To Do List 60 : en marche

Photo M. Christine Grimard

  • Ne pas s’arrêter en si bon chemin, la vie est une éternelle découverte.
  • Garder les pieds sur Terre même et surtout lorsque l’on croise l’extraordinaire.
  • S’équiper de semelles de vent pour ne pas laisser la réalité étouffer nos rêves.
  • Réaliser que le but du chemin est moins intéressant que le chemin lui-même.
  • Mettre un pied devant l’autre et recommencer, en gardant la tête dans les étoiles.

34 réflexions sur “To Do List 60 : en marche

  1. Avec cette canicule, mes pieds réclament de fouler nus l’herbe verte, ou de patauger béatement dans l’eau vive d’un ruisseau. Sous les ombrages bienveillants de grands arbres…

    Aimé par 1 personne

  2. Sur la photo, sont-ce les pieds malins de notre hôtesse ? Ou ceux plus timides d’une invitée ?

    Aimé par 1 personne

  3. Nous avons un petit intermède de fraîcheur avant le retour de la chaleur..Bon week-end

    J'aime

  4. françois lewandrowski

    Oui en mouvement mais avec lenteur car rien ne presse et surtout, sur tout un regard émerveillé. Bonne journées !

    Aimé par 2 personnes

  5. Dictons
    « Si le jour de Saint-Samson, le pinson boit au buisson, tu peux, bon vigneron, défoncer ton poinçon. »
    (ou « l’amour peut chanter sa chanson, le vin sera bon). »
    « À la Saint-Samson, le soleil est aux chansons. »

    Aimé par 2 personnes

  6. Merci pour ce petit message plein d’espoir oui avancer tranquille avec ce petit intermède de fraîcheur qui nous redonne la joie de vivre très originale la photo qui va bien sûr très bien avec le texte bonne après-midi

    Aimé par 1 personne

  7. Chère Monique, (et chère Chris), je ne peux plus indiquer j’aime sur le blog, problèmes divers récents survenus avec mon internet. Mais, soyez-en assurées, j’aime vos commentaires !!!
    Bonne journée pas trop chaude.

    Aimé par 2 personnes

  8. En fait, c’est le pied (mais sans parti pris)… ! 😉

    Aimé par 1 personne

  9. Les politiques sont comme les enfants dans une classe : ceux qui crient le plus fort ne sont pas les plus intéressants. Les bons élèves sont calmes et discrets. A nous de les repérer et de les mettre en valeur.
    Il faut toujours avoir les enfants à l’oeil !
    Et comme on dit, bon pied bon œil.

    Aimé par 2 personnes

  10. Le poète François Villon disait de même, mais je ne retrouve plus les vers satiriques exacts : « Le plus…d’entre eux ils élirent »

    Aimé par 1 personne

  11. C’était un adjectif péjoratif un peu suranné et familier de cette époque. Un mot comme escogriffe, clampain… arnaque… la mémoire me reviendra.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.