Un été bleu outre-mer (4)

« J’écrivais des silences, des nuits

Je notais l’inexprimable,

Je fixais des vertiges. »

Une saison en enfer

(Éditions alliance typographique, 1873)

Arthur Rimbaud

Vidéo M.Christine Grimard

..

Vertige

D’être tout simplement en vie

Petit point insignifiant sur le globe immense

Poussière d’étoile, fille du vent de l’espace

Minuscule amas de cellules

Vertige

De se mouvoir en liberté

Bien que femme dans un monde d’hommes

De s’accomplir selon ses propres choix

De laisser libre cours à ses désirs

….

Vertiges

De pouvoir admirer le ciel

De suivre des yeux les oiseaux bravant les nuages

De s’émerveiller d’un peu de bleu au milieu des nuées

D’être un atome existant au milieu de tout ça

22 réflexions sur “Un été bleu outre-mer (4)

  1. un passage dans le ciel à en faire tourner la tête

    Aimé par 1 personne

  2. les yeux tournent, le ciel danse, tout est bien… 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Délicieux vertiges d’été…

    Aimé par 1 personne

  4. Tu me fais tourner la tête oh grand ciel bleu tu me fais tourner la tête dans le bleu de tes yeux

    Aimé par 2 personnes

  5. De très beaux mots et une bien jolie petite vidéo. Bon jeudi à vous

    Aimé par 1 personne

  6. Oui, nous sommes insignifiants par rapport à cette immensité azurée, mais en nous il y’a aussi quelque part dans le cœur ou la tête, cette pulsion, ce désir obscur, de toujours vouloir dépasser notre humble condition humaine, au risque d’en mourir.

    Aimé par 1 personne

  7. @ Alex: Le ciel nous ouvre la porte de l’univers, et nous protège de ses dangers aussi, c’est notre cocon et nous le maltraitons pourtant comme tout le reste.

    J'aime

  8. Vertige d’être un « électron libre » au milieu des électrons… de savoir que quoiqu’il arrive nous resterons des électrons; profiter du fait que les électrons se soient organisés de cette subtile manière pour nous rendre quelques instants « conscients » dans toute cette immensité en principe « inconsciente »…mais…qui sait! … Cette chance vraiment courte et unique d’être à même de « contempler » cette architecture inouïe de l’Univers… Et aussi penser un peu… à celles et ceux qui n’ont pas eu la chance d’avoir leurs électrons s’épanouir … au bon endroit…

    Aimé par 1 personne

    • @ Patrick : Notre conscience (ou notre âme) est-elle portée par la matière ou est-elle énergie pure ? Peut-être aurons-nous un jour la réponse…
      En attendant laissons nos électrons valser dans la lumière et prenons-y plaisir jour après jour 🙂
      C’est une vrai chance d’avoir gagné la première course, et d’avoir eu la chance de voir notre première cellule se développer, plus tout ce qui a suivi pour qu’aujourd’hui, on puisse rêver sous ce ciel, n’est-ce pas ?

      J'aime

  9. Pour certains philosophes, (indiens), l’âme avec sa conscience serait issue directement du grand manitou appelé aussi Dieu, la conscience universelle, ainsi que toutes les âmes, pour faire leur probation sur terre, puis finalement elle réintègre le sein de la conscience universelle, tout là-haut.

    Aimé par 1 personne

  10. C’est à peu près ce que je ressens chaque nuit depuis le début du mois, quand je pointe mon regard vers la Petite Ourse, en comptant tomber les larmes de Saint-Laurent, ou pluies d’étoiles filantes, ou perséides…

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.