Photo du jour : briques de ciel

Photo M . Christine Grimard

Construire des murs

Et les habiller de ciel

Pour oublier qu’il est si loin

Pour oublier qu’il est si grand

Construire des murs

Entre les hommes

Pour oublier qu’ils sont si proches

Pour oublier qu’ils sont si frères

..

Construire des murs

Tout habillés de verre

Pour oublier qu’il fait si noir

Au fond des coeurs et des couloirs

Construire des murs

Autour des corps, autour des vies

Pour séparer les gens qui s’aiment

Pour oublier les ressemblances

Construire des murs

Autour des cœurs, autour des nuits

Pour oublier qu’ils étaient frères

Au temps des rires et des lumières

24 réflexions sur “Photo du jour : briques de ciel

  1. C’est beau ce que tu as écrit, et c’est tellement vrai. Beaucoup de sensibilité… je suis fan!
    Beau vendredi Marie-Christine ⚘

    Aimé par 1 personne

  2. ne construire de murs que pour protéger, avec des ouvertures qui laissent passer monde et frères humains

    Aimé par 1 personne

  3. et si nous devenions toutes et tous des passe muraille ?

    Aimé par 1 personne

  4. Beau ! Vrai ! Et ils sont de plus en plus haut…

    Aimé par 1 personne

  5. Joli et juste… comme toujours.

    Aimé par 1 personne

  6. « À la sainte Jacqueline, froid et bruine. »

    Aimé par 1 personne

  7. Très beaux mots et superbe photo. Bonne journée à vous

    Aimé par 1 personne

  8. Les murs trompent…
    L’élancé vers le ciel est beau, comme un espoir malgré tout.
    Les mots sont aussi architecture et servent ici de ciment presque invisible. 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Trump construit le mur de la honte alors que d’autres ont détruit le mur qui séparaient les familles, comme celui de Berlin en 89.
      On régresse vers un monde où chacun se méfie de l’autre, et où les guerres anéantiront ce qui reste de beau sous nos pas.
      Merci d’être venu lire ce poème et d’avoir apprécié les mots 🙂

      J'aime

  9. C’est beau et douloureux à la fois
    oui
    ces tours de verre son des mensonges verticaux
    élevés à la gloire de l’opacité
    car elles gavent de lumière
    ceux qui ont le privilège du point haut
    (les derniers étages sont comme un pyramidion)
    et renvoient comme des miroirs
    l’extérieur à lui-même.

    [aparté : Souvent je dis aimer les maisons
    à condition
    qu’il n’y ait pas trop de murs

    et que
    s’il n’y a pas de toit
    c’est bien aussi. (sourire)²

    la plupart du temps (sauf pour se protéger du froid et de la pluie)
    nous n’aurions besoin ni de murs ni de toit
    si nous n’étions pas
    serrés dans des surfaces trop petites
    et de ce fait,
    si méfiants les uns vis-à-vis des autres]

    derrière le mur
    les murmures

    Aimé par 1 personne

  10. Quand certains érigent des murs, Marie-Christine bâtit des ponts ! Et les routes qui mènent aux ponts.

    Aimé par 1 personne

    • C’est un très gentil compliment qui me touche particulièrement, c’est en effet ce que j’essaye de bâtir au quotidien, des ponts entre les hommes… et de rafistoler les fissures du chemin commun.
      Belle soirée à vous et merci de votre visite sur cette page 😉

      J'aime

  11. Je découvre votre blog via celui de Georges. De bien jolis mots que je ne puis qu’apprécier et une photo lumineuse et bien cadrée pour les accompagner

    Aimé par 1 personne

Répondre à Christian 🐻 Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.