Un petit air d’hiver (2)

« Tout comme le noyau d’un fruit se brise pour exposer son coeur au soleil, il vous faut connaître la douleur. Et si votre coeur pouvait s’émerveiller en permanence devant les miracles quotidiens de votre vie, votre douleur ne lui paraîtrait pas moins étonnante que votre joie. Et vous accepteriez les saisons de votre coeur de la même façon que vous avez toujours accepté la succession des saisons dans vos campagnes. Et vous veilleriez sereinement au long des hivers de votre souffrance. »

Le Prophète

Khalil Gibran

Photo Christine Grimard

*^*

Un, deux, trois, soleil

Que les matins clairs d’hiver

Jamais ne réchauffent

^*^

Un, deux, trois, hiver

Sur les berges submergées

S’incruste en silence

*^*

Un, deux, trois, fraîcheur

Descendue de Sibérie

Nous fait frissonner

*^*

Un, deux, trois, espoir

D’un printemps tant espéré

Aux décours de mars

Publicités

22 réflexions sur “Un petit air d’hiver (2)

  1. L’eau monte de nouveau, mais ce n’est pas encore la Neva gelée… Belle photo « prophétique » ! 😉

    J'aime

  2. Après la canicule, nous manquions d’eau, mais cet hiver aura tenu toutes ces promesses en terme d’hygrométrie. Merci à vous 🙂

    J'aime

  3. Les bourgeons du printemps auront suffisamment d’eau transformée en sève….En fermant les yeux, on voit déjà du jaune-jonquilles, du mauve-crocus, du blanc-lilas, du rose-magnolias, toutes les touches de la palette de l’Inconnu qui nous a fait venir ici pour voir et respirer tout cela…

    Aimé par 2 personnes

    • Les crocus pointent leurs pétales sous la mousse de la pelouse, ils semblent se rétrécir sous le gel mais leur opiniâtreté finira par gagner…
      L’inconnu en question a bien du talent pour nous offrir chaque jour, l’éclat de nouvelles couleurs, mais aucun musée ne pourrait contenir sa palette !
      Merci Patrick de votre visite matinale 😉

      Aimé par 1 personne

  4. oh n’avais pas lu ! et cette façon de faire de nos matins gelés une contine me donne la goutte d’enthousiasme qui me manquait – merci

    Aimé par 1 personne

  5. Cette photo est sublime ,un ciel bleu éclatant, l’eau de cette Saône reflue on le sens, l’arbre à moitié mort attend les prémices du printemps pour bourgeonner sur sa partie encore vivante .Merci beaucoup .

    Aimé par 2 personnes

  6. « À la Saint-Florent, il est bien de semer le froment, mais sans perdre de temps. »
    « À la Saint-Florent, l’hiver s’en va ou reprend. »

    Aimé par 1 personne

  7. La photo est magnifique. Nous attendons désespérément le soleil pour qu’il nous réchauffe un peu. Bon week-end à vous

    Aimé par 1 personne

  8. Sur la photo, l’arbre semble désespéré de l’inondation et paraît à l’agonie. Une même photo de lui cet été nous rassurerait et nous indiquerait si au contraire il en est sorti plus vigoureux !

    Aimé par 2 personnes

  9. existenceartistique49

    c’est toujours agréable d’être au bord de l’eau car c’est si apaisant

    Aimé par 1 personne

  10. Merci je suis toujours en retard pour lire vos petits billets que pourtant j’ attend avec impatience , les jonquilles et les crocus nous avais fait croire à un début de printemps mais retour en arrière comme vous le dites si bien, un deux trois soleil c ‘était pour rire bien sûr , on y croyait déjà fausse joie mais déjà promesse de bonheur futur.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.