Nostalgie d’automne (1)

‪« J’ai cueilli ce brin de bruyère‬

L’automne est morte souviens-t’en‬

Nous ne nous verrons plus sur terre‬

‪Odeur du temps brin de bruyère‬

‪Et souviens-toi que je t’attends »‬

Apollinaire‬

*

Photo m Christine Grimard

*

Teintes d’automne

Du mauve des bruyères

Au roux des futaies

Couleurs de terre humide

Fragrances d’humus

Relents de labour

Mélanges de bruns et d’oranges

Saveurs de potimarrons

Nourrissant la nostalgie de l’été fini

Goût de crème de marrons

Persistant sur la langue

En attendant la saison

Des marrons glacés

*

Publicités

21 réflexions sur “Nostalgie d’automne (1)

  1. Apollinaire rime avec bruyère, il devait aimer les fleurs (sauf au fusil)…
    Beau bouquet du matin. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Merci pour le brin de bruyère, Marie-Christine, et une douce journée d’automne à vous.

    Aimé par 1 personne

  3. Tant de couleurs pour accompagner l’endormissement de la nature… Mais ici en Gascogne, le soleil continue de nous chauffer comme en été !

    Aimé par 1 personne

    • La chaleur de cette arrière saison est anormale et j’entendais ce matin dans ma voiture un reportage sur la pénurie d’eau dans toutes les régions au sud de la Loire. le réchauffement n’épargnera personne, déjà les incendies que l’on a vu cet été, puis la sécheresse. notre vert pays ne le restera pas longtemps…
      Merci de votre visite 🙂

      Aimé par 1 personne

      • Je partage vos inquiétudes. Il y a bien longtemps que ces problèmes me préoccupent… depuis les lointaines années où j’enseignais les sciences naturelles. À l’époque, je passais pour une pessimiste !

        Aimé par 1 personne

      • En effet, les gens ne voyaient pas ce qui se profilait à l’horizon, une terre brûlée où l’eau deviendrait un enjeu politique et où le simple fait de se nourrir au quotidien serait impossible. Une régression que nous avons créée avec notre inconscience et notre avidité !

        Aimé par 1 personne

  4. « À la Saint-Amand, sont mûrs les glands. »
    L’agriculture chimique nécessite des quantités énormes d’eau, car elle ne tient aucun compte des rythmes biologiques des plantes, par esprit de contradiction.
    La fleur au fusil, expression de la guerre de 14, les soldats partaient avec une fleur au bout de leur fusil, les gouvernements ayant annoncé qu’elle ne durerait que 15 jours, ce devait être une promenade.
    Félicitation, beau poème de Chris.

    Aimé par 1 personne

    • La forêt est remplie de glands, la sécheresse a stimulé les chênes on dirait !
      Il faudra bien que l’on cesse de produire des végétaux non adaptés au climat de la région de culture et que l’on retrouve le bon sens des premiers agriculteurs qui savaient respecter la terre.
      Merci beaucoup chère Alex pour votre compliment !

      J'aime

  5. …la guerre de 40 ne devait durer aussi que 15 jours, comme celle d’Irak…chaque fois, c’est la même chanson.

    Aimé par 1 personne

    • Chaque guerre doit régler les problèmes à la vitesse de l’éclair (ou du missile plutôt) mais en pratique elle ne fait que reprendre la désolation et s’enlise dans un cloaque d’absurdités politiques, entretenu par des imbéciles belliqueux !

      J'aime

  6. …quand on vous dit ne vous inquiétez pas, c’est justement là où il faut s’inquiéter !

    Aimé par 1 personne

  7. Quelle saison merveilleuse, pour notre inspiration, douces sensations, tendres émotions…

    Aimé par 1 personne

  8. Merci pour cette poésie merveilleuse je ne veux retenir que cette photo et l , enchantement de vous lire

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.