Nostalgie d’automne (6) : Questions en couleurs 

« J’aimerais vous écrire en couleurs. Par « écrire en couleurs » je veux dire : rendre hommage à cette vie dont les chars en feu paradent sous nos yeux obstinément clos.L’extrême sensibilité est la clé qui ouvre toutes les portes mais elle est chauffée à blanc et brûle la main qui la saisit.

Le Coeur – cette région non sentimentale que nous avons dans la poitrine, un volcan endormi de pensées. »

Christian Bobin

.

Photo m Christine Grimard

  • Quel artiste utilise une palette aussi riche ?
  • Qui a inventé les couleurs ?
  • Qui prend encore le temps de regarder les beautés de la vie ?
  • Qui pourrait vivre sans émerveillement ?
  • Qu’est ce qui aide à continuer le chemin ?
  • Quelles émotions nous portent vers le pire ou le meilleur ?
  • Qu’est ce qui fait battre notre cœur ?
  • Quelles couleurs nourrissent notre âme ?
Publicités

18 réflexions sur “Nostalgie d’automne (6) : Questions en couleurs 

  1. Que de bonnes questions !

    Aimé par 1 personne

  2. Je connaissais quelqu’un qui était daltonien et je le plaignais en silence quand il évoquait ce défaut visuel.
    Il faut savoir apprécier la possession de ce sens, parmi d’autres, ce qui donne du « sens » à la vie.
    La nature sait nous donner – comme votre photo – l’accès aux beautés artistiques d’un moment. 🙂

    J'aime

    • La nature donne des instants de beauté, encore faut-il les voir.
      J’ai vu récemment une vidéo où l’on voit des daltoniens essayer pour la première fois des lunettes correctrices qui leur restituent les couleurs de la vie qu’ils n’ont jamais vues. Leur émotion palpable est très impressionnante !

      J'aime

  3. Oh, jolie palette de l’éphémère !

    Aimé par 1 personne

  4. Les couleurs, c’est-à-dire la lumière, ont été inventées le premier jour de la création. C’etait le premier jour..
    Les formes n’ont été inventées que le 3ème jour, le monde végétal, puis le 5ème et 6ème jour, pour l’espèce animale puis humaine.
    Le corps de la femme, l’ultime invention, est l’aboutissement de toute la création, et son résumé, car elle contient en elle toutes les formes.
    C’est pourquoi, aux académies des beaux-arts, les études de nu étaient obligatoires et quotidiennes.
    Savoir dessiner et peindre un corps de femme, était savoir dessiner et peindre toutes les formes.

    J'aime

  5. « À la Saint-Ernest, abats les pommes qui te restent. » (dicton de Normandie)

    Aimé par 1 personne

  6. De très bonnes questions….la photo est merveilleuse…Bonne journée à vous

    Aimé par 1 personne

  7. La nature sait faire chanter les couleurs
    le poème aussi
    et l’on en oublie avec bonheur

    J'aime

  8. La photo est superbe et le texte de Christian Bobin va très bien avec , le votre est aussi agréable à lire merci pour ce plaisir je le mets en capture d’écran

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.