La ronde de Mai : « Souvenirs »

Pour ceux qui auraient le désir de le relire, voici mon texte partagé lors de la « Ronde » de mai.

*

 

…Où il est question de souvenir

 

Que sont nos souvenirs ?

Ceux que nous avons vécus ?

Ceux que nous avons inventés ?

Ceux que l’on nous a racontés ?

.

Quels souvenirs garderons-nous de notre vie, au dernier jour, les bons ou les mauvais ?

.

Lorsque les souvenirs nous échappent, jusqu’à avoir oublié le prénom de nos amours, pourquoi enfance nous reste-t-elle chevillée au corps ?

 

 

*

Photo M.Christine Grimard

*

 

Lorsque les êtres aimés ont disparu, sommes-nous les détenteurs de leurs propres souvenirs ?

Gardons-nous inscrits dans nos gênes, le souvenir des joies et des peines de nos ancêtres ?

.

Quelle a été la vie quotidienne de cette grand-mère que je n’ai jamais connue autrement que dans les souvenirs de ma mère ?

Qui était cette jeune mariée à la mode des années folles ?

*

Photo M.christine Grimard

*

 

Jusqu’où remonte ma mémoire génétique ?

Reste-t-il dans mes mitochondries, le souvenir de la première femme de la lignée ?

Dans quelle steppe vivait-elle, et combien de décennie a-t-elle eu la chance de vivre ?

Le souvenir de son regard se retrouve-t-il dans l’éclat de celui de ma mère qui disait avoir les yeux en forme de «boutons de bottines » ?

Où est-ce seulement le souvenir qui me reste du regard qu’elle portait sur moi ?

 

*

Photo Marcel Mailland

*

 

De toutes les femmes de ma lignée, je garderai le souvenir de l’amour partagé.

 

Je le transmettrai à ma fille en retour, espérant que le souvenir de mon amour pour elle éclairera sa route.

 

Ma fille, souviens toi de cela :

« Où que tu ailles

Quoi que tu fasses

Que le souvenir de cet Amour qui t’habite, ne s’efface jamais dans le cœur de ceux que tu croiseras ».

 

Texte et reproduction de photos personnelles : Marie-Christine Grimard

Publicités

31 réflexions sur “La ronde de Mai : « Souvenirs »

  1. souvenirs souvenirs ou la mémoire, ce bloc de cire qui pétrit notre être jusqu’au fond de nos cellules jusqu’au soir de la vie ?
    belle journée à vous ! magnifiques photos 😉

    Aimé par 2 personnes

  2. Belle mise en scène ou en mémoire de ce qui structure notre existence… 🙂

    Aimé par 2 personnes

  3. Touchants souvenirs, jolies photos et très beaux mots. Bon dimanche à vous, Marie-Christine. 🙂

    Aimé par 1 personne

  4. Intimité et tendresse, voilà ce que m’a raconté ce très beau partage.
    Merci infiniment !

    Aimé par 1 personne

  5. Tout à coup, la vague des souvenirs me submerge…

    >

    Aimé par 1 personne

  6. Les souvenirs bons ou mauvais s’imposent. Ce n’est pas comme fouiller volontairement sa mémoire, comme aller dans un grenier, à la recherche de souvenirs précis.

    >

    Aimé par 2 personnes

  7. En ce jour de fête des mères, ces souvenirs d’une lignée de femmes font chaud au coeur…

    Aimé par 1 personne

  8. Monique Andrisson

    Il me semble que cela fais longtemps que je n’ai pas eu le bonheur de vous lire

    Aimé par 1 personne

    • Monique Andrisson

      Moi je n’ai pas eu la chance d’avoir des enfants , ma mère est partie depuis longtemps mais j’essaye de garder les bons souvenirs , cela me fais toujours plaisir de vous lire , bonne fête des mères vous avez du être gâté

      Aimé par 1 personne

      • J’ai eu l’énorme chance d’être entourée d’amour dans mon enfance et d’apprendre ainsi à rendre cet amour autour de moi à l’âge adulte. Tous les enfants devraient avoir cette chance en commençant leur vie, je sais que ce n’est malheureusement pas le cas…

        J'aime

    • En effet, merci à vous de l’avoir remarqué, j’essayerai d’être plus assidue 🙂

      J'aime

  9. C’est étrange un souvenir…Et encore plus étrange…j’avais justement pensé à vous tantôt et à votre maman que je n’ai pourtant pas connue…un peu comme si vous aviez « induit » son souvenir…C’est que les amis ou amies se retrouvent aussi sans doute dans nos souvenirs…ou vice-versa…Quand on pense à son plus ancien souvenir, quel est-il? Je me souviens que très petit mon grand-père m’avait fait monter avec lui sur une grande échelle jusqu’au toit ( il était couvreur) ; j’avais peur mais sa grosse patte ( à laquelle il manquait un doigt…) m’avait rassuré…Peut-être est-il devenu, de cette façon, mon modèle…Il était admirable et admiré…

    Aimé par 1 personne

    • Les souvenirs nous construisent, en plus de cette grosse main blessée, qui vous rassurait, je suppose que son doux regard sur vous et son sourire encouragent devaient faire le reste …
      grand merci de venir apporter le témoignage de vos plus anciens souvenirs ici et enrichir ainsi cet échange ! C’est très précieux pour moi 🙂

      J'aime

  10. Ce texte me touche beaucoup ! Merci Marie-Christine !

    Aimé par 1 personne

  11. Arnaud Carbonnier

    Voilà une belle mise en image de toutes ces questions, qui pour ma part me hantent aussi

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.