Un été bleu outre-mer (7)

« Rien n’est moins effrayant que cette douce et perfide invasion de la marée montante. »

Les ailes du courage

George Sand

Photo m Christine Grimard

Photo m Christine Grimard

Terre sèche ou terre mouillée

Selon le bon vouloir

De la mer sa voisine

.

Terre balayée de vent

Alourdie de sel

Submergée d’océan

.

Terre d’azur ou de miel

Sable cent fois roulé

Imbibé d’iode et de soleil

.

Terre de marais

Terre de saline

Terre marine

.

Terre baignée de marée

Bercée de flux et de reflux

Que j’aime ton parfum de sel et de vent

.

Photo m, Christine Grimard

16 réflexions sur “Un été bleu outre-mer (7)

  1. La marée se devait d’arriver, à l’impromptu ou à l’improviste… 🙂

    J'aime

  2. J’adore tes photos qui illustrent si bien le très beau texte de George Sand. Une émotion que je partage quand je me rend chaque année en Charente-Maritime 😊

    Aimé par 1 personne

  3. A force de contempler et d’épouser la mer, la terre a enfanté le lapis-lazuli.

    Aimé par 2 personnes

  4. Jolie photo d’un endroit de paradis à l’abri de la marée humaine. Belle citation et beau texte. Bonne journée à vous

    Aimé par 2 personnes

  5. Très belle photo merci pour ce beau texte je connais st hilaire de ruy c’est à côté je crois j’aime aussi le côté sauvage de cette côte , bonne après-midi respiré le bon air de cette belle région

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.