Un été bleu outre-mer (18)

« Je me laisse envahir par l’immensité du ciel et par l’odeur des vagues. »

L’amour de loin (2001)

Amin Maalouf

.

Photo m Christine Grimard

Je viens ici depuis vingt-cinq ans, en suivant les sentiers qui traversent les marais, on parvient jusqu’à estuaire du Veillon. C’est un lieu sauvage où les ostréiculteurs travaillent.

Plus rien ne barre l’horizon depuis la tempête Xynthia de février 2010. La dune qui était très haute et empêchait de voir l’océan au bout de l’estuaire, a commencé à disparaître progressivement emportée par les grandes marées hivernales et les tempêtes successives.

En été 2010 puis 2011, j’avais photographié les kitesurfeurs depuis le même sentier, (photos ci-dessous) la hauteur de la dune avait déjà diminué de moitié. Aujourd’hui, il n’y a plus de dune (photo ci-dessus).

.

Photo m Christine Grimard 2010

Photo m Christine Grimard 2011

Publicités

23 réflexions sur “Un été bleu outre-mer (18)

  1. Les dunes disparaissent… Un roman de science fiction américain s’appelle « Dune ». La réalité est une marée inexorable (belles photos)… 🙂

    Aimé par 1 personne

    • Merci à vous.
      Oui la configuration des plages change à grande vitesse comme notre temps qui s’enfuit et la banquise qui fond…

      J'aime

      • Faut-il s’inquiéter pour autant ? Le Hulot veille d’un œil et son action permanente épate le monde entier… À lui tout seul, avec sa détermination et son pragmatisme incomparables, Il sauvera la planète, n’en doutons pas ! 😉

        Aimé par 2 personnes

      • Les plages de sables fondent inexorablement et les plantes fragiles qui poussaient à leur somment disparaissent avec elles, mais à l’échelle du temps de la planète, c’est probablement insignifiant.
        À notre échelle cependant, sur une vie humaine les marées emportent ce qui faisait notre paysage familier et nos souvenirs avec, parfois cela fait mal.

        Aimé par 1 personne

  2. C’est bouleversant.

    Aimé par 1 personne

  3. Le littoral change constamment. En Normandie, Vikings et Normands venaient garer leurs bateaux parce que des bras de mer s’enfoncaient profondément dans les terres.
    Maintenant c’est de la terre avec parfois des villes au-dessus, comme Deauville ou Cabourg.

    Aimé par 3 personnes

    • Ici, les navires remontaient jusqu’à la ville de Talmont-Saint-Hilaire du temps de Richard Coeur de Lion et actuellement le chenal est totalement ensablé. La plage a changé de configuration de nombreuses fois, mais lorsque l’on voit ce changement brutal sur une décennie seulement, c’est très impressionnant !

      J'aime

  4. Impressionnant !
    Les nuages de la troisième photo sont magnifiques.

    Aimé par 1 personne

  5. C’est saisissant, je ne savait pas que certaines dunes pouvaient disparaître de la sorte. Également très beau cliché avec ces gros nuages menaçants..Bonne journée à vous 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. « À la saint Barthélémy, la grenouille sort de son nid. »
    « Pluie de la saint Barthélémy, de la vigne est l’ennemie. »

    Aimé par 2 personnes

  7. De mon point de vue, je trouve que l’on distingue assez mal les kitesurfeurs… 😉

    Aimé par 1 personne

  8. Très belle photo impressionnant , il se passe la même chose sur la côte landaise et bien sûr en Normandie une région que j’aime beaucoup , trouville, cabourg , semble y échapper , bonne après-midi Marie -Christine et merci pour vos petits billets qui vont continuer j’espère à la rentrée

    Aimé par 1 personne

  9. J’aime cette idée de paysage mobile, qui se fait, se défait et qui sait se refait…
    Oups j’avais oublié cette donnée, la rareté du sable due aux constructions toujours plus gourmandes et nombreuses !

    Aimé par 1 personne

Répondre à mchristinegrimard Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.