas depuis son téléphone) devait la rassurer plus tard : le retour à la surface de sa conscience d’un souvenir enfoui avait provoqué le choc cérébral. Le passé s’invite ainsi parfois sans prévenir d’un coup de sonnette…
    Belle nouvelle ! 🙂

    J'aime

  5. Bon jour,
    Diantre, ce monde ci doit être cartographié par les hautes instances aussi chaque personne se voit attribuée un espace dédié pour les soins … 🙂
    Max-Louis

    J'aime

    • 🙂
      Chaque personne possède sans doute son jardin secret où ses rêves l’emportent quand la réalité s’est faite trop lourde. Vous ne pensez pas ?
      Merci Max-louis pour votre visite dominicale et belle journée à vous 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Possiblement, possiblement … et il est possible aussi que je me suis aventuré trop avant dans mon commentaire … 🙂
        Merci à vous et belle journée Soleil également.
        Max-Louis

        Aimé par 1 personne

      • Je n’ai pas encore été me promener dans l’espace dédié que vous évoquez et n’ai jamais rencontré ces hautes instances. Bien que j’ai croisé plusieurs personnes dans ce cas dans ma vie quotidienne.
        Tout n’est donc qu’invention comme dans chaque fiction, ou peut-être intuition, qui sait ?

        Aimé par 1 personne

      • En fait, je pensais retourner la question : notre réalité est-elle bien notre réalité ? 🙂

        Aimé par 1 personne

      • De nombreuses personnes plus compétentes que moi ont tenté de répondre à cette question. Notre réalité est-elle une illusion, une parmi d’autres réalités parallèles, ou inventons-la à mesure. Qui est l’auteur du scénario, qui écrit la partition et qui sont les musiciens ?
        Il est certain que parfois, d’autres réalités affleurent la nôtre, et nous égarent.
        La réalité de notre monde semble tellement écrasante au regard de notre insignifiance, qu’il faut bien parfois s’en inventer un autre à notre taille.

        Aimé par 1 personne

  6. La réalité et l’au-delà se sont rencontrés un bref instant. Il arrive parfois que nous touchions du doigt l’autre côté de la vie dans les moments extrêmes où la conscience s’envole et où enfin on ouvre les yeux sur le sens de l’existence…

    Aimé par 1 personne

    • Ceux qui ont fait ce court voyage sont plus nombreux qu’il n’y parait. Ils en reviennent en général transformés à jamais. D’autres n’en gardent aucun souvenir. Mais chacun d’eux vit sa vie différemment après ce genre d’expérience.
      Pour ma part, je n’ai fait qu’imaginer, mais ce mystère-là m’habite et m’interroge depuis longtemps.

      Aimé par 1 personne

      • Après la disparition de ma toute petite fille, j’ai écrit un roman réinventant ainsi ces circonstances douloureuses. J’y parlais d’un tunnel et d’une lumière intense. En évoquant ainsi l’au-delà, je ne connaissais pas les récits des expériences de mort imminente. Depuis, je m’interroge…

        Aimé par 1 personne

      • Merci infiniment pour votre témoignage malgré la grande douleur qui est la vôtre. Devant un tel drame, l’écriture est une aide précieuse, elle permet de laisser couler le chagrin et d’apercevoir cette lueur d’espoir au bout du tunnel. Chacun a ses propres expériences en la matière. Pour ma part, je crois que nos amours ne disparaissent jamais aussi longtemps que nos pensées les accompagnent.
        Laisser courir ses intuitions permet de ne plus en avoir peur.
        Parfois aussi il faut se forcer à laisser venir les images sans en avoir peur.
        Mes pensées vous accompagnent.

        J'aime

      • Merci pour vos mots si précieux. 😊

        Aimé par 1 personne

  7. le « tunnel », chaque personne je pense l’a un jour vu en rêve mais …. en était ce vraiment un ?
    ou alors l’as ton réellement emprunté puis sommes nous revenus ?

    Aimé par 1 personne

  8. La dernière peinture de ce triptyque est poignante
    le lecteur, lui aussi retourne à la réalité
    et le choc, même virtuel, est lui aussi violent.
    De quoi nous faire apprécier la présence/circulation
    de l’air dans nos poumons
    des sensations au bout de nos chairs
    des présences ici ou là bas.
    Merci pour cette réalité (en trompe l’oeil)
    ce rêve
    et cet invitation à l’éveil.

    Aimé par 1 personne

    • C’est un peu ce que je craignais en l’écrivant, que le choc ne soit trop violent pour lecteur…
      Mais l’espoir est quand même au bout du chemin dans notre pays au moins. Celui que l’on puisse la sortir de ce coma puisqu’il y a tant de personnes qui travaillent à sauver les autres ici.
      Désolée de ce choc, Luc mais parfois lorsqu’on affronte la réalité et qu’on la surmonte, on a appris à être plus fort.

      J'aime

  9. Merci pour cette histoire imaginaire que j’ai bien apprécié. Bonne soirée à vous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.